Ouvrir le menu principal

Canton de Schwytz

canton de la Suisse
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Schwyz.

Canton de Schwyz
Blason de Canton de Schwyz
Blason
Drapeau de Canton de Schwyz
Drapeau
Canton de Schwytz
Localisation du canton en Suisse.
Noms
Nom allemand Kanton Schwyz
Nom italien Canton Svitto
Nom romanche Chantun Sviz
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Entrée dans la Confédération 1291
ISO 3166-2 CH-SZ
Chef-lieu Schwytz
Districts 6[1]
Communes 30[1]
Exécutif Regierungsrat (7 sièges)[2]
Législatif Kantonsrat (100 sièges)[3]
Conseil des États 2 sièges[4]
Conseil national 4 sièges[5]
Démographie
Population
permanente
157 301 hab. (31 décembre 2017)
Densité 173 hab./km2
Rang démographique 17e[6]
Langue officielle allemand
Géographie
Coordonnées 47° 04′ nord, 8° 45′ est
Altitude Min. Lac de Zurich 406 m
Max. Bös Fulen[7] 2 802 m
Superficie 906,92 km2
Rang 13e[8]
Liens
Site web www.sz.ch

Le canton de Schwytz ou canton de Schwyz (SZ - en allemand Kanton Schwyz) est un canton de Suisse, l'un des trois cantons fondateurs du pays. Schwytz est une orthographe romande parfois utilisée pour ce canton[9].

Sommaire

ToponymieModifier

Le terme de Schwyz serait apparu en 972, pour désigner du nom de suittes les populations vivant dans la région ; ce nom viendrait du vieux haut-allemand swedan signifiant « brûler » (cfr. islandais svíða, de même sens), rappelant ainsi que les habitants défrichaient les forêts avoisinantes en les brûlant afin de construire ou de cultiver les terrains[10].

Pour les Autrichiens, le canton de Schwytz qui, au moment de la création de la Confédération des III cantons, était le plus proche de leur territoire, finira par désigner celle-ci dans son ensemble. Une confusion régna ensuite pendant plusieurs siècles sur l'orthographe utilisé par les deux toponymes (Schwytz et Schweiz). L'historien suisse Johannes von Müller (de) proposa en 1785 de dissocier les deux formes, et qui fut officialisé lors de la signature de l'acte de médiation en 1803[11].

HistoireModifier

 
Sceau du canton de Schwyz. Sceau extrait du traité de Fribourg signé en 1516 J//724/2
 
Obligation du canton de Schwyz en date de 10 aout 1891

Avec les cantons d'Uri et d'Unterwald, le canton de Schwyz est l'un des trois cantons fondateurs de la Suisse, il s'agit de la Confédération des III cantons. Entre 1798 et 1803, il faisait essentiellement partie du Canton de Waldstätten, sauf les districts de March et de Höfe qui dépendaient du canton de Linth. C'est également le canton qui a donné son nom au pays (Schweiz).

GéographieModifier

Le canton de Schwyz se trouve en Suisse centrale, entre le lac de Zoug, le lac des Quatre-Cantons et le lac de Zurich. Il est limitrophe des cantons d'Uri, de Glaris, de Saint-Gall, de Zurich, de Zoug et de Lucerne.

Districts et communesModifier

Le canton est découpé en six districts, dont trois ne comptent qu'une seule commune :

Le canton est subdivisé, en 2017, en 30 communes dont cinq sont statistiquement des villes (communes de plus de 10 000 habitants), ici dans l'ordre décroissant : Freienbach, Einsiedeln, Schwytz, Küssnacht et Arth.

PolitiqueModifier

L'organe exécutif du canton s'appelle le Regierungsrat. Le chef de l’exécutif porte le titre de landamman.

DémographieModifier

PopulationModifier

Le canton de Schwyz compte 155 863 habitants en 2016 (contre 141 024 habitants en 2007[12]), soit 1,85 % de la population totale de la Suisse ; parmi eux, 32 266 (20,7 %) sont étrangers[13]. La densité de population atteint 171,86 habitants au km², légèrement inférieure à la moyenne nationale.

ReligionModifier

Près des trois quarts des habitants du canton revendiquent l'appartenance au catholicisme romain[14].

Le tableau suivant détaille la population du canton suivant la religion, en 2000[14] :

Religion Population %
Catholiques romains +92 868, +072,2
Protestants +16 401, +012,7
Communautés islamiques +05 598, +004,3
Chrétiens-orthodoxes +02 758, +002,1
Communauté de confession juive +00051, +000,
Catholiques chrétiens +00046, +000,
Aucune appartenance +06 331, +004,9
Autres +04 651, +003,6
Total +128 704, +100,

Note : les intitulés des religions sont ceux donnés par l'Office fédéral de la statistique ; les protestants comprennent les communautés néo-apostoliques et les témoins de Jéhovah ; la catégorie « Autres » inclut les personnes ne se prononçant pas.

LanguesModifier

La langue officielle du canton est l'allemand.

Le tableau suivant détaille la langue principale des habitants du canton en 2000[15] :

Langue Locuteurs %
Allemand +115 688, +089,9
Langues slaves de l'ex-Yougoslavie +02 864, +002,2
Albanais +02 477, +001,9
Italien +02 447, +001,9
Portugais +00642, +000,5
Turc +00533, +000,4
Français +00502, +000,4
Espagnol +00424, +000,3
Romanche +00234, +000,2
Autres +02 893, +002,2
Total +128 704, +100,

ÉconomieModifier

  • Victorinox (couteau à lames multiples) est son plus gros employeur.

Notes et référencesModifier

  1. a et b [xls] « Liste officielle des communes de la Suisse - 01.01.2008 », sur Office fédéral de la statistique (consulté le 8 décembre 2008)
  2. (de) « Regierungsrat », sur sz.ch (consulté le 11 décembre 2008)
  3. (de) « Auf einen Blick », sur sz.ch (consulté le 11 décembre 2008)
  4. « Liste des conseillers aux Etats par canton », sur parlement.ch (consulté le 8 décembre 2008)
  5. « Liste des conseillers nationaux par canton », sur parlement.ch (consulté le 8 décembre 2008)
  6. « Population résidente permanente et non permanente selon la région, le sexe, le lieu de naissance et l'état civil, en 2017 », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 30 septembre 2018).
  7. [xls] « Les points culminants des cantons suisses », sur Office fédéral de la statistique (consulté le 8 décembre 2008)
  8. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 26 août 2017)
  9. Le Guide du typographe romand utilise Schwytz, la Constitution suisse en français utilise Schwyz.
  10. Adrian Room, Placenames of the World, Londres, MacFarland and Co., Inc., 1997.
  11. Louis Deroy et Marianne Mulon, Dictionnaire des noms de lieux, Le Robert, 1994 (ISBN 285036195X), p. 460
  12. « Cantons, communes — état et structure de la population », Office fédéral de la statistique, (consulté le 25 novembre 2008)
  13. « La population de la Suisse 2016 », Office fédéral de la statistique, (consulté le 3 décembre 2017)
  14. a et b « Religions », Office fédéral de la statistique, (consulté le 25 novembre 2008)
  15. « Langues », Office fédéral de la statistique, (consulté le 25 novembre 2008)

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier