Damascus (cheval)

cheval de course américain

Damascus
Image illustrative de l’article Damascus (cheval)
Damascus à Claiborne Farm en 1981

Race Pur-sang
Père Sword Dancer
Mère Kerala
Père de mère My Babu
Sexe M
Naissance 14 avril 1964
Pays de naissance Drapeau des États-Unis États-Unis
Mort 8 août 1995
Pays d'entraînement Drapeau des États-Unis États-Unis
Éleveur Edith W. Bancroft
Propriétaire Edith W. Bancroft
Entraîneur Frank Y. Whiteley Jr.
Jockey Bill Shoemaker
Braulio Baeza
Nombre de courses 32
Nombre de victoires 21 (10 places)
Gains en courses $ 1 176 781
Distinction Poulain de 3 ans de l'année (1967)
cheval de l'année 1967
US Racing Hall of Fame (1974)
Principales victoires Preakness Stakes
Belmont Stakes
Dwyer Handicap
American Derby
Travers Stakes
Woodward Stakes
Jockey Club Gold Cup
Brooklyn Handicap

Damascus (1964-1995), est un cheval de course pur-sang américain. Membre du Hall of Fame, il fut sacré cheval de l'année aux États-Unis en 1967.

Carrière de courseModifier

Entraîné par Frank Whiteley, Jr. et monté par Bill Shoemaker, Damascus, poulain nerveux (il avait besoin à l'écurie de la présence d'un poney destiné à le rassurer), ne fit parler de lui qu'à la fin de son année de 2 ans, lorsqu'il remporte les Remsen Stakes sur l'hippodrome new-yorkais d'Aqueduct. Au printemps suivant, il enchaîne deux victoires avant de tomber sur un os nommé Dr. Fager dans les Gotham Stakes. Ces deux-là se retrouveront plus tard. En attendant, la victoire de Damascus dans les Wood Memorial Stakes le place parmi les favoris pour la Triple Couronne. Mais s'il est battu dans le Kentucky Derby, il se rattrape merveilleusement dans les Preakness Stakes et les Belmont Stakes où il s'impose avec brio. Damascus enchaîne les victoires, et parfois les exploits : dans l'important Dwyer Handicap où il revient de très loin pour s'imposer devant un adversaire qui lui rendait pas moins de 16 livres ; dans les Travers Stakes, dans lesquels il fait une démonstration à couper le souffle, l'emportant d'un boulevard (22 longueurs à l'arrivée).

Et puis viennent les Woodward Stakes fin septembre à Aqueduct. On a parlé de "course du siècle"[1]. Il est vrai qu'à voir les états de service des trois chevaux les plus en vue -– Dr. Fager, Buckpasser et Damascus – on peut ouvrir la boite à superlatifs : ce sont trois futurs Hall of Famers (c'est l'une des deux courses où cette situation s'est produite avec la Jockey Club Gold Cup 1977 où s'affronteront Seattle Slew, Affirmed et Exceller), trois chevaux qui, sur la liste des 100 meilleurs chevaux de l'histoire des courses américaines au XXe siècle établie par le magazine The Blood-Horse seront classés respectivement 6e, 14e et 16e. Cela donne une idée de la qualité du plateau. Dr. Fager n'a été battu qu'une fois, à 2 ans (si l'on excepte la disqualification pour gêne qui lui a coûté une victoire) ; Buckpasser fait ses adieux à la piste après une carrière riche de 25 victoires en 30 sorties, les titres de meilleur 2 ans, meilleur 3 ans et cheval de l'année. Et le premier battra l'année suivante le record du monde du mile établi un an plus tôt par le second. Mais c'est Damascus qui gagne. Et sa victoire ne prête pas à discussion : il met 10 longueurs à tout ce beau monde, Buckpasser est deuxième, Dr. Fager troisième. À la fin de son année de 3 ans (conclue par une petite fausse note, une courte défaite dans le Washington DC, International), Damascus a amassé plus de 800 000 dollars de gains, un record pour un 3 ans qui tiendra jusqu'à Secretariat. Il est naturellement élu 3 ans de l'année et logiquement cheval de l'année 1967[2], s'intercalan au palmarèst entre Buckpasser (1966) et Dr. Fager (1968).

De retour à 4 ans, il reprend vite sa marche en avant mais subit davantage de défaites que l'année précédente, et Bill Shoemaker laisse la place sur son dos à d'autres jockey prestigieux comme Manuel Yacaza, Ron Turcotte ou Braulio Baeza. Damascus retrouve deux fois Dr. Fager, d'abord dans le Suburban Handicap où il s'incline, ensuite dans le Brooklyn Handicap, où il a le dernier mot. Damascus restera, avec Buckpasser et Successor l'un des seuls chevaux à avoir devancé Dr. Fager, mais le seul à l'avoir fait deux fois. Jamais plus loin que troisième durant toute sa carrière, Il ne peut conserver son titre dans les Woodward Stakes avant de se blesser à un tendon dans la Jockey Club Gold Cup, qui signe la fin de sa carrière et son départ au haras.

Résumé de carrièreModifier

Date Hippodrome Pays Course Distance Jockey Place Écart Vainqueur ou deuxième
1966, 2 ans
28 septembre Aqueduct   États-Unis Maiden 1 400 m B. Shoemaker 2e / 14 2 ½ Comprador
12 octobre Aqueduct   États-Unis Maiden 1 400 m B. Shoemaker 1er / 14 8 Winslow Homer
29 octobre Laurel Park   États-Unis Allowance 1 400 m B. Shoemaker 1er / 7 12 Joxer
30 novembre Aqueduct   États-Unis Remsen Stakes 1 600 m B. Shoemaker 1er / 14 1 ½ Native Guile
1967, 3 ans
11 mars Pimlico   États-Unis Allowance 1 200 m B. Shoemaker 1er / 8 nez Solar Bomb
25 mars Aqueduct   États-Unis Bayshore Stakes 1 400 m B. Shoemaker 1er / 7 2 ½ Disciplinarian
15 avril Aqueduct Gotham Stakes 1 600 m B. Shoemaker 2e / 9 1/2 Dr. Fager
22 avril Aqueduct   États-Unis Wood Memorial Stakes 1 800 m B. Shoemaker 1er / 9 6 Gala Performance
6 mai Churchill Downs   États-Unis Kentucky Derby 2 000 m B. Shoemaker 3e / 14 4 Proud Clarion
20 mai Pimlico   États-Unis Preakness Stakes 1 900 m B. Shoemaker 1er / 10 2 ¼ In Reality
3 juin Belmont Park   États-Unis Belmont Stakes 2 400 m B. Shoemaker 1er / 9 2 ½ Cool Reception
17 juin Delaware Park   États-Unis Leonard Richards Stakes 1 800 m R. Turcotte 1er / 6 3 ¼ Misty Cloud
8 juillet Delaware Park   États-Unis William Dupont, Jr. Handicap 1 700 m B. Shoemaker 2e / 5 cte tête Exceedingly
15 juillet Aqueduct   États-Unis Dwyer Handicap 2 000 m B. Shoemaker 1er / 9 3/4 Favorable Turn
5 août Arlington Park   États-Unis American Derby 1 800 m B. Shoemaker 1er / 7 7 In Reality
19 août Saratoga   États-Unis Travers Stakes 2 000 m B. Shoemaker 1er / 4 22 Reason to Hail
4 septembre Aqueduct   États-Unis Aqueduct Stakes 1 800 m B. Shoemaker 1er / 5 2 Ring Twice
30 septembre Aqueduct   États-Unis Woodward Stakes 2 000 m B. Shoemaker 1er / 6 10 Buckpasser
28 octobre Aqueduct   États-Unis Jockey Club Gold Cup 3 200 m B. Shoemaker 1er / 4 4 ½ Handsome Boy
11 novembre Laurel Park   États-Unis Washington, DC International 2 400 m B. Shoemaker 2e / 9 cte tête Fort Marcy
1968, 4 ans
6 janvier Santa Anita   États-Unis Malibu Stakes 1 400 m B. Shoemaker 1er / 8 2 ½ Rising Market
20 janvier Santa Anita   États-Unis San Fernando Stakes 1 800 m B. Shoemaker 1er / 6 2 Most Host
10 février Santa Anita   États-Unis Charles H. Straub St. 2 000 m R. Turcotte 2e / 6 nez Most Host
17 juin Delaware Park   États-Unis Allowance 1 650 m M. Ycaza 1er / 5 3 ¾ Light The Fuse
4 juillet Aqueduct   États-Unis Suburban Handicap 2 000 m M. Ycaza 3e / 5 5 Dr. Fager
13 juillet Aqueduct   États-Unis Amory L. Haskell Handicap 2 000 m M. Ycaza 3e / 8 1 ½ Bold Hour
20 juillet Aqueduct   États-Unis Brooklyn Handicap 2 000 m M. Ycaza 1er / 7 2 ½ Dr. Fager
10 août Delaware Park   États-Unis William Dupont, Jr. Handicap 1 700 m B. Baeza 1er / 5 2 Big Rock Candy
2 septembre Aqueduct   États-Unis Aqueduct Stakes 1 800 m B. Baeza 1er / 6 1 ½ More Scents
14 septembre Detroit   États-Unis Michigan Handicap 1 700 m B. Baeza 2e / 12 2 ¾ Nodouble
28 septembre Belmont Park   États-Unis Woodward Stakes 2 000 m B. Baeza 2e / 4 cte tête Mr. Right
26 octobre Belmont Park   États-Unis Jockey Club Gold Cup 3 200 m L. Adams 6e / 6 37 Quicken Tree

Au harasModifier

Damascus se retira au grand haras de Claiborne Farm à Paris, Kentucky. Il y fut un honorable étalon jusqu'à sa retraite en 1989 donnant 71 "stakes winners" (vainqueurs de courses principales) parmi lesquels Ogygian (Dwyer Stakes, Jerome Handicap, Futurity Stakes), Desert Wine (Hollywood Gold Cup, Charles H Strab Stakes, Californian Stakes) ou Private Account (Widener Handicap, Gulfstream Park Handicap), lui-même excellent étalon (père des championnes Personal Ensign, Inside Information ou East of The Moon).

OriginesModifier

Damascus est le meilleur fils de Sword Dancer, cheval de l'année 1959 et membre du Hall of Fame, vainqueur des Belmont Stakes, des Travers Stakes, des Woodward Stakes, de la Jockey Club Gold Cup et deuxième du Kentucky Derby et des Preakness Stakes. Sword Dancer a produit également Lady Pitt, championne des 3 ans en 1966, et a terminé sa carrière en France où il est mort en 1984. La mère de Damascus, Kerala (par My Babu, excellent père de mère), est issue de Blade of Time (née en 1938), grande poulinière qui donna trois chevaux de haut niveau, Bymeabond (vainqueur du Santa Anita Derby), Blue Border (Grand Union Hotel Stakes, Hopeful Stakes) et Guillotine (Futurity Stakes, Carter Handicap).

PedigreeModifier

Origines de Damascus (USA), mâle bai, 1964
Père
Sword Dancer

1956

Sunglow

1947

Sun Again Sun Teddy
Hug Again
Rosern Mad Hatter
Rosedrop
Highland Fling

1950

By Jimmy Pharamond
Buginarug
Swing Time Royal Minstrel
Speed Boat
Mère
Kerala

1958

My Babu

1945

Djebel Tourbillon
Loika
Perfume Badruddin
Lavendula
Blade of Time

1938

Sickle Phalaris
Selene
Bar Nothing Blue Larkspur
Beaming Beauty

RéférencesModifier

  1. (en) Melanie Greene, Kentucky Handicap Horse Racing: A History of the Great Weight Carriers, Arcadia Publishing, (ISBN 978-1-62585-002-7, lire en ligne)
  2. « The Pittsburgh Press - Google News Archive Search », sur news.google.com (consulté le )