Ouvrir le menu principal

Dates des indépendances dans l'empire colonial français

Le premier pays à avoir été décolonisé sont les États-Unis, en 1776 ; l'Afrique du Sud est devenue indépendante de l'Angleterre en 1910. En Afrique de l'Ouest, le Liberia est devenu une république indépendante en 1847, premier pays indépendant sur le continent africain.

Dates des indépendancesModifier

NotesModifier

AfriqueModifier

  • À partir de 1946, le terme d'« empire colonial » est remplacé par celui d'« union française » qui associe la métropole aux territoires outre-mer
  • L'indépendance a été précédée d'une autonomie en 1958 (dans le cadre de la « loi cadre » attribuée à Gaston Defferre) pour le Bénin (Dahomey), le Cameroun, le Centrafrique, le Congo, la Côte d’Ivoire, Burkina (Haute-Volta), Madagascar, le Mali (République soudanaise), la Mauritanie, tous ces pays devenant des « Républiques autonomes au sein de la République française »
  • 1959 : La République soudanaise et le Sénégal forment la Fédération du Mali qui sera dissoute en 1960.
  • Par Congo, il faut entendre le Congo-Brazzaville. L'actuelle RDC (anciennement Zaïre ou Congo-Kinshasa) faisait partie de l'empire colonial belge, comme les anciennes colonies allemandes sous mandat le Rwanda et le Burundi (Léopoldville et Élisabethville étaient les noms coloniaux de Kinshasa et Lubumbashi) (à l'origine, le roi des Belges « possédait » le territoire « à titre personnel » avant de le « céder » à l'État belge).
  • Le Centrafrique était désigné sous le nom d'Oubangui-Chari, du nom de deux fleuves traversant le territoire .
  • Le Togo et le Cameroun n'avaient pas le « statut » de colonie mais étaient « sous mandat français » depuis 1919, après la défaite de l'Allemagne, de même que la Namibie avait été placée sous « mandat » de l'Afrique du Sud.
  • En octobre 1958, après la création de la Communauté française, le Conseil de gouvernement du Gabon, s'appuyant sur l'article 76 de la Constitution (version de 1958), demanda alors que la colonie obtienne un statut de département français. Léon Mba, vice-président de ce conseil du gouvernement, chargea Louis Sanmarco, alors gouverneur du territoire, de présenter la demande auprès du gouvernement français, alors sous la présidence de Charles de Gaulle. Celui-ci refusa.

Hors AfriqueModifier

Notes et référencesModifier

Articles connexesModifier