Ouvrir le menu principal

bd BOUM
Pays Drapeau de la France France
Localisation Blois
Date de la première édition 1984
Prix d'entrée Festival gratuit
Organisateur(s) Association bd BOUM
Site web bdboum.com

bd BOUM est un festival de bande dessinée se déroulant chaque année fin novembre à Blois. Gratuit, il est, sur le plan de la fréquentation, l’un des plus importants de France[1],[2][source insuffisante][3].

Tous les ans pendant trois jours, le festival accueille environ 23 000 visiteurs[réf. nécessaire], plus de 170 auteurs et 70 exposants[4],[5],[6],[7].

Sommaire

HistoriqueModifier

Le festival est créé au début des années 1980 par plusieurs acteurs culturels locaux issus de la Fédération des Œuvres Laïques du Loir-et-Cher, de l'Association de Loisirs et d'Éducation Populaire et de l'AJBD, une association de jeunes blésois créateurs d'un fanzine de bande dessinée. De leur union naît le VLAN, acronyme de Val de Loire ANimation. Dès le départ, l’objectif est imprégné d’une volonté de travailler avec les scolaires. Le nom de l'association sera modifié en 1991 pour devenir le nom actuel bd BOUM[4]. La manifestation s'est développée pendant les années Jack Lang, maire de Blois de 1989 à 2002. Le festival s’est déroulé dans le château royal de Blois de 1985 à 1995. Depuis 1996, les festivités ont lieu à la Halle aux Grains où bd BOUM a trouvé ses marques. Les trois directeurs successifs du festival sont : José Poulin (1985-1996[8]), Maryse Bourgeois (1996-2002) et Bruno Genini, l’actuel directeur, en poste depuis 2004[4]. Le , La Maison de la BD a ouvert ses portes et y accueille l'association au 3 rue des Jacobins[6],[9].

ÉditionModifier

  • 1991 : Les Scénaristes, Patrick Gaumer, Rodolphe, Bagheera
  • 1992 : Les séries serials or not serials ? Patrick Gaumer, Rodolphe, Bagheera
  • 1993 : Les éditeurs, Patrick Gaumer, Rodolphe, Bagheera
  • 1997 : Faut-il brûler les mangas ? Patrick Gaumer, Rodolphe, bd BOUM Éditeur[4]
  • 1998 : Algérie la douleur et le mal, Collectif, bd BOUM Éditeur
  • 1999 : Paroles de taulards, Éric Corbeyran – collectif, Delcourt[10]
  • 2001 : Paroles de taule, Éric Corbeyran – collectif, Delcourt ; La prison au jour le jour, bd BOUM, Harmattan[10]
  • 2003 : Paroles de parloirs, Éric Corbeyran – collectif, Delcourt ; Réapprendre au jour le jour, bd BOUM, Harmattan[10]
  • 2004 : Jeunes, des nouvelles de la Cité, Éric Omond – collectif, La comédie illustrée
  • 2005 : Paroles de sourds, Bénédicte Gourdon - Éric Corbeyran - collectif, Delcourt ; BD en classe, bd BOUM, SCÉRÉN-CRDP Académie d'Orléans-Tours
  • 2006 : Paroles de tox, Philippe Thirault – collectif, Futuropolis[11]
  • 2007 : Transports sentimentaux, Collectif, La Boite à Bulles
  • 2008 : Paroles d’illettrisme, Luc Brunschwig – collectif, Futuropolis[11]
  • 2009 : S’initier à la BD en primaire, bd BOUM, CRDP de Poitou-Charente
  • 2010 : Immigrants, Christophe Dabitch – collectif, Futuropolis[11]
  • 2012 : Gaspard et le phylactère magique, Alain Dary, Michaël Roux, Dawid, EP Éditions ; Dust Bowl, Collectif, Association MARS - BD Music
  • 2013 : Les gens normaux, paroles lesbiennes gay bi trans, collectif, Hubert, Les Rendez-vous de l'histoire, Casterman
  • 2014 : Papa ne sait pas, Bastien Griot, Alain Dary et Cécile, co-édité par Glénat et bd BOUM[12].
  • 2015 : La fée, le fantôme et la petite fille aux grandes oreilles, Michel Maraone, Annie Bouthémy, co-édité par Bilboquet, Observatoire Loire et bd BOUM
  • 2016 : Arthur ou la vie de château, Bastien Griot, Henoch Nsangata, co-édité par Des ronds dans l'O et bd BOUM
  • 2017 : Gaspard et le phylactère magique, Alain Dary, Michaël Roux, Dawid, co-édité par Mosquito et bd BOUM
  • 2018 : La troisième population, Aurélien Ducoudray, Jeff Pourquié, co-édité par Futuropolis et bd BOUM
  • 2018 : Mystères à la Maison de la Magie, Thierry Bonneyrat, Laurent Tardy, co-édité par Bilboquet et bd BOUM

Prix décernésModifier

Grand BoumModifier

Depuis 1998, bd BOUM récompense un auteur pour la qualité de l'ensemble de son œuvre. Le lauréat se voit remettre une récompense financière et une exposition lui sera dédiée lors du prochain festival, pour lequel il devra réaliser l'affiche. Le jury est composé des membres de bd BOUM, de journalistes et d'historiens de la bande dessinée, ainsi que des précédents Grand Boum[4].

Prix Jacques LobModifier

Article détaillé : Prix Jacques Lob.

Créé en 1991, ce prix récompense un scénariste ayant publié plusieurs albums. Jusqu'en 1993, la remise des prix est itinérante. En 1994, il se sédentarise à Blois et est remis chaque année par Couetsch Bousset-Lob, femme du scénariste décédé le 24 mai 1990[4].

Prix Nouvelle RépubliqueModifier

Cette récompense promeut un auteur originaire ou habitant la zone de diffusion du quotidien La Nouvelle République du Centre-Ouest (le Centre-Val de Loire, le Poitou-Charentes et les Pays de la Loire). Le jury se compose de la directrice départementale de La Nouvelle République de Loir-et-Cher, Emmanuelle Pavillon, des journalistes Erwann Tancé, Christophe Hérigault et Pascal Vigneron. Jean-Pierre Baron, président de bd BOUM et Bruno Genini, directeur, complètent ce jury[13].

Prix Région CentreModifier

Le prix Région Centre récompense une bande dessinée pour sa portée citoyenne. L'album est sélectionné par Charles Fournier, conseiller régional, Yohann Nivollet, chargé de mission à la direction de la Culture du Conseil Régional ainsi que les membres du conseil d’administration de bd BOUM[14].

Prix Ligue de l'Enseignement 41 pour le Jeune PublicModifier

Ce prix récompense une bande dessinée pour les 6-10 ans. Dans un premier temps, un jury d'adultes réalise une présélection de trois à cinq albums. Les ouvrages ainsi présélectionnés seront lus par un jury finaliste, composé d'enfants d'écoles du département de Loir-et-Cher[15].

Prix Conseil départemental (ex-Prix du Conseil général)Modifier

Depuis 2005, le prix Conseil départemental de Loir-et-Cher distingue une bande dessinée pour les 11-15 ans. Le jury est composé de collégiens du Loir-et-Cher[16].

Bourse Tremplin Caisse d’ÉpargneModifier

Depuis 2018, la Bourse Tremplin Caisse d’Épargne aide un auteur en voie de professionnalisation.

  • 2018 : Nicholas Gomes, L'auberge aux milles nuages

Notes et référencesModifier

  1. Rapport 2013 de l'ACBD (Association des critiques et journalistes de bande dessinée)
  2. http://www.comixtrip.fr/dossiers/festival-bd-boum-de-blois-2016/
  3. bd BOUM 30 ans d'histoire(s) par Coraline Bodin
  4. a b c d e et f « BD BOUM », sur Bd Boum (consulté le 21 novembre 2015)
  5. « Bd Boum », sur blois.fr (consulté le 21 novembre 2015)
  6. a et b « Bd Boum 32 », sur magcentre.fr, (consulté le 21 novembre 2015)
  7. « Sous la présidence d’Annie Goetzinger, le 32e bd BOUM de Blois », sur actuabd.com, (consulté le 21 novembre 2015)
  8. « Maison de la bande dessinée » (consulté le 6 février 2016).
  9. « Une maison de la BD flambant neuve à Blois », sur lanouvellerepublique.fr, (consulté le 21 novembre 2015)
  10. a b et c « Delcourt »
  11. a b et c « Futuropolis »
  12. « Glénat »
  13. « NR Blog »
  14. « bd BOUM les prix »
  15. « La Ligue 41 »
  16. « Culture 41 »

AnnexesModifier

BibliographieModifier

Article connexeModifier

Liens externesModifier