Ouvrir le menu principal

Conon de Genève

comte de Genève
Ne doit pas être confondu avec l'évêque Conon de Genève, son oncle.
Conon de Genève
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Comte de Genève
entre et
Titre de noblesse
Comte
Biographie
Naissance
Date inconnueVoir et modifier les données sur Wikidata
Comté de GenèveVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Famille
Père
Mère
Gisèle
Fratrie

Conon de Genève est un seigneur issu de la dynastie des Géroldiens ou maison de Genève, second comte de Genève[Note 1] attesté vers 1061.

BiographieModifier

Conon — que l'on trouve également sous les formes Cono ou Conrad[2] — est le fils du comte Gérold de Genève[3],[4] et de Gisèle (de Bourgogne ?), selon notamment Samuel Guichenon (1660)[5] ou les historiens de la Société d'histoire et d'archéologie de Genève. Sa sœur, Jeanne épouse le comte Amédée II de Maurienne et il a pour demi-frère, Aymon Ier[6].

Conon est mentionné en 1061 dans une donation, avec le consentement de son père, de l'église de la paroisse de Saint-Marcel, dans l'Albanais, à l'abbaye d'Ainay[7]. Un second acte, de 1080, indique que son frère Aymon lui a succédé[8].

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. L'historien Paul Guichonnet rappelle dans son article consacré au « Genève (de) » que la traduction de comes gebennensis est « comte de Genève ». Certains auteurs ont commis l'erreur de parfois le traduire sous la forme « comte de Genevois »[1], notamment le Régeste genevois (1866).

RéférencesModifier

  1. Paul Guichonnet, « Genève (de) » dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne.
  2. Duparc 1978, p. 95 (Lire en ligne).
  3. Histoire de Savoie, 1984, p. 38.
  4. Laurent Rippart, « La tradition d’Adélaïde dans la maison de Savoie », in Adélaïde de Bourgogne, genèse et représentations d’une sainteté impériale (Actes du colloque international du Centre d’études médiévales, Auxerre, 10-11 décembre 1999), a cura di P. Corbet - M. Goullet - D. Iogna-Prat, Dijon 2002, pp. 55-77 ([PDF] Lire en ligne).
  5. Samuel Guichenon, Histoire généalogique de la Royale Maison de Savoie ou Histoire généalogique de la Royale Maison de Savoie justifiée par titres, fondations de monastères, manuscrits, anciens monumens, histoires, et autres preuves authentiques, chez Jean-Michel Briolo, 1660, p. 211 (lire en ligne) et pp. 309-310 « Table XVIII. Extraction de Béatrix de Genève, comtesse de Savoie », Lire en ligne.
  6. Henri Baud, Jean-Yves Mariotte et Alain Guerrier, Histoire des communes savoyardes : Le Faucigny, Éditions Horvath, , 619 p. (ISBN 2-7171-0159-4), p. 11-13.
  7. Régeste genevois, acte de 1061, REG 0/0/1/209, sur le site de la Fondation des Archives historiques de l'Abbaye de Saint-Maurice (Suisse) - digi-archives.org.
  8. Régeste genevois, acte de 1080 (REG 0/0/1/214), sur le site de la Fondation des Archives historiques de l'Abbaye de Saint-Maurice (Suisse) - digi-archives.org.