Ouvrir le menu principal

Didier Convard

dessinateur et scénariste de bandes dessinées
Didier Convard
Didier Convard - Salon du livre de Paris 2010.jpg
Didier Convard au Salon du livre de Paris en mars 2010
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (69 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Auteur de bande dessinée, auteur de littérature pour la jeunesseVoir et modifier les données sur Wikidata

Didier Convard, né le à Paris[1], est un scénariste et dessinateur français de bandes dessinées, également auteur de littérature de jeunesse.

Sommaire

CarrièreModifier

Après une école d’arts appliqués graphiques et quatre années d’enseignement de la publicité, Convard rejoint le monde du 9e art en 1972 avec la réalisation d’un ouvrage scolaire, écrit en collaboration avec Serge Saint-Michel : Le Français et la BD. Par la suite il collabore avec Juillard sur Isabelle Fantouri entre 1976 et 1980 ; date à partir de laquelle il commence à dessiner de nombreux récits pour le journal Tintin. Là, il rencontre des auteurs influents.

En 1981, Convard succède à François Bourgeon pour les dessins de Brunelle et Colin. En 1986, il conçoit pour le magazine Vécu la série historique Les Héritiers du soleil. Parallèlement à la bande dessinée, il adapte pour Je bouquine des romans classiques tel que Poil de carotte de Jules Renard. Abandonnant progressivement le dessin, il ne se consacre bientôt plus qu’à l’écriture.

Il scénarise de nombreuses histoires, crée des séries reconnues[réf. nécessaire] comme Chats et Neige. On lui doit également Souvenirs de Toussaint en 1989, Finkel en 1994 ou encore Polka en 1995. Mais Didier Convard est surtout rédacteur d’une série ésotérique. Parmi les illustrateurs, il collabore avec André Juillard, Gine, Denis Falque, Gilles Chaillet, Éric Stalner et Pierre Wachs : Le Triangle secret, qui se vend à plus d’un million d’exemplaires[réf. nécessaire] et dont les droits viennent d’être achetés[Quand ?] par un producteur de cinéma[réf. nécessaire].

À la suite de cette série, l’éditeur Glénat a développé la collection « La Loge noire » dans laquelle sont publiées les séries dérivées INRI, Hertz et Les Gardiens du sang. Le Triangle secret fait aussi l’objet d’un roman qui a obtenu le Prix fiction de l’Institut maçonnique. Le second tome, Les Cinq Templiers de Jésus, est sorti aux éditions Mazarine-Glénat.[réf. nécessaire]

Œuvres en bande dessinéeModifier

L’univers du triangle secretModifier

Autres sériesModifier

Albums one shotsModifier

  • Les Cathares, Magnard, 1980
    Scénario et couleurs : André Juillard - Dessin : Didier Convard
  • Les Huit Jours du diable, Éditions du Lombard collection « Histoires et Légendes », 1983
    Scénario et dessin : Didier Convard
  • Songe et les forges de la guerre, Magnard, 1985
    Scénario : Didier Convard - Dessin et couleurs : Son
  • Sur les ailes du temps, Glénat, 1985
    Scénario et dessin : Didier Convard
  • À l’ombre des dieux, Éditions du Lombard collection « Histoires et Légendes », 1986
    Scénario : Didier Convard - Dessin et couleurs : Sonk
  • Le 9e Jour du diable, Éditions du Lombard collection « Histoires et Légendes », 1986
    Scénario et dessin : Didier Convard
  • La Nuit du président : L’odeur du pouvoir, Ifrane, 1996
    Scénario : Didier Convard - Dessin et couleurs : Paul
  • Petite mort en un acte, Glénat collection « Grafica », 2009
    Scénario : Didier Convard et Éric Adam - Dessin et couleurs : Paul
  • L’Assassinat du Père Noël, Glénat, 2010
    Scénario : Didier Convard et Éric Adam - Dessin et couleurs : Paul - d’après le roman de Pierre Véry
  • Le Pendule de Foucault[2], Glénat, 2012
    Scénario : Didier Convard et Éric Adam - Dessin : Fred Vignaux - Couleurs : Fred Vignaux

Comme coloristeModifier

RomansModifier

Littérature jeunesseModifier

  • Le Sourire du fou (Glénat, 1991)
  • Le Manoir d’Orleur (Magnard jeunesse, coll. «  Tipik  », 1997)
  • Les Trois Crimes d’Anubis (Magnard jeunesse, coll. «  Tipik  », 1997)
  • Dix petits Blacks (Magnard jeunesse, coll. «  Tipik  », 1998)
  • À ce cher Romuald (Magnard jeunesse, coll. «  Tipik  », 1999)

Littérature généraleModifier

  • Le Triangle secret :
  1. Les Larmes du pape (Mazarine-Glénat, 2006 – Le Livre de poche, 2008)
  2. Les Cinq Templiers de Jésus (Mazarine-Glénat, 2007 – Le Livre de poche, 2010)

TélévisionModifier

Scénario de Disparitions, le retour aux sources, série de 12 épisodes sur France 3.

RécompensesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Christophe Forcari, « Didier Convard : Crayons et compas  » sur Libération, 2 mars 2016
  2. Didier Pasamonik, « De Léon Foucault à Didier Convard : Sus à l’obscurantisme ! », sur Actua BD,
  3. Thierry Groensteen et collectif, Primé à Angoulême : 30 ans de bande dessinée à travers le palmarès du festival, Éditions de l'An 2, (ISBN 2-84856-003-7)

AnnexesModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :