Domee Shi

réalisatrice canadienne d'origine chinoise

Domee Shi (chinois : 石之予 ; pinyin : Shí Zhīyǔ ; née en 1989) est une artiste de storyboard et réalisatrice pour Pixar depuis 2011. Canadienne d'origine chinoise, elle a participé à plusieurs films, y compris Vice-versa (2015), Les Indestructibles 2 (2018), et Toy Story 4 (2019). En dehors de sa carrière dans la création de storyboard, Shi a dirigé le court-métrage Bao en 2018 et devint ainsi la première femme à diriger un court-métrage chez Pixar[1]. Son travail dans l'animation lui vaut d'être nommée aux 43e Annie Awards, à l'International Online Cinema Awards, et au festival du film de Tribeca.

Domee Shi
Image dans Infobox.
Domee Shi en 2018.
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Sheridan College (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Distinction
Œuvres principales

Elle annonce dans une interview, travailler en tant que réalisatrice sur un long-métrage avec les studios Pixar. C’est au cours de l’année 2020 qu’elle annonce avec la productrice Lindsey Collins le titre de son premier long-métrage : Turning Red.

Enfance et éducationModifier

Shi est née en 1989 à Chongqing, en Chine, avant d'immigrer au Canada avec ses parents à l'âge de 2 ans[2]. Elle passe six mois à Terre-Neuve avant de déménager à Toronto où elle grandit, apprenant l'art grâce à son père[3]. Elle est influencée par ce dernier, qui est professeur d'université en Beaux-Arts et un peintre de paysages en Chine[4]. Concernant sa mère, Shi mentionne qu'elle n'est « pas une personne qui montre beaucoup ses émotions », mais qu'elle a reçu beaucoup d'inspiration et de conseils de sa maman lors de la création de Bao[4]. Shi rappelle que « ma maman chinoise était toujours en train de faire en sorte que je ne parte pas trop loin, que je sois en sécurité » et déclare aussi que son plat favori est « le porc bouilli et les quenelles à la ciboulette que faisait ma mère lorsque j'étais enfant »[4]. Durant son enfance, elle regarde énormément les films d'animation du Studio Ghibli et de Disney qui déclenchent sa passion pour le cinéma asiatique et le cinéma d'animation[5],[6].

Au lycée, Shi binge-watche des animes, lit des mangas, et est vice-présidente du club d'anime de son école[4]. Elle rejoint la communauté artistique en ligne du site DeviantArt et y poste ses fan-arts[7]. C'est alors sa première exposition dans un environnement étranger à sa famille, ce qui l'aide à établir un réseau avec d'autres artistes. « J'ai pu suivre des artistes et leur envoyer un mail. Avant, vous deviez être en Californie ou connaître un gars qui est ami avec cet autre gars qui travaille chez Disney ou quelque chose comme ça », raconte Shi[8]. Grâce à cette communauté, elle décide de s'inscrire au College Sheridan (en) pour ses études post-secondaires[7].

Shi y étudie l'animation et obtient son diplôme en 2011[9]. Au cours de sa deuxième année à l'école, elle s'inscrit à un cours enseigné par Nancy Beiman (en) et considère que ses cours l'ont poussé à continuer dans l'animation et dans l'écriture de scénarios. En 2009, elle suit un stage avec Chuck Gammage Animation Inc. comme clean-up artist (nettoyeuse de storyboard), tweener, créatrice de storyboard, et metteuse en animation[10].

CarrièreModifier

Après avoir obtenu son diplôme, Shi travaille brièvement comme professeure de caricature avec un penchant pour la conception et la création de bande dessinée[10]. En 2011, elle est prise pour trois mois de stage chez Pixar comme dessinatrice de storyboard. Shi écrit une série de bande dessinée en ligne animée intitulée My Food Fantasies en 2014, dans laquelle elle dessinée des situations « bizarres » impliquant des aliments[11]. Shi racontera plus tard qu'elle développe son intérêt pour l'écriture d'histoires au sujet de la nourriture en dessinant My Food Fantasies[12]. Le premier long-métrage sur lequel elle travaille avec les studios Pixar est Vice-versa (2015) en tant que dessinatrice de storyboard[7]. Après avoir brièvement de travail sur Le Voyage d'Arlo, elle commence à travailler sur Toy Story 4 en 2015. Elle est également l'auteure de storyboard pour Les Indestructibles 2 en 2018, pour une séquence mettant en scène les personnages de Jack-Jack et Edna Mode[13].

Le court-métrage Bao est développé comme un « projet à côté » de son travail sur Vice-versa[4]. Elle le propose finalement à son mentor Pete Docter et Pixar pour obtenir un soutien financier[6]Bao est approuvé en 2015 et fait de Shi la première femme à diriger un court-métrage pour le studio[14]. Il est projeté en avant-première en 2018 au festival du film de Tribeca en première partie des Indestructibles 2[15].

En , il est annoncé qu'elle a commencé à travailler sur un long-métrage pour les studios Pixar[16].

InfluencesModifier

Shi est influencée par l'art son père : «  Je lui ai demandé ce qu'il pensait [du film] et il a dit, “j'ai vraiment aimé, mais j'ai aussi des commentaires à te faire.” Et j'étais comme, Ah, c'est classique de mon papa. »[4]

Dans une interview avec Now Magazine, Shi avoue que les films d'animation Mes Voisins les Yamadas (1999) et Le voyage de Chihiro (2001) l'ont influencée lors de la création de son film Bao[17].

Prix et nominationsModifier

Prix Année Catégorie Titre Résultat Ref
Annie Awards 2016 Outstanding Achievement in Storyboarding in an Animated Feature Production Vice-versa Nominée [2]
International Online Cinema Awards 2018 Halfway Award Best Animated Film Bao Nominée [2]
Tribeca Film Festival 2018 Best Narrative Short Bao Nominée [2]

FilmographieModifier

StoryboardeuseModifier

Scénariste et réalisatriceModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) « In Pixar's First Female-Directed Short, A Dumpling Child Fills An Empty Nest », NPR.org,‎ (lire en ligne, consulté le 29 octobre 2018)
  2. a b c et d (en) Chris Knight, « Animation is filmmaking in slow motion': How Domee Shi made Bao, Pixar's latest must-see short », National Post,‎ (lire en ligne, consulté le 14 septembre 2018)
  3. (en-US) « Ep. 003: Domee Shi – Pixar Story Artist », sur The Animated Journey (consulté le 29 octobre 2018)
  4. a b c d e et f (en-US) « Bringing a dumpling to life: Q&A with Domee Shi, Pixar director of ‘Bao’ - SupChina », sur supchina.com (consulté le 29 octobre 2018)
  5. (en-US) Tracy Brown, « How 'Bao' director Domee Shi stayed true to her 'weird' idea and created a specifically Asian story - Los Angeles Times », sur latimes.com (consulté le 29 octobre 2018)
  6. a et b (en) Karon Liu, « Pixar's new animated short pays tribute to moms, Chinese food and Toronto », Toronto Star,‎ (lire en ligne, consulté le 15 septembre 2018)
  7. a b et c (en) Noah H. Taylor, « Pixar Story Artist Domee Shi Interview », sur DorkShelf, (consulté le 14 septembre 2018)
  8. (en) « Domee Shi Thinks Kids Can Handle Dark Stories », The New York Times,‎ (lire en ligne, consulté le 30 novembre 2018)
  9. (en) « In Bao, Food for The Soul From Domee Shi, Pixar’s First Female Director of a Short », Vogue,‎ (lire en ligne, consulté le 30 novembre 2018)
  10. a et b (en-US) « Life After Sheridan: Animator Domee Shi – The Sheridan Sun », sur sheridansun.sheridanc.on.ca (consulté le 30 octobre 2018)
  11. (en-US) Jessica Zack, « Pixar's ‘Incredibles 2’ short preview ‘Bao’ powered by women – and food », San Francisco Chronicle,‎ (lire en ligne, consulté le 22 septembre 2018)
  12. (en) Michael Rougeau, « The Story Behind Bao, Pixar's Cutest Short Film Yet », sur Gamespot,
  13. (en) Bill Desowitz, « ‘Bao’: Pixar Finally Welcomes Female Empowerment into Its Shorts Program », sur IndieWire, (consulté le 22 septembre 2018)
  14. (en-US) Barbara Chai, « She was one of the only women in the story room for ‘Inside Out.’ Now she's the first woman to direct a Pixar short », MarketWatch,‎ (lire en ligne, consulté le 24 octobre 2018)
  15. (en) « Domee Shi Will Be the First Woman to Direct a Pixar Short Film with Bao », sur The Mary Sue (consulté le 24 octobre 2018)
  16. (en) « Domee Shi, réalisatrice du court Bao (désormais en ligne), prépare un long-métrage chez Pixar - 3DVF.com », sur www.3dvf.com (consulté le 30 novembre 2018)
  17. (en) Norman Wilner, « Toronto-raised Pixar director bows with Bao », Now,‎ (lire en ligne, consulté le 15 septembre 2018)

Voir aussiModifier