Combiné nordique sur tremplin normal aux Jeux olympiques de 2014

Wikipédia:Bons articles Vous lisez un « bon article ».
Tremplin normal individuel/10 kilomètres hommes
Description de l'image Nordic combined pictogram.svg. Description de l'image Olympic rings.svg.
Généralités
Sport Combiné nordique
Organisateur(s) CIO
Lieu(x) Drapeau : Russie Krasnaïa Poliana
Date
Site(s) RusSki Gorki

Palmarès
Vainqueur Drapeau : Allemagne Eric Frenzel
Deuxième Drapeau : Japon Akito Watabe
Troisième Drapeau : Norvège Magnus Krog

Navigation

L'épreuve individuelle de combiné nordique aux Jeux olympiques de 2014 sur le tremplin normal a lieu le à RusSki Gorki.

Quarante-six athlètes participent à cette compétition. Le leader de la coupe du monde, Eric Frenzel est le grand favori. Frenzel réalise le plus long saut du concours (103,0 m) et s'élance en tête lors de la course de fond. Il mène toute la course de fond et résiste au retour d'Akito Watabe et Magnus Krog qui terminent respectivement deuxième et troisième.

OrganisationModifier

SiteModifier

 
Le K 125 à gauche, le K 95 à droite.

Le saut à ski a lieu sur le tremplin Russki Gorki qui est situé à Krasnaïa Poliana[1]. Le tremplin a été construit pour cette édition des jeux olympiques[1]. La construction du tremplin a coûté 50 millions d'euros[1]. Le stade dispose de cinq tremplins : K 125, K 95, K 72, K 45 et K 25[1]. La capacité du stade est de 7 500 spectateurs[1],[2]. Le ski de fond se déroule à proximité du tremplin[3]. Le point le plus bas du parcours de ski de fond se situe à 615 m et le plus haut à 665 m[4]. Deux épreuves de la coupe du monde de combiné nordique ont eu lieu sur ce tremplin en février 2013[1].

CalendrierModifier

La partie du saut à ski commence à 13h30 heure locale (UTC+3)[4]. La course de ski de fond commence à 16h30[4].

Horaires de l'épreuve
Date Épreuve Horaire
Saut à ski 13:30
Ski de fond 16:30

Format de l'épreuveModifier

L'épreuve commence par un saut sur le tremplin dit « normal » d'un point K de 95 mètres et d'une taille de 106 mètres. Les différences de points sont ensuite converties en secondes selon le tableau de Gundersen, un point valant quatre secondes[5],[6]. Les athlètes partent selon le classement du saut dans la course de ski de fond de 10 km — ils parcourent quatre fois une boucle de 2,5 kilomètres — et l'arrivée de cette course détermine le classement final[5],[7].

AthlètesModifier

Eric Frenzel est le grand favori de l'épreuve du fait de son statut de leader de la coupe du monde[8],[9],[10],[11].

Les autres favoris de l'épreuve sont Jason Lamy-Chappuis[9],[12], Magnus Moan[9],[11] et Mikko Kokslien[12]. Alessandro Pittin, Akito Watabe et Håvard Klemetsen sont des outsiders[9],[11],[12]. Un temps considéré comme un outsider[12], Bernhard Gruber ne participe pas à cette épreuve et il est remplacé par Wilhelm Denifl[13]. La Norvège, qui fait partie des pays ne pouvant aligner que quatre athlètes sur les cinq composant sa délégation, choisit Mikko Kokslien aux dépens de Jørgen Graabak[14].

Quarante-six athlètes de 15 pays participent à la compétition[7].

Récit de l'épreuveModifier

Les conditions sont idéales pour le saut[11] : le temps est ensoleillé et le vent est très faible[6]. La température dépasse les 15° dans certains endroits lors du ski de fond[14] ce qui a un impact sur la neige et la glisse[11].

Saut à skiModifier

Eric Frenzel domine le concours de saut avec un saut de 103 m[11]. Il devance Akito Watabe, qui saute à 100,5 m et qui obtient les meilleures notes de style[15]. À une trentaine de secondes du leader, plusieurs athlètes sont très proches dont Jason Lamy-Chappuis et Tino Edelmann[11]. Magnus Moan est à 48 s, Fabian Riessle à min 0 s, Magnus Krog à min 3 s et Alessandro Pittin à min 12 s[11]. Jason Lamy-Chappuis espère que la course de fond va lui permettre de revenir sur Akito Watabe et Eric Frenzel[11]. Todd Lodwick renonce après le saut[16] à cause d'une blessure à l'épaule[17].

Ski de fondModifier

Lors de la course de fond, Akito Watabe rejoint après 1,5 km Eric Frenzel en tête[11]. Après 4 km, le duo d'Akito Watabe et Eric Frenzel dispose d'une vingtaine de secondes d'avance sur un groupe d'une quinzaine de concurrents[11]. Jason Lamy-Chappuis et Maxime Laheurte sont lâchés du groupe de poursuivants[11]. Après 7,5 km, le duo de tête dispose de 14 s d'avance sur un groupe de huit poursuivants[11]. Eric Frenzel domine Akito Watabe au sprint[11]. Pour la médaille de bronze, Magnus Krog accélère, il est suivi par Alessandro Pittin et Magnus Moan est lâché[11]. Magnus Krog domine Alessandro Pittin au sprint et il remporte la médaille de bronze[14]. Jason Lamy-Chappuis, un des favoris et champion olympique en titre, termine 35e[18]. Le Russe Evgeni Klimov, troisième après le saut, réalise le moins bon temps de la course de ski de fond et se classe au dernier rang[19].

Eric Frenzel est le cinquième Allemand à remporter un titre olympique en individuel en combiné nordique[20] après Georg Thoma (1960), Franz Keller (1968), Ulrich Wehling (1972, 1976, 1980) et Georg Hettich (2006)[20].

RéactionsModifier

Jason Lamy-Chappuis explique son mauvais résultat par « un mélange de physique et de mauvais choix tactique au niveau du ski »[21]. Eric Frenzel est très heureux de sa victoire[22],[20],[note 1]. Akito Watabe déclare qu'il n'avait aucune chance car il était très fatigué après la montée [22],[note 2] mais qu'il est heureux de son résultat[23]. Magnus Krog est très heureux de sa troisième place[24],[25],[note 3]. Håvard Klemetsen est déçu de sa 10e place[25]. Magnus Moan est également déçu de sa 5e place[25]. Il a déclaré qu'il était en bonne condition mais que la dernière côte était de trop pour lui[25],[note 4]. Alessandro Pittin est déçu d'avoir laissé échapper le podium en fin de course[26],[note 5].

PodiumModifier

Épreuve Or Argent Bronze
Tremplin normal
résultats détaillés
  Eric Frenzel 23 min 50 s 2   Akito Watabe +4 s 2   Magnus Krog +8 s 1

RésultatsModifier

Le tableau ci-dessous montre les résultats de la compétition avec le nom des participants, leur pays, leur classement, les temps dans l'épreuve de fond, la longueur de leurs sauts et les points qu'ils ont remporté dans les deux épreuves[6],[7].

Résultats complets de l'épreuve de combiné nordique en tremplin normal
Rang Athlète Nationalité Distance
(m)
Points Retard
au départ
Temps du
ski de fond
Rang au
ski de fond
Écart
  Eric Frenzel   Allemagne 103,0 131,5 0 min 00 s 23 min 50 s 2 12
  Akito Watabe   Japon 100,5 130,0 0 min 06 s 23 min 48 s 4 10 +4 s 2
  Magnus Krog   Norvège 97,0 115,8 1 min 03 s 22 min 55 s 3 2 +8 s 1
4 Alessandro Pittin   Italie 94,5 113,4 1 min 12 s 22 min 47 s 5 1 +9 s 3
5 Magnus Moan   Norvège 99,5 119,4 0 min 48 s 23 min 14 s 9 4 +12 s 7
6 Johannes Rydzek   Allemagne 98,0 121,2 0 min 41 s 23 min 26 s 5 8 +17 s 3
7 Lukas Runggaldier   Italie 97,0 115,7 1 min 03 s 23 min 06 s 9 3 +19 s 7
8 Fabian Riessle   Allemagne 95,5 116,5 1 min 00 s 23 min 19 s 6 6 +29 s 4
9 Tino Edelmann   Allemagne 98,0 124,0 0 min 30 s 23 min 57 s 2 16 +37 s 0
10 Håvard Klemetsen   Norvège 99,0 122,7 0 min 35 s 23 min 53 s 4 14 +38 s 2
11 Christoph Bieler   Autriche 98,5 121,9 0 min 38 s 23 min 52 s 4 13 +40 s 2
12 Lukas Klapfer   Autriche 99,0 124,0 0 min 30 s 24 min 24 s 5 26 +1 min 04 s 3
13 Mikko Kokslien   Norvège 93,0 107,3 1 min 37 s 23 min 19 s 5 5 +1 min 06 s 3
14 Armin Bauer   Italie 92,5 107,3 1 min 37 s 23 min 19 s 7 7 +1 min 06 s 5
15 Yoshito Watabe   Japon 100,0 122,4 0 min 36 s 24 min 22 s 3 25 +1 min 08 s 1
16 Ilkka Herola   Finlande 94,0 111,9 1 min 18 s 23 min 41 s 9 9 +1 min 09 s 7
17 Maxime Laheurte   France 97,0 117,3 0 min 57 s 24 min 05 s 4 20 +1 min 12 s 2
18 Mario Stecher   Autriche 95,5 114,6 1 min 08 s 23 min 54 s 8 15 +1 min 12 s 6
19 Wilhelm Denifl   Autriche 97,0 117,6 0 min 56 s 24 min 10 s 4 24 +1 min 16 s 2
20 François Braud   France 95,0 113,5 1 min 12 s 23 min 57 s 3 17 +1 min 19 s 1
21 Marjan Jelenko   Slovénie 99,0 123,9 0 min 30 s 24 min 53 s 2 32 +1 min 33 s 0
22 Hideaki Nagai   Japon 97,0 119,6 0 min 48 s 24 min 42 s 1 30 +1 min 39 s 9
23 Pavel Churavý   République tchèque 96,5 114,9 1 min 06 s 24 min 26 s 1 27 +1 min 41 s 9
24 Bill Demong   États-Unis 92,5 108,2 1 min 33 s 24 min 06 s 8 21 +1 min 49 s 6
25 Tomáš Slavík   République tchèque 94,0 108,1 1 min 34 s 24 min 09 s 4 22 +1 min 53 s 2
26 Bryan Fletcher   États-Unis 90,5 105,6 1 min 44 s 24 min 01 s 7 19 +1 min 55 s 5
27 Tim Hug   Suisse 91,5 106,5 1 min 40 s 24 min 09 s 4 23 +1 min 59 s 2
28 Sébastien Lacroix   France 94,5 112,0 1 min 18 s 24 min 40 s 2 29 +2 min 08 s 0
29 Miroslav Dvořák   République tchèque 89,5 101,8 1 min 59 s 23 min 59 s 6 18 +2 min 08 s 4
30 Samuel Costa   Italie 91,0 106,1 1 min 42 s 24 min 31 s 2 28 +2 min 23 s 0
31 Taihei Katō   Japon 100,0 124,1 0 min 30 s 25 min 45 s 0 39 +2 min 24 s 8
32 Tomáš Portyk   République tchèque 97,5 119,8 0 min 47 s 25 min 30 s 2 36 +2 min 27 s 0
33 Taylor Fletcher   États-Unis 85,5 92,9 2 min 34 s 23 min 48 s 9 11 +2 min 32 s 7
34 Gašper Berlot   Slovénie 92,5 106,3 1 min 41 s 24 min 44 s 9 31 +2 min 35 s 7
35 Jason Lamy-Chappuis   France 98,5 123,7 0 min 31 s 25 min 56 s 7 41 +2 min 37 s 5
36 Janne Ryynänen   Finlande 93,5 108,2 1 min 33 s 25 min 01 s 0 33 +2 min 43 s 8
37 Mitja Oranič   Slovénie 93,5 109,2 1 min 29 s 25 min 17 s 4 34 +2 min 56 s 2
38 Eetu Vähäsöyrinki   Finlande 94,5 112,4 1 min 16 s 25 min 32 s 7 38 +2 min 58 s 5
39 Adam Cieślar   Pologne 90,5 104,1 1 min 50 s 25 min 18 s 7 35 +3 min 18 s 5
40 Mikke Leinonen   Finlande 92,0 106,7 1 min 39 s 25 min 30 s 3 37 +3 min 19 s 1
41 Kristjan Ilves   Estonie 97,5 117,3 0 min 57 s 26 min 26 s 8 44 +3 min 33 s 6
42 Viktor Pasichnyk   Ukraine 95,0 112,1 1 min 18 s 26 min 13 s 5 42 +3 min 41 s 3
43 Han Hendrik Piho   Estonie 90,5 102,8 1 min 55 s 25 min 47 s 4 40 +3 min 52 s 2
44 Karl-August Tiirmaa   Estonie 89,5 99,9 2 min 06 s 26 min 23 s 2 43 +4 min 39 s 0
45 Evgeniy Klimov   Russie 99,0 124,7 0 min 27 s 28 min 04 s 0 45 +4 min 40 s 8
- Todd Lodwick   États-Unis 92,5 108,0 1 min 34 s Non partant

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. La citation originale est : « Es ist einfach ein unbeschreibliches Gefühl, den Traum von Gold wahr gemacht zu haben », Eric Frenzel.
  2. La citation originale est : « I had no chance this time, I was really tired after the uphill. I tried to beat him, that's the important thing. », Akito Watabe.
  3. La citation originale est : « Dette er helt sinnsykt. Jeg er fantastisk fornøyd », Magnus Krog.
  4. La citation originale est : « Det var artig, spennende og veldig tungt. Jeg føler ikke jeg åpnet for tøft. Jeg tok meg tid og stresset ikke. Jeg måtte bare prøve. Kroppen var overraskende bra, men kjøret i den siste bakken ble for mye for meg », Magnus Moan.
  5. La citation originale est : « Non sono soddisfatto del salto, avevo sensazioni migliori durante gli allenamenti.Sarei potuto partire con qualche secondo in meno da Frenzel, ma ho fatto del mio meglio.Gli sci dei norvegesi erano migliori - aggiunge - e prima della gara non avrei pensato di risalire fino al quarto posto. Nell'ultimo giro ero terzo, è un peccato non aver mantenuto la posizione". Il 18 c'è la combinata nordica dal trampolino grande "ma il mio obiettivo principale era la gara di oggi, dove avevo più chance. In allenamento non ho saltato molto dal trampolino grande, vedremo come va". », Alessandro Pittin.

RéférencesModifier

  1. a b c d e et f (en) « RusSki Gorki Jumping Center », sur skisprungschanzen.com (consulté le 16 septembre 2014).
  2. « Complexe de tremplins « RusSki Gorki » », sur olympique.ca (consulté le 18 septembre 2014).
  3. « Combiné Nordique : Jörgen Graabak maitre du grand tremplin », sur olympic.org (consulté le 18 septembre 2014).
  4. a b et c (en) « Nordic Combined Media Guide », sur sochi2014.olympics.com.au (consulté le 18 septembre 2014).
  5. a et b « Combiné nordique », sur franceolympique.com (consulté le 16 septembre 2014).
  6. a b et c (en) « Intermediate Results - After Ski Jumping », sur fis-ski.com (consulté le 5 octobre 2014).
  7. a b et c (en) « Results », sur fis-ski.com (consulté le 5 octobre 2014).
  8. (no) « OL-debutantene Krog og Graabak », sur skiforbundet.no (consulté le 24 mai 2015).
  9. a b c et d (no) « Alt må gå galt om det ikke skal bli medalje », sur nrk.no (consulté le 5 octobre 2014).
  10. « JO: Lamy-Chappuis échoue au combiné nordique, Frenzel sacré », sur fr.reuters.com (consulté le 5 octobre 2014).
  11. a b c d e f g h i j k l m n et o « Combiné nordique », sur eurosport.fr (consulté le 5 novembre 2014).
  12. a b c et d (en) « 2014 medal projections: Nordic combined », sur sportsmyriad.com (consulté le 18 septembre 2014).
  13. (de) « Gruber überraschend nicht im Kombi-Team », sur derstandard.at (consulté le 5 octobre 2014).
  14. a b et c (no) « Kombinert, Gundersen normalbakke », sur nrk.no (consulté le 5 octobre 2014).
  15. (en) « Nordic Combined at the 2014 Sochi Winter Games: Men's Normal Hill / 10 km, Individual Ski Jumping, Normal Hill », sur sports-reference.com (consulté le 30 mai 2015).
  16. « Lodwick renonce », sur sport24.lefigaro.fr (consulté le 8 octobre 2014).
  17. (en) « Skier Todd Lodwick videobombs an unsuspecting news anchor reporting on his Sochi performance », sur georgianewsday.com (consulté le 8 octobre 2014).
  18. « Sotchi 2014: Jason Lamy-Chappuis est-il à l’abri d’un nouveau crash? », sur 20minutes.fr (consulté le 8 novembre 2014).
  19. (en) « Nordic Combined at the 2014 Sochi Winter Games: Men's Normal Hill / 10 km, Individual », sur sports-reference.com (consulté le 1er juin 2015).
  20. a b et c (de) « Olympische Winterspiele: Kombinierer Frenzel holt fünftes Gold für Deutschland », sur spiegel.de (consulté le 24 mai 2015).
  21. « JO de Sotchi : grosse déception pour Jason Lamy-Chappuis en combiné nordique », sur francetvinfo.fr (consulté le 8 novembre 2014).
  22. a et b (en) « Sochi Olympics: Eric Frenzel wins gold in Nordic Combined, normal hill », sur latimes.com (consulté le 24 mai 2015).
  23. (de) « Gold-Kombinierer Frenzel: Der König kürt sich selbst », sur spiegel.de (consulté le 24 mai 2015).
  24. (no) « Magnus Krog tok OL-bronse », sur smaalenene.no (consulté le 24 mai 2015).
  25. a b c et d (no) « Gullvinneren skryter av OL-sveisen til Krog », sur aftenbladet.no (consulté le 24 mai 2015).
  26. (it) « Sochi 2014, Combinata nordica: Pittin ai piedi del podio. Oro a Frenzel », sur repubblica.it (consulté le 24 mai 2015).

Lien externeModifier

Cet article est reconnu comme « bon article » depuis sa version du 9 janvier 2016 (comparer avec la version actuelle).
Pour toute information complémentaire, consulter sa page de discussion et le vote l'ayant promu.
La version du 9 janvier 2016 de cet article a été reconnue comme « bon article », c'est-à-dire qu'elle répond à des critères de qualité concernant le style, la clarté, la pertinence, la citation des sources et l'illustration.