Conquérant (cheval)

étalon Anglo-normand

Conquérant est un étalon né en 1858 dans la Manche en Normandie (France), fils du Pur-sang Kapirat, considéré comme un étalon fondateur de la race du Trotteur français.

Conquérant
Image dans Infobox.
Informations
Espèce
Couleur
Sexe
Date de naissance
Lieu de naissance
Père
Kapirat (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Reynolds (d)
Rosière (d)
Anita (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

HistoireModifier

Conquérant naît en Normandie en 1858, dans la Manche, chez l'éleveur Pierre-Étienne Joseph-Lafosse[1], de l'étalon Kapirat et la jument Élisa, par Corsaire. Il remporte une prime de 1 000 francs lors d'une course sur 4 kilomètres à Saint-Lô en 1861, battant Capucin et Y., en 8 minutes et 57 secondes. Il remporte 1 350 fr. à la même réunion de courses, en battant Pierson et trois autres chevaux sur 5 kilomètres, parcourus en 10 minutes et 43 secondes[2].

En 1861, il remporte 1 200 fr. au Pin, battant Pierson sur 4 kilomètres en 7 minutes et 55 secondes. Battu à Caen en 1861 par Y. et Bon Cœur, il remporte néanmoins des prix sur 4 km et 1 km lors de la même réunion[2].

Il est vendu aux Haras nationaux par M. Basly aîné[3].

OriginesModifier

Conquérant descend de l'étalon Young Rattler[4].

Origines de Conquérant
Père
Kapirat
1844 -
Trotteur
Bai
Voltaire
1833 -
Trotteur
Impérieux
1822, Demi-sang
Young Rattler
(une fille de Volontaire)
La Pilot
1828, Anglo-normand
Pilot
La Bachate
La Juggler
1838 -
Trotteur
The Juggler
1832, Pur-sang
Wamba
Pantechnetheca
(une fille de Young Topper)
~ 1820, Trotteur
Young Topper
(une fille de Cleveland)
Mère
Élisa
1853 -
Trotteur
alezan
Corsair
1845 -
Hackney
Knox Corsair
Hackney
Aughton Merrylegs
?
(une fille de Cleveland)
1833, Hackney
Cleveland
?
Élise
1831 -
Trotteur
Marcellus
1819, Pur-sang
Selim
Briseis
La Panachée
1819, demi-sang
Dio
(une fillle de Matador)

DescendanceModifier

Le Que sais-je ? consacré aux courses de chevaux, paru en 1967 aux PUF, cite Conquérant comme l'un des étalons fondateurs de la race du Trotteur français[5].

Conquérant est l'étalon qui influence le plus l'élevage du trotteur Anglo-normand durant les années 1860, avec Normand[6]. Il provient de la même souche qu'un autre étalon fondateur du Trotteur français, Phaéton[7]. Le Bulletin de la Société d'encouragement pour l'industrie nationale de 1900 le cite parmi les six étalons qui ont « le plus contribué à l'amélioration de la race normande depuis 1840 »[8].

Paul Guillerot estime que Conquérant « fut un reproducteur de mérite supérieur, et il a doté la France d'un si grand nombre de trotteurs marquants [...] qu'il doit être considéré comme un des plus illustres chefs de famille de la race trotteuse française »[9].

Lignée de ConquérantModifier

Lorsqu'il établit les lignées de la race trotteuse en France en 1896, Paul Guillerot attribue à deux étalons descendants de Young Rattler la fondation d'une lignée trotteuse : Conquérant et Normand[9]. Il le justifie du fait que chacun de ces deux étalons a « procréé des trotteurs d'un si grand ordre que l'un et l'autre ont des droits à donner leur nom à leur descendance respective »[9].

Notes et référencesModifier

  1. Jean-Pierre Reynaldo, Le Trotteur français : histoire des courses au trot en France des origines à nos jours, Panazol, Éditions Lavauzelle, , 427 p. (ISBN 978-2-7025-1638-6), p. 86
  2. a et b Du Hays 1863, p. 43.
  3. Gast 1889, p. 84.
  4. (en) « Conquérant », sur www.allbreedpedigree.com (consulté le ).
  5. Le Cheval, Presses universitaires de France, coll. « Que sais-je ? », , chap. 360, p. 93.
  6. Académie nationale des sciences, arts et belles-lettres, Mémoires de l'Académie nationale des sciences, arts et belles-lettres de Caen, Caen, (lire en ligne), p. 76.
  7. Alfred Gallier, Le cheval Anglo-Normand : avec photogravures intercalées dans le texte, Baillière, , 374 p., p. 180.
  8. Société d'encouragement pour l'industrie nationale, Bulletin de la Société d'encouragement pour l'industrie nationale, , p. 506.
  9. a b et c Guillerot 1896, p. 212.

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • [Gast 1889] Edmond Gast (préf. Charles Du Haÿs), Le cheval normand et ses origines : situation hippique de la France, étalons nationaux ; Orne, Calvados, Manche, différents élevages, généalogies, portraits ; courses au trot ; remontes militaires ; percherons..., Paris, , 131 p. (lire en ligne)
  • [Guillerot 1896] Paul Guillerot, L'élevage du trotteur en France : pedigrees, performances, records, productions des étalons appartenant à l'État et aux particuliers, Paris, Chamuel, (lire en ligne)
  • [Du Hays 1863] Charles Du Hays, Les trotteurs : origines, performances et produits des individualités qui ont le plus marqué dans les courses au trot, Ve Parent & fils, , 220 p.
  • [Reynaldo 2015] Jean-Pierre Reynaldo, Le trotteur français : histoire des courses au trot en France des origines à nos jours, Panazol, Lavauzelle-Graphic Éditions, , 428 p. (ISBN 978-2-7025-1638-6 et 2-7025-1638-6)