Ouvrir le menu principal

Commission Santer
Type d’organe Union européenne
Présidence Jacques Santer (PPE)
Vice-présidences Leon Brittan, Manuel Marín
Début
Fin
Durée 4 ans, 51 jours
Partis
Parlement
398 / 567
Chronologie

La commission Santer est la Commission européenne dirigée par le Luxembourgeois Jacques Santer de 1995 à 1999. Elle succédait à la commission Delors III et fut suivie par la commission Marín puis par la commission Prodi. Contestée au Parlement européen qui menaçait de la censurer, à la suite des allégations de mauvaise gestion[1], visant certains de ses membres dont Édith Cresson, la Commission Santer démissionne[2] le 15 mars 1999 sans qu'une motion de censure soit adoptée.

CompositionModifier

Fonction Commissaire États membres Parti
Président Jacques Santer   Luxembourg CSV
Vice-Président

Relations extérieures

Leon Brittan   Royaume-Uni Tory
Vice-Président

Relations extérieures (Méditerranée, Amérique latine, Moyen-Orient)

Manuel Marín   Espagne PSOE
Marché intérieur Mario Monti   Italie Aucun
Agriculture et Développement rural Franz Fischler   Autriche ÖVP
Concurrence Karel Van Miert   Belgique SP.A
Affaires économiques et financières Yves-Thibault de Silguy   France Aucun
Emploi et Affaires sociales Pádraig Flynn   Irlande FF
Pêche, Politique des consommateurs et protection de leur santé

Office humanitaire ECHO

Emma Bonino   Italie PRI
Environnement Ritt Bjerregaard   Danemark SD
Affaires industrielles et Technologies de l'information et de la communication Martin Bangemann   Allemagne FDP
Transports Neil Kinnock   Royaume-Uni Labour
Énergie et Tourisme Chrístos Papoutsís   Grèce PASOK
Immigration, Justice et Affaires intérieures Anita Gradin   Suède SAP
Budget, Personnel et Administration Erkki Liikanen   Finlande Aucun
Politique régionale Monika Wulf-Mathies   Allemagne SPD
Recherche, Science et Technologie Édith Cresson   France PS
Relations avec l'Europe centrale et orientale Hans van den Broek   Pays-Bas CDA
Relations avec les Pays ACP João de Deus Pinheiro   Portugal PSD
Relations avec le Parlement européen, Culture et Politique audiovisuelle Marcelino Oreja   Espagne PP

La couleur des cases indique approximativement la tendance politique du commissaire européen en utilisant le schéma suivant:

affiliation nombre de commissaires
conservateurs 7
libéraux 2
sociaux-démocrates 8
Indépendants 3

Notes et référencesModifier

  • [vidéo] Interview intégrale de Jacques Santer sur la démission de la Commission qu'il présidait. Luxembourg: CVCE - Centre virtuel de la connaissance sur l'Europe, mai 2006, Durée(00:09:23).

BibliographieModifier

  • Thomas Schmitz, La Commission européenne : La Présidence de Jacques Santer (1995-1999), Luxembourg, Éditions Codex, coll. « Cercle Joseph Bech »,

Liens externesModifier