David Bruce-Brown
David Bruce-Brown (Grand Prix de l'ACF 1912).jpg
David Bruce-Brown en 1912.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 25 ans)
MilwaukeeVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Bruce-Brown avec son mécanicien Tony Scudellari, peu avant leur décès au Grand Prix des USA de 1912, par éclatement d'une roue arrière trop usée.

David Loney Bruce-Brown, né le à New York (NY), et mort le à Milwaukee (Wisconsin), était un pilote automobile américain.

BiographieModifier

Fils d'une riche famille new-yorkaise ayant investi dans l'immobilier, il débute la compétition automobile en , dès l'âge de 20 ans à l'Empire City horse track (Yonkers, NY), sur une Oldsmobile Curved Dash personnelle (déjà victorieux dans les deux courses sprint sur le mile de l'ovale).

Arrêtant ses études à l'école préparatoire d'Harstrom, il devient le mécanicien d'Emanuel Cedrino, et les deux hommes remportent immédiatement la course de 300 miles du sixième tournoi d'Ormond-Daytona Beach, en 1908, deux mois avant le décès de l'italien lors d'une tentative de record à la Pimlico horse track près de Baltimore.

Bruce-Brown remporte entre autres les deuxième et troisième Grand Prix automobile des États-Unis, organisés à Savannah (Géorgie).

Pilote brillant trop tôt disparu, il se tue en 1912 lors d'essais en vue des Grand Prix des USA et de la Coupe Vanderbilt, après avoir participé la même année au Grand Prix de l'ACF (vainqueur de la première manche, sur Fiat). Sa voiture une fois réparée, Barney Oldfield obtiendra à son volant une quatrième place au Grand Prix américain.

PalmarèsModifier

Grand PrixModifier

 
Sa première victoire au Grand Prix US, en 1910 à Savannah (Géorgie).
 
Bruce-Brown sur Fiat au Grand Prix de France à Dieppe en 1912.

Il est disqualifié pour « ravitaillement hors des stands » lors du Grand Prix de France (A.C.F.) 1912 sur Fiat S74 14,1 litres, tout comme Ralph DePalma, même voiture.

Résultats à l'Indy 500Modifier

Deux participations :

Résultats en championnat racing cars AAAModifier

Six participations de 1910 à 1912 avec une victoire pour trois podiums (essentiellement sur Fiat), troisième du championnat national en 1911.

  • 1911 : victoire à Savannah, course 2 ;
  • 1912 : 3e à Santa Monica, course 3.

Autres victoiresModifier

Courses de côteModifier

  • New York Automobile Trade Association’s Fort George hill climb, NY, en 1910 (sur Benz 120HP) ;
  • Yale Automobile Club Shingle Hill climb en 1910 (même voiture, à West Haven, Connecticut) ;
  • Pennsylvania’s Giant’s Despair Hill Climb à Wilkes-Barre (Pennsylvanie) en 1910 (idem, course encore disputée de nos jours).

Records mondiauxModifier

À Ormond-Daytona beach :

  • Mile amateur en 1908 (101,124 mph, ancien record William Kissam Vanderbilt II) ;
  • Mile amateur en 1909 (109,091 mph, sur Benz 120HP) ;
  • Dix miles professionnel en 1910 (114,504 mph, même voiture).

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier