Constantin Guys

peintre français

Constantin Guys est un dessinateur et peintre français, né le à Flessingue (Pays-Bas) et mort le à Paris.

Constantin Guys
Félix Nadar 1820-1910 Constantin Guys.jpg
Constantin Guys par Félix Nadar.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 89 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Père
François Lazare Guys (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Parentèle
Autres informations
Conflit
Œuvres principales
Dans la rue (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

BiographieModifier

 
Plaque au n°80 rue de Provence (9e arrondissement de Paris), où il vit de 1871 à 1885.

Constantin Guys est issu d'une famille de La Ciotat, fils de François-Lazare Guys (1752-1843), vice-consul de France et commissaire de la marine. Il débute par la carrière militaire. Très jeune, âgé d'à peine 19 ans, il s'embarque à Marseille sur un bateau danois, Le Jupiter, en octobre 1821 pour participer à la guerre d’indépendance grecque ; nombre de membres de sa famille, notamment son père, avaient depuis deux siècles fréquenté le Levant, comme négociants ou agents consulaires[1].

En 1830, il acquiert une notoriété dans le domaine des arts, par des dessins et des lithographies. Toute sa vie, il demeure fidèle à ces deux modes d'expression, qui lui permettent de devenir un chroniqueur prolifique et brillant de la vie de son temps.

Il est le dédicataire du poème Rêve parisien de Charles Baudelaire (publié dans le recueil Les Fleurs du mal)[2]. Baudelaire rédige à propos de son œuvre Le Peintre de la vie moderne, que l'on peut considérer comme un essai ou un éloge, et dans lequel il définit notamment la notion de modernité.

Constantin Guys meurt le à Paris, et est inhumé au cimetière parisien de Pantin dans la 14e division.

ŒuvresModifier

Collections publiquesModifier

En FranceModifier

Autres paysModifier

Notes et référencesModifier

AnnexesModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :