Ouvrir le menu principal

Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Lyon

conservatoire national supérieur de musique et de danse de Lyon

CNSMD de Lyon
Image illustrative de l’article Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Lyon
Généralités
Création 1980
Pays Drapeau de la France France
Coordonnées 45° 46′ 09″ nord, 4° 48′ 45″ est
Adresse 3 Quai Chauveau
69009 Lyon
Site internet Site officiel
Cadre éducatif
Appellation Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Lyon
Type Établissement public à caractère administratif en France
Présidente Catherine Tsékénis
Tutelles Ministère de la Culture (France)
Directeur Mathieu Ferey
Sous-directeur Coralie Waluga
Population scolaire 650 (2019)
Enseignants 188 (2019)
Niveau 1er cycle :
Diplôme national supérieur professionnel de musicien (DNSPM)
Diplôme national supérieur professionnel de danseur (DNSPD)
Diplôme d'État de professeur de musique (DE)

2e cycle :
Master (France)
Certificat d'aptitude (CA)

3e cycle :
Doctorat en France
Formation Musique
Danse
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Lyon

(Voir situation sur carte : Lyon)
Point carte.svg

Le Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Lyon (CNSMDL) est un établissement public à caractère administratif qui dispense un enseignement professionnel de la musique et de la danse, membre associé à l'Université de Lyon.

Sommaire

HistoriqueModifier

DirectionModifier

Placé sous la tutelle du ministère de la Culture et de la Communication, l'établissement est administré par un conseil d’administration dont le président est nommé par le ministre de tutelle. Cette présidence incombe à Catherine Tsékénis depuis 2014[1].

Mathieu Ferey est directeur du CNSMD de Lyon depuis 2019[2].

PrésentationModifier

L’équipe pédagogique est constituée de 188 professeurs, assistants et accompagnateurs. L’équipe administrative et technique regroupe 65 personnes. Les effectifs étudiants sont de près de 510 musiciens et 110 danseurs. Les étudiants étrangers représentent 20 % des effectifs.

Une saison publique comporte plus de 450 manifestations qui font partie intégrante du projet pédagogique, et permettent de mettre en valeur le talent et le travail des étudiants, professeurs et artistes invités. Les partenariats du Conservatoire sont autant d’occasions de confronter les étudiants avec le milieu professionnel.

Le CNSMD de Lyon s’inscrit dans un réseau de 90 établissements d’enseignement supérieur européens à travers les échanges Erasmus +, et multiplie aussi les projets avec des institutions hors Europe (en cours : Montréal, Bamako, Bogota, Moscou). Il bénéficie, pour ses projets et ceux des étudiants, des mécénats de la SACEM, de l'ADAMI, de Mécénat Musical Société Générale et, pour ses actions à l’international, du soutien de l'Institut Français, de la Région et de la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes.

Le CNSMD de Lyon propose un enseignement destiné aux futurs professionnels, accessible sur concours. Les études s’organisent en trois cycles distincts. s'inscrivant dans le schéma dit de Bologne. Le premier cycle (3 ans) est sanctionné par le Diplôme national d’études supérieures professionnel de musicien/danseur (DNSPM et DNSMD), le second (2 ans) par un diplôme valant grade de master et le troisième cycle sous la forme d'un doctorat "recherche et pratique" et d'un Artist diplôma.

Les enseignements sont regroupés dans douze départements :

LocauxModifier

Articles détaillés : Clos des Deux-Amants et Grenier d'abondance.

Le site principal de l'établissement est situé au nord du quartier du Vieux Lyon, quai Chauveau, dans le 9e arrondissement de Lyon. Ces bâtiments historiques du clos des Deux-Amants, dont l'agencement actuel est dû à l’architecte Chabrol (milieu du XIXe siècle), furent rénovés et agrandis entre 1985 et 1988 pour accueillir le CNSMD de Lyon. Ils abritent notamment 110 salles d’enseignements pour la musique, un auditorium de 280 places, un petit auditorium de 50 places, un amphithéâtre accueillant le grand orgue Grenzing, des studios de composition et la Médiathèque Nadia Boulanger.

En 1993, des studios sont aménagés pour le département danse au Grenier d'abondance, quai Saint-Vincent, sur la rive gauche de la Saône, quasiment en face du site principal.

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier