Course de côte du Semmering

La Course de côte du Semmering était une compétition automobile disputée régulièrement durant les années 1900 et 1920 dans les préalpes orientales septentrionales autrichiennes, entre la Basse-Autriche et le land de Styrie, pour rejoindre le col du Semmering situé à une altitude de 935 mètres.

Vue sur le Semmering, depuis les hauts de Hirschenkogel (en 1900).

HistoireModifier

 
La route passe au bas de l'Hôtel Panhans (lui à 1040 mètres) et de sa piscine publique (illustration de 1932).

La première course est dite "Bergwertungsfahrt".

Forte de 19 éditions - toutes sur 10 kilomètres très exactement - entre 1899 et 1933, essentiellement disputées au mois de septembre (sauf lors de l'inauguration de l'épreuve), cette course de côte est chronologiquement la sixième disputée au monde, presque trois mois après celle de l'Exelberg également organisée près de Vienne.

L'Allemand Hermann Braun s'est imposé au Semmering à quatre reprises, dont trois consécutivement, avant le premier conflit mondial. Le constructeur Mercedes-Benz y a fait briller ses voitures quatorze fois.

Avant la guerre, l'Allemand Otto Salzer possède le record de l'ascension en 7 min 07 s. À la disparition de cette côte, celui-ci est tombé sous les 6 min 14 s grâce au Baron Hans Stuck, en 1930... mais le parcours et le revêtement ont été entretemps modifiés sur les 10 kilomètres.

En 1930, la compétition est intégrée au Championnat d'Europe de la montagne.

PalmarèsModifier

 
Une Mercedes 40 hp Simplex en 1902, ici à la côte de La Turbie le 7 avril, 5 mois exactement avant Semmering.
 
Otto Salzer, vainqueur de la côte en octobre 1909 sur Mercedes.
 
Une Blitzen-Benz 200 hp (victoire en 1922).
 
Une Mercedes-Benz SSK de 1928.
Année Vainqueur Marque
1899   Arnold Spitz De Dion-Bouton tricycle 2¼ hp
1900   Jakob Dietrich De Dion-Bouton tricycle 2¼ hp[1]
1901   Richard von Stern Mercedes 35 hp
1902   Wilhelm Werner Mercedes 40 hp Simplex
1903   Hermann Braun Mercedes 60 hp
1904   Hermann Braun Mercedes 90 hp
1905   Hermann Braun Mercedes 100 hp
1906
()
  Hermann Braun Mercedes 120 hp
1907   Willy Pöge Mercedes 120 hp
1908   Otto Salzer Mercedes Semmering
1909   Otto Salzer Mercedes Semmering
1910 à 1912 Non disputée
1913   Vasile Sfetescu[2] Phänomobil[3] 10 hp
1914 à 1919 Suspendue
1920   Alexander "Sascha" Kolowrat (en)[4] Wanderer 5/15 hp
1921   Ferdinand Lanner[5] Fiat 2.2L[6].
1922   Franz Hörner[7] Benz 200 hp
1923   Hermann Rützler[8] Steyr[9]
1924   Christian Werner Mercedes
1925 Non disputée
1926   Rudolf Caracciola Mercedes-Benz K 4.5 L
1927   Adolf Rosenberger
  Fritz von Zsolnay[10]
(ex-æquos)
Gräf & Stift 5L.
Mercedes-Benz S
1928   Rudolf Caracciola Mercedes-Benz SSK
1929   Hans Stuck Austro-Daimler ADM-R 3L.
1930   Hans Stuck Austro-Daimler ADR 4L.
1931 et 1932 Non disputée
1933   Luigi Premoli[11] BMP 2.8L. (?)

RemarqueModifier

  • En 1906, Willy Pöge remporte aussi une autre course au Semmering, le , mais cette fois dans le cadre du deuxième Herkomer Konkurrenz, sur Mercedes 60 hp, trois mois et demi avant la 7e course officielle.

Notes et référencesModifier

 
L'Austro-Daimler du Baron von Stuck accidentée à la côte du Schauinsland (Fribourg) le 2 août 1929, avant la victoire du 15 septembre au Semmering.
  1. (d'Arnold Spitz)
  2. (ingénieur associé dès 1902 à son confrère Franz Louis Hüttel dans la firme de ce dernier à Erlau, pour construire leur première voiture à trois roues)
  3. (voitures à trois roues)
  4. (producteur de cinéma, également financier du programme de l'Austro-Daimler Sascha de Ferdinand Porsche au début des années 1920)
  5. (propriétaire d'une fabrique de sucre - Carrière en sport automobile de Ferdinand Anton Viktor Lanner -1878-1947-, entre 1909 et 1926 (ZuckerFabrik24).
  6. (voiture de H. van der Straaten)
  7. (7e du GP d'Italie en 1923 sur Benz RH "Tropfenwagen")
  8. (vainqueur de Klausen la même année)
  9. (victoire de classe pour la Mercedes K de Rudolf Caracciola)
  10. (industriel)
  11. (pilote de Grand Prix pole position en 1931 à Alexandrie et Rome, en 1933 à Tripoli, et meilleur temps au tour en 1931 au Monténégro, et au GP d'Italie 1933)

BibliographieModifier

  • Vom Semmering zum Grand Prix: der Automobilsport in Österreich und seine Gesichte, Martin Pfundner, éd. Böhlau, (ISBN 978-3205771623).

Article connexeModifier

Liens externesModifier