Dédalo
Image illustrative de l’article Dédalo
Le Dédalo en 1988.
Type Porte-avions
Histoire
A servi dans Naval Jack of Spain.svg Marine espagnole
Quille posée
Lancement
Mise en service
Acquisition Loué par l'Espagne le
Acheté en 1972
Statut Définitivement désarmé en 1989
Détruit en 2002
Équipage
Équipage 1 112
Caractéristiques techniques
Longueur 189,7 m
Maître-bau 21,8 m
Tirant d'eau 7,9 m
Déplacement 11 000 tonnes
Propulsion 8 chaudières
4 turbines General Electric
4 hélices
Puissance 75 000 kW
Vitesse 32 nœuds (59 km/h)
Caractéristiques militaires
Armement 26 Bofors 40 mm
Rayon d'action 20 000 milles marins (37 040 km) à 15 nœuds (28 km/h)
Aéronefs En tout 33 aéroplanes et hélicoptères

Le Dédalo (l'espagnol pour Dédale) était un porte-avions et navire amiral de la Marine espagnole, le second navire de ce type en Espagne après le premier Dédalo, porte-hydravions et dirigeables qui prit part à la bataille d'Alhucemas en 1925).

Dédalo avec des Harriers
Un AV-8S Harrier au-dessus du Dédalo

HistoriqueModifier

Ancien porte-avions américain de la classe Independance sous le nom d'USS Cabot de la Seconde Guerre mondiale, il fut loué en 1967 par l'Espagne puis acheté en 1972. Il restera le navire amiral de la flotte espagnole jusqu'à la mise en service du Principe de Asturias. À la fin de sa carrière, il fut transformé pour pouvoir accueillir des chasseurs à décollage court AV-8S Matador Harrier de l'aviation navale espagnole.

Dedalo fut désarmé en et donné à une organisation privée américaine pour servir de musée flottant aux États-Unis. Mais celle-ci fut incapable de payer ses créanciers et le navire fut revendu aux enchères le et racheté par Sabe Marine Salvage. Le navire fut totalement détruit en 2002.

SourceModifier

Sur les autres projets Wikimedia :