Ouvrir le menu principal

Dominic Grieve
Illustration.
Dominic Grieve en juin 2017.
Fonctions
Président du Comité du renseignement et de la sécurité du Parlement
En fonction depuis le
(3 ans, 9 mois et 3 jours)
Prédécesseur Malcolm Rifkind
Procureur général pour l'Angleterre et le pays de Galles
Avocat général pour l'Irlande du Nord

(4 ans, 2 mois et 3 jours)
Premier ministre David Cameron
Gouvernement Cameron I
Prédécesseur Patricia Scotland
Successeur Jeremy Wright
Membre de la Chambre des communes
En fonction depuis le
(22 ans, 1 mois et 16 jours
Élection 1er mai 1997
Réélection 7 juin 2001
5 mai 2005
6 mai 2010
7 mai 2015
8 juin 2017
Circonscription Beaconsfield
Législature 52e, 53e, 54e, 55e, 56e et 57e
Prédécesseur Tim Smith
Biographie
Nom de naissance Dominic Charles Roberts Grieve
Date de naissance (63 ans)
Lieu de naissance Londres (Royaume-Uni)
Nationalité Britannique
Parti politique Parti conservateur
Diplômé de Magdalen College
Université de Westminster
Université de Westminster

Dominic Grieve, né le à Lambeth, district de Londres, est un homme politique britannique. Il a été procureur général dans le gouvernement Cameron.

Sommaire

BiographieModifier

Dominic Grieve est le fils de Percy Grieve (membre du Parlement de 1964 à 1983) et de la franco-anglaise Louise Mijouain. Il a étudié au lycée français Charles-de-Gaulle, au Magdalen College, à l'université de Westminster et au Middle Temple. Il est totalement bilingue, s'exprimant aussi bien en français qu'en anglais.

Carrière professionnelleModifier

Il est appelé au barreau du Middle Temple, l'un des quatre Inns of Court, en 1980, comme avocat spécialisé dans la santé et la sécurité au travail. Il est devenu membre de l'ordre des avocats en 2005 et nommé au Conseil de la Reine en 2008.

Carrière politiqueModifier

Il est élu conseiller du borough londonien de Hammersmith et Fulham en 1982.

Il est élu à la Chambre des communes comme représentant de Beaconsfield en 1997, à la suite du retrait de Tim Smith.

Il est nommé procureur général du Cabinet fantôme par Michael Howard en 2003 et confirmé à cette fonction par le nouveau leader de l'opposition David Cameron. Il devient secrétaire d'État à l'Intérieur fantôme le , succédant à David Davis. Enfin, le , il devient secrétaire d'État à la Justice fantôme.

 
Dominic Grieve en 2007

Il a proposé que le secrétaire d'État à l'Intérieur puisse détenir des personnes suspectes de terrorisme sans charge contre eux, et ce pendant une période maximale de 90 jours. Il a diffusé cette idée sur les radios françaises[1].

Il est nommé procureur général du Royaume-Uni après les élections générales de 2010.

Il est un des signataires d'une déclaration faite en décembre 2018 par un groupe de hauts conservateurs demandant un deuxième référendum sur le Brexit[2]. Le 11 janvier 2019, lors de son discours à la convention pour un deuxième référendum, Grieve a qualifié le Brexit de « suicide national »[3].

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Édition consacrée aux élections au Royaume-Uni sur Europe 1
  2. (en-GB) Toby Helm et Observer political editor, « Party activists pile pressure on Corbyn to back second vote », The Observer,‎ (ISSN 0029-7712, lire en ligne, consulté le 24 mars 2019)
  3. (en-GB) Andrew Sparrow, « Brexit would be similar to 'national suicide', says leading Tory pro-European Dominic Grieve - as it happened », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne, consulté le 24 mars 2019)