Ouvrir le menu principal
Statue de Clément VIII à Sainte-Marie-Majeure

La congrégation bénédictine de Suisse est une congrégation d'abbayes en Suisse, ou liées à la Suisse, appartenant à la confédération bénédictine de l'ordre de Saint-Benoît.

Elle a été demandée par Clément VIII en 1602.

Sommaire

HistoireModifier

Toutes les congrégations religieuses ont été dissoutes en Suisse, en conséquence de la Révolution française en 1798, mais certaines ont été restaurées par un décret de Napoléon en 1803. Le prince-abbé de Saint-Gall refuse le décret et les concessions politiques qu'il implique. Les cantons suisses prononcent les dissolutions des abbayes de Pfäfers en 1838, de Muri en 1841, de Fischingen en 1848, de Rheinau en 1863, mais Muri est refondée à Gries en 1845 (aujourd'hui en Italie) et Fischingen est refondée en tant que prieuré en 1977.

Le Kulturkampf suisse provoque la dissolution de l'abbaye de Notre-Dame-de-la-Pierre en 1874-1875, et la communauté trouve refuge en France dont elle est chassée en 1901 au moment de la loi sur les congrégations. Elle s'exile alors en Autriche à Brégence, mais les autorités nationales-socialistes la dispersent en 1941. Le gouvernement suisse accepte alors son retour, mais l'abbaye ne retrouve son statut qu'en 1973.

Les abbayes d'Einsiedeln et Engelberg furent obligées de s'exiler aux États-Unis pendant le Kulturkampf. Elles fondèrent là-bas de nouvelles maisons faisant partie aujourd'hui de la congrégation helvéto-américaine, avant de revenir en Suisse, lorsque le calme revint.

L'abbaye de Marienberg, dans le Tyrol du sud, s'est agrégée à la congrégation en 1931, après avoir quitté la congrégation bénédictine d'Autriche.

AbbayesModifier

Abbés généraux de la période moderneModifier

  • Heinrich Schmid, d'Einsiedeln (1846-1874)
  • Basil Oberholzer, d'Einsiedeln (1875-1895)
  • Columban Brugger, d'Einsiedeln (1896-1905)
  • Thomas Bossart, d'Einsiedeln (1905-1923)
  • Ignatius Staub, d'Einsiedeln (1924-1947)
  • Benno Gut, d'Einsiedeln (1947-1959)
  • Basil Niederberger, de Notre-Dame-de-la-Pierre (1960-1967)
  • Leonhard Bösch, d'Engelberg (1967-1979)
  • Dominik Löpfle, de Muri-Gries (1979-1991)
  • Pankraz Winiker, de Disentis (1991-1997)
  • Benno Malfèr, de Muri-Gries (depuis 1997)

Liens externesModifier