Ouvrir le menu principal

Daniel Chamier

pasteur et théologien protestant
Daniel Chamier
Danielchamier.jpg
Daniel Chamier
Biographie
Naissance
Décès
Activités
Parentèle
George Chamier (en) (descendant)
Daniel Craig (descendant)
Frederick Chamier (en) (descendant)
John Adrian Chamier (en) (descendant)
Edward Chamier (descendant)
Anthony Chamier (en) (descendant)
André Lafargue (descendant)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Religion

Daniel Chamier (1564 ou 1565[1]), est un pasteur français, professeur de théologie protestante, d'hébreu, de latin et de grec à la l'académie protestante de Montauban et député du Dauphiné.

BiographieModifier

Daniel Chamier est le fils de Pierre (dit Adrien) Chamier, pasteur, et de Mlle Fournier d'Annonay, et le petit-fils de Gonet Chamier (1500-1575 environ), peintre religieux à Avignon[2]. Il a soutenu deux thèses à l'Académie de Genève.

Il est connu pour avoir négocié l'Édit de Nantes, dont il est l'un des rédacteurs (notamment des clauses secrètes) auprès d'Henri IV. Il a tenu un journal de son voyage à la cour du roi, régulièrement réédité.

Polémiste de premier plan, il n'hésita pas à dialoguer avec les jésuites célèbres de son temps au cours de « disputes » très populaires, ou à affirmer que le pape était l'antéchrist annoncé par le livre biblique de l'Apocalypse.

Daniel Chamier tenta sans succès d'obtenir le déplacement de l'académie de Die à Montélimar, dont il était le pasteur. C'est un échec, et il se résout à accepter l'appel de l'Académie de Montauban[3].

Daniel Chamier meurt le durant le siège de Montauban[4], tué par un boulet de canon.

PublicationsModifier

  • Dispute de la vocation des ministres de l'Église réformée, La Rochelle, 1589
  • Epistolae jesuiticae, Genève, 1599
  • La Confusion des disputes papistes, 1600
  • Disputatio scholastico-theologica de aecumenico pontifice, 1601
  • La Honte de Babylone, Sedan, 1612
  • La Jésuitomanie, Montauban, 1618

RéférencesModifier

  1. Certains biographes, notamment John Quick, situent la date de naissance de Daniel Chamier en 1565.
  2. Marylène Marcel-Ponthier, « Les Chamier à Montélimar », Études drômoises, Valence, Aued, no 55,‎ , p. 30-31 (résumé)
  3. Michel Nicolas, Histoire de l'ancienne académie protestante de Montauban (1598-1659) et de Puylaurens (1660-1685), Montauban, E. Forestié, 1885. Réédition : Slatkine, 1971.
  4. Louis Canet, Petite histoire générale du Tarn-et-Garonne, Tome II, p. 74

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier