Ouvrir le menu principal

Didier Arnal

personnalité politique française
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Arnal.

Didier Arnal
Illustration.
Fonctions
Président du Conseil général du Val-d'Oise

(2 ans et 11 jours)
Élection 16 mars 2008
Coalition PS-PCF-DVG
Prédécesseur François Scellier
Successeur Arnaud Bazin
Député de la 7e circonscription du Val-d'Oise

(10 mois et 7 jours)
Élection 1er juin 1997
Législature IXe législature
Prédécesseur Yves Cochet
Successeur Jérôme Chartier
Biographie
Date de naissance (57 ans)
Parti politique PS
Résidence septième circonscription du Val-d'Oise

Didier Arnal est un homme politique français, né le 8 septembre 1961 à Riom-ès-Montagnes dans le département du Cantal. Il a été président du conseil général du Val-d'Oise du 20 mars 2008 au 31 mars 2011.

Sommaire

BiographieModifier

Titulaire d'un diplôme d'études supérieures spécialisées en économie-finances, il a été membre du Parti socialiste depuis 1979 et membre de l'institut Pierre Mendès France[réf. nécessaire].

Parcours politiqueModifier

Président du groupe socialiste au conseil général, la victoire de la gauche aux élections cantonales de 2008 lui permet de devenir président du conseil général du Val-d'Oise. C'est la première fois que la gauche dirige le département depuis sa création en 1967.

Toutefois, la victoire de Philippe Métézeau UMP aux élections cantonales partielles des 20 et 27 septembre 2009 prive Didier Arnal de sa majorité. Même s'il peut théoriquement se maintenir, la droite demande sa démission de la présidence du conseil général[1]. Cependant Didier Arnal fait valoir le fait que ni droite ni gauche ne possèdent de majorité après ce vote : en effet Robert Daviot ne fait plus partie du groupe UVO et se déclare désormais non inscrit[2].

Lors des élections cantonales de 2011 dans le Val-d'Oise des 20 et 27 mars 2011 il est réélu conseiller général au second tour face au candidat du FN. Toutefois la gauche perd la majorité par 18 sièges contre 21 pour la droite. C'est alors Arnaud Bazin qui est élu président du conseil général le 31 mars 2011[3].

Il ne peut pas se représenter sous les couleurs du parti socialiste aux élections législatives de 2012 sur la 7e circonscription du Val d'Oise qui est réservée à une candidature féminine. C'est Charlotte Brun, sa suppléante de 2007, qui est investie, avec Patrick Haddad, conseiller municipal de Sarcelles, comme suppléant. Didier Arnal brigue alors l'investiture socialiste sur la 8e circonscription du Val-d'Oise mais il est battu par François Pupponi, député sortant et maire de Sarcelles.

Il se rallie à Emmanuel Macron et à LREM en janvier 2017[4] et tente d'être tête de la liste de cette formation aux élections sénatoriales de 2017 dans le Val-d'Oise[5].

Mandats en coursModifier

Anciens mandatsModifier

Didier Arnal a été le candidat du parti socialiste dans la septième circonscription du Val-d'Oise aux élections législatives de 2007. Sa suppléante était Charlotte Brun, conseillère régionale d'Île-de-France, ancienne présidente du Mouvement des jeunes socialistes.

Notes et référencesModifier

  1. Conseil général : L'UVO demande la démission de Didier Arnal
  2. http://www.vonews.fr/article_7575
  3. « Arnaud Bazin prend les rênes du Val-d'Oise », Le Parisien, édition du Val-d'Oise,‎ (lire en ligne) « Sans surprise, Arnaud Bazin, conseiller général (non inscrit) de Beaumont-sur-Oise et — pour quelque temps encore — maire de Persan a été élu à l'unanimité des 21 élus de la nouvelle majorité UVO, le groupe formé des conseillers UMP, divers droite et non inscrits, dont il était le seul candidat. Didier Arnal, président socialiste sortant, candidat de principe pour la nouvelle opposition, a recueilli les 18 voix de la gauche »
  4. Thibault Chaffotte, « Val-d’Oise : l’ancien patron PS du Département se rallie à Emmanuel Macron », Le Parisien, édition du Val-d'Oisez,‎ (lire en ligne, consulté le 22 octobre 2017).
  5. Fabrice Cahen, « Sénatoriales. Didier Arnal est en marche », La Gazette du Val-d'Oise,‎ (lire en ligne, consulté le 22 octobre 2017).
  6. Frédéric Naizot, « Municipales : Didier Arnal tente un atterrissage à Saint-Brice », Le Parisien, édition du Val-d'Oise,‎ (lire en ligne, consulté le 22 octobre 2017) « Après plus de 25 ans passés à Sarcelles, l’ancien président PS du conseil général tente une implantation dans la ville voisine ».
  7. « Vos élus », sur http://www.saintbrice95.fr (consulté le 22 octobre 2017).

Liens externesModifier