Bémécourt (cheval)

étalon trotteur français
Bémécourt
Bémécourt trotteur 1901.jpg
Informations
Espèce
Race
Sexe
Date de naissance
Lieu de naissance
Date de décès
Cause de décès
Père
Mère
Ergoline (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Helder (d)
Intermède
Jongleur (d)
Kalmouk (d)
Pro PatriaVoir et modifier les données sur Wikidata

Bémécourt (1901-1922) est un cheval de course né dans l'Orne, un Anglo-normand de type trotteur. C'est l'un des étalons fils du raceur Fuschia qui donnent naissance au véritable Trotteur français.

HistoireModifier

Il naît en 1901 au Haras des Rouges-Terres, dans l'Orne chez l'éleveur Jacques Olry[1], qui était maire de la commune de Bémécourt, dans l'Eure. Il effectue une très belle carrière sportive avec Léon Olry Roederer[1]. Au contraire d'autres étalons trotteurs de l'époque, son propriétaire refuse l'offre d'achat des Haras nationaux, et garde Bémécourt comme reproducteur dans son propre haras[1]. Il devient tête de liste des étalons trotteurs entre 1911 et 1920[1].

Il meurt d'une embolie le , après avoir sailli la jument Tunisie[1].

DescriptionModifier

OriginesModifier

La mère de Bémécourt, Ergoline, est officiellement une fille de l'étalon Écho, mais elle est officieusement issue de l'étalon chef de race Phaéton : le personnel des Haras manquait de cartes de saillie pour Phaéton, si bien qu'une carte d'Écho fut donnée pour la saillie de la mère d'Ergoline, Camélia[2]. La jument Camélia devait initialement être vendue comme remonte militaire, mais son propriétaire M. Friquet l'a gardée comme poulinière en raison d'un prix d'achat insuffisant[2].

DescendanceModifier

La lignée de Fuschia se poursuit surtout grâce à trois fils de Bémécourt : Intermède, Kalmouk et Ontario[1].

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e et f Reynaldo 2015, p. 89.
  2. a et b « Le Haras des Rouges-Terres », Le Sport universel illustré, Paris,‎ , p. 796 (lire en ligne).

BibliographieModifier

  • [Baume 1913] Louis Baume, Influence des courses au trot sur la production chevaline en France, Paris, , 90 p. (lire en ligne)
  • [Cauchois 1908] Louis Cauchois, Les familles de trotteurs : classification des trotteurs français en familles maternelles numéretées, tables généalogiques et historique des principales familles, Aux bureau de La France chevaline, (lire en ligne)
  • [Gallier 1908] Alfred Gallier, Le cheval de demi-sang, races françaises, Laveur, coll. « L'Agriculture au XXe siècle », , 332 p.
  • [Reynaldo 2015] Jean-Pierre Reynaldo, Le trotteur français : Histoire des courses au trot en France des origines à nos jours, Éditions Lavauzelle, , 428 p. (ISBN 2-7025-1638-6)