Ouvrir le menu principal
Didier Paquignon
D. Paquignon.jpg
Didier Paquignon en 2012.
Naissance
Nationalité
Français
Activité
Formation
Maître

Didier Paquignon, né le à Paris, est un peintre français.

Sommaire

BiographieModifier

Didier Paquignon naît le à Paris[1].

Entre 1984 et 1986 il fréquente l'École nationale supérieure des beaux-arts de Paris, le département de morphologie et l'atelier Leonardo Cremonini[1]. Entre 1987 et 1988 il vit et travaille au théâtre du Vieux-Colombier à Paris, alors inoccupé[1]. Série des « Théâtres rouges »

  • 1989 : s’installe à Athènes. Voyages fréquents en Grèce depuis 1984. Peint dans le port du Pirée, à Keratsini et à Eleusis. Expose à la Galerie Berggruen, Paris.
  • 1990 : invité par le festival d’Arles. Peint dans une usine de chaudronnerie lourde, où Mark Tompkins, chorégraphe, crée Moving Pictures. Série des « Grands fusains ». A partir de 1990, il réalise des peintures pour le cinéma et des séries télévisées
  • 1996 : voyage en République d'Albanie (Shqipëri) série des Bunkers . Résidence au château de Lourmarin, Académie des Beaux-Arts de Paris.
  • 2003-2005 : s’installe à Madrid. Voyage en Espagne et au Portugal.
  • 2006-2009 : voyages en Chine, Égypte, Italie, en Turquie et Syrie.
  • 1998-2010 : réalisation de peintures et d'Illustrations pour les couvertures de la collection Le Livre de poche ainsi que pour la collection La Pochothèque
  • 2015-2016 : collabore à la revue La Nouvelle Quinzaine Littéraire
  • 2010-2017 : travaille à la série Les Muses, 100 portraits d'hommes (grands monotypes)

Il vit et travaille à Paris

ŒuvresModifier

Peintures dans les filmsModifier

Œuvres dans les collectionsModifier

Champagne Bruno Paillard, Reims - Château Smith Haut Lafitte, Bordeaux - Collection de la SACEM (Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique), Neuilly-sur-Seine - Fonds national d'art contemporain, Paris - Fondation Colas, Paris - Artothèque, Arles, et dans plusieurs collections privées en Belgique, Corée, Grèce, États-Unis, Espagne, Israël, Italie, Japon, Suisse...

PublicationsModifier

CataloguesModifier

  • 1989 : Peintures & dessins - Galerie Berggruen & Cie, Paris - Éditions Berggruen & Cie - 28 pages - Source : Bibliothèque Kandinsky  (ISBN 2904772219)
  • 1995 : Étienne Assenat - Florence Gillet - Didier Paquignon - Hôtel de ville de Paris , Salle Saint-Jean - Texte de Daniel Malbert : En chemin - Éditions Association pour la promotion des arts à l’hôtel de la ville de Paris (1995) - 69 pages
  • 1996 : À toutes les femmes, plus une - Galerie Art et Patrimoine, Texte de Olivier Etcheverry - Paris
  • 2002 : Voyage en Shqipëri - monotypes et peintures - Centre Culturel de l’Arsenal, Maubeuge - Texte de Leonardo Cremonini: Pourquoi nous en sommes là aujourd’hui? - Éditions Malbodium  Museum - 96 pages (ISBN 2912473179)
  • 2009 : Tu rencontreras d’abord les sirènes - Musée de L’Orangerie des Tuileries, Paris - Textes de Philippe Piguet : La lumière et l’espace, François Fontaine : Café - place Stalingrad, 26 mai, 9h30 et Cécile Guilbert : Fragments de corps intimes - 104 p - Éditions Lienart (ISBN 9782359060041)
  • 2014 : Corps Urbain(s) - Musée Lambinet, école des Beaux-Arts, Versailles - Textes de : Françoise Roussel-Leriche; L’urbanité sans fard, de Bertrand Alapetite ; L’homme en question, Elsa Delachair; La débâcle, Frédéric Roux, texte extrait de; L’absence, exploit divin, Tania de Montaigne; Regarder les Muses, de Christine Albanel ; Les Muses et de Philippe Ducas; Les demi-nus de Paquignon - 103 p - Éditions Lienart - (ISBN 9782359061215)
  • 2016 : Les Muses - Espace d’art Contemporain, Fondation Fernet- Branca, Saint-Louis (Haut-Rhin) - Texte de Éric Chevillard: Du bon usage des Muses - Éditions de Saint-Louis - 52 pages - Source : BnF, Catalogue général - (ISBN 9782917186763)

ExpositionsModifier

PersonnellesModifier

  • 1989 : Peintures & dessins, galerie Berggruen, Paris[1]
  • 1990 : Festival d'Arles, travail autour d'une scénographie de Mark Tompkins "Moving Pictures", Constructions métalliques de France, Arles
  • 1991 : Peintures et dessins, Institut français de Copenhague, Lungby Kunstforening, Danemark
  • 1992 : Peintures pour la décoration du grand salon de la Chartreuse du château Smith Haut Lafitte, Bordeaux[7]
  • 1992 : Galerie Queyras, Paris (Texte de Luc Simon)
  • 1993 : Galerie Le Bateau-Lavoir, Grenoble
  • 1995 : Peintures, Techné, Maison du Champagne Bruno Paillard, Reims
  • 1996 : À toutes les femmes, plus une, galerie Art et Patrimoine, Paris [1]
  • 2001 : ζωγραφική, galerie Ekphrasis - Yianna Grammatopoulou, Athènes, Grèce, (texte de I. Iliopoulou, A. Veroukas, G. Rorris, S. Daskalakis)
  • 2009 : Tu rencontreras d'abord les sirènes, Musée de l'Orangerie, Paris[8],[9],
  • 2009 : L'antre du Cyclope, Abbaye de Montmajour, Arles, Centre des monuments nationaux
  • 2010 : Les Illustres, librairie Le Divan, Paris
  • 2010 : DFMA Collection, Art & Droit, Le Sénat, Paris
  • 2014 : Les Muses, École des Beaux-arts de Versailles, exposition [10],[11]
  • 2014 : Corps urbain(s), musée Lambinet, Versailles[10],[12],
  • 2016 : Les Muses, Saint-Louis, Fondation Fernet-Branca[13],[14],[15], Museumsnacht Basel 2016
  • 2018 : Le coup du lapin, monotypes, librairie Le Divan, Paris
  • 2018 : Γαλλική εβδομάδα / Semaine Française, Merchant Marine Academy of Hydra, Grèce[16]

CollectivesModifier

  • 1986 : Polyptyques, chez Barbara Isabella van Dyck, Beautiful compagnie, Paris[1]
  • 1987 : Peintures, atelier Leonardo Cremonini, galerie de la Maison des Beaux-Arts, Paris
  • 1987 : Portraits, Prix Paul Louis Weiller, Académie des Beaux-Arts, Paris
  • 1988 : Accrochage d’hiver, galerie Berggruen & Cie, Paris
  • 1988 : Atelier Cremonini/atelier Van Dycke, musée des Beaux-Arts de Mons, Belgique
  • 1989 : Accrochage de printemps, galerie Berggruen & Cie, Paris
  • 1990 : Galerie Skoufa, Athènes, Grèce
  • 1991 : Le Catalogue d’Art Contemporain, château de Boisrigaud, Usson
  • 1991 : Centre culturel de Ioannina, Grèce
  • 1993 : Galerie Pierre Kamouh, Paris
  • 1993 : Les artistes font un carton, musée de la Poste, Paris
  • 1993 : Salon de Bouffémont
  • 1994 : Peintures, galerie du Bateau-Lavoir, Grenoble
  • 1994 : La Balarmada, Atelier Saint-Charles/Leblanc, Paris
  • 1995 : Étienne Assenat, Françoise Gillet, Didier Paquignon, Salle Saint-Jean, commissaire d'exposition Gustave de Staël, Hôtel de ville de Paris
  • 1995 : World Animal Day, Ambassade des États-Unis, Athènes, Grèce
  • 1996 : Die kraft der Bilder, Martin-Gropius-Bau, Berlin, Allemagne
  • 1996 : Déambulation II, galerie Art & Patrimoine, Paris
  • 1997 : Géricault, points de vue contemporains, École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris
  • 1997 : Les 10 jours de l’art contemporain, galerie Art & Patrimoine, Paris
  • 1997 : Galerie Samedi, Montfort-L’Amaury
  • 1998 : Le mois de l’estampe, atelier À fleur de Pierre , Jacques de Champfleury, Paris
  • 1999 : SACEM, 25 ans de collection d’art contemporain, 1974/1999, Manufacture des Œillets, Ivry-sur-Seine
  • 1999 : Dessins, gravures & monotypes de cinq artistes français, Institut français de Prague, République tchèque
  • 2000 : 2000 conserves, atelier de lithographie "Baazar", commissaire d'exposition : Alexis Veroukas, Le Pirée, Grèce
  • 2000 : Salon du château des Logis, Brécey
  • 2000 : Salon de Mai, Paris
  • 2001 : Les Jardins, monotypes, La Ruche, passage Dantzig, Paris
  • 2007 : Nouvelles acquisitions 2007, Fondation Colas, Paris
  • 2003-08 : Les ports de la Méditerranée, une exposition itinérante : Athènes, Thessalonique, Rhodes, Heraklion, etc. International Center of Fine Arts, Athènes, Grèce
  • 2010 : Dessins français contemporains, galerie Vincent Pietryka, Paris `
  • 2013 : Follow-on, La Living Art Gallery, Palais de Tokyo, Paris
  • 2013 : De Tokyo à Tirana, Ana González Sola / Didier Paquignon , galerie Arcturus, Paris
  • 2013 : Hareng, histoire d’un poisson, musée du dessin et de l’estampe originale, Arsenal, Gravelines
  • 2013 : Carrément audacieux, Carré rive gauche, Paris
  • 2014 : Mes faits divers, Le Cahier Dessiné no 9, présentation à la Halle Saint-Pierre, Paris
  • 2015 : Cher modèle, musée du dessin et de l’estampe originale, Arsenal, Gravelines
  • 2018 : Sens Contre sens : Glen Baxter, Nelly Maurel, Didier Paquignon, Roland Topor, Tomi Ungerer - Fondation Fernet-Branca - Saint-Louis (Haut-Rhin), commisaire d'exposition : Pierre-Jean Sugier [17],[18]
  • 2018 : Malbodium Museum, vingtième anniversaire, 1997-2017, centre culturel de Maubeuge
  • 2018 : Draw me a man, the human figure in the collection of an artist, Historical Archives-Museum of Hydra, Grèce[19]

Prix et résidencesModifier

  • 2002 : Prix Dumas-Millier, Institut de France, Académie des Beaux-Arts, Paris
  • 2000 : Grand prix du Salon de l'A.C.A.M - Salon du château du Logis, Brécey
  • 1996 : Résidence au Château de Lourmarin, Institut de France, Académie des Beaux-Arts, Paris

RéférencesModifier

  1. a b c d e et f Le Delarge (lire en ligne)
  2. Guillaume Peureux, Le Caprice, Presses universitaires de Rennes, , 334 p. (lire en ligne), p. 310.
  3. [vidéo] Le coup du lapin et autres histoires extravagantes sur YouTube.
  4. « Le Coup du lapin », sur le-tripode.net.
  5. Faits divers, c'est louche sur radio nova, 2018.
  6. « Le polar par Hannelore Cayre et le fait-divers vu par Didier Paquignon » sur France Inter, 2018.
  7. Pascale Thuillant, « Visitez en exclusivité le château Smith Haut Lafitte », sur elle.fr (consulté le 22 février 2019)
  8. « Didier Paquignon », sur Google Livres, L'Œil, (consulté le 23 mai 2017).
  9. « Didier Paquignon au Musée de l'Orangerie », sur culture.gouv.fr (consulté le 23 mai 2017).
  10. a et b « Des portraits signés Paquignon », Le Parisien,‎ (lire en ligne)
  11. « Isabelle de Marcellus-Tournier et Didier Paquignon pour "Les Muses" à la Living Art Gallery d'Isabelle De Mars » sur France Inter (2013).
  12. « Didier Paquignon : corps urbain(s) - Les villes », sur télérama, (consulté le 23 mai 2017).
  13. « Avec les Muses de Didier Paquignon », sur dernières Nouvelles d'Alsace, (consulté le 1er février 2016).
  14. « Didier Paquignon - Les Muses », sur JDS,
  15. Présentation de l'exposition sur le site de la Fondation Fernet-Branca.
  16. http://www.hydra.gr/share/files/fck/File/28selido.pdf
  17. https://www.fykmag.com/saint-louis-f-fondation-fernet-branca-sens-contresens-exposition-collective/
  18. https://www.saint-louis.tv/VOD/Culture/Exposition-Sens-contre-sens-35EiuYOT09.html
  19. https://www.hydradirect.com/arts-culture/hydra-museum-art-galleries/

Liens externesModifier