Ouvrir le menu principal

Eric Frenzel

coureur du combiné nordique allemand
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Frenzel.

Eric Frenzel
Image illustrative de l’article Eric Frenzel
Eric Frenzel en 2013.
Contexte général
Sport Combiné nordique
Période active de 2003 à aujourd'hui
Site officiel www.eric-frenzel.com
Biographie
Nationalité sportive Drapeau : Allemagne Allemand
Nationalité République démocratique allemande et Allemagne
Naissance (30 ans)
Lieu de naissance Annaberg-Buchholz
Taille 174 cm
Poids de forme 57 kg
Club WSC Erzgebirge Oberwiesenthal puis SSV Geyer[1]
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Jeux olympiques d'hiver 3 1 2
Championnats du monde 7 5 3
Coupe du monde (globes) 5 0 0
Coupe du monde (épreuves) 43 21 11

Eric Frenzel, né le à Annaberg-Buchholz, est un spécialiste allemand du combiné nordique. Il remporte cinq fois la Coupe du monde de 2013 à 2017, battant le record d'Hannu Manninen, quatre fois titré. Il est champion olympique individuel en 2014 et 2018, et septuple champion du monde dont trois fois individuellement.

CarrièreModifier

Frenzel fait ses deux premières apparitions en Coupe du monde de combiné nordique en janvier 2007 lors d'une étape organisée à Lago di Tesero. Malgré son inexpérience, il est sélectionné pour participer aux Mondiaux de ski nordique organisés à Sapporo où il obtient notamment une 22e place finale sur l'épreuve du gundersen. Quelque temps plus tard, Eric Frenzel se distingue lors des Mondiaux juniors de Tarvisio en devenant champion du monde sur l'épreuve du sprint.

Il retrouve le circuit coupe du monde lors de la saison 2007-2008 à l'occasion de l'épreuve d'ouverture se tenant à Kuusamo (Finlande). Lors de celle-ci, le jeune allemand remporte brillamment ses premiers points puisqu'il termine au pied du podium du gundersen. Il récidive lors de la seconde étape de la saison organisée à Trondheim avec deux places de quatrième. Le , l'Allemand décroche son premier succès en Coupe du monde en remportant une mass start organisée à Klingenthal (Allemagne). Il s'y impose devant son compatriote Ronny Ackermann et le Finlandais Anssi Koivuranta. Auteur de deux autres podiums durant l'hiver, il termine sa première saison parmi l'élite au septième rang mondial.

Lors de ses premiers Jeux olympiques en 2010, il termine dixième à l'individuel en petit tremplin puis décroche une médaille de bronze lors de l'épreuve par équipes.

Il devient champion du monde sur petit tremplin en 2011 à Oslo.

Auteur de trois victoires consécutives en Coupe du monde en janvier 2013 à Seefeld puis Klingenthal, Frenzel prend la tête du classement provisoire de la Coupe du monde avec deux points d'avance sur le précédent leader, le Français Jason Lamy-Chappuis[2]. Le lendemain, il s'impose à nouveau au même endroit et porte son avance sur Lamy-Chappuis à 57 points. Deuxième de la manche de Sotchi, il profite de la septième place du Français pour porter son avantage à 101 points.

Il devient champion du monde sur grand tremplin en 2013 dans le Val di Fiemme.

Le 15 mars 2013, en raison de sa victoire lors de l'épreuve d'Oslo, il remporte le classement général de la Coupe du monde de combiné nordique 2012-2013.

Lors de la saison 2013-2014, Frenzel remporte la première édition du Seefeld Triple en s'imposant sur les trois manches[3].

Lors des Jeux olympiques de Sotchi, sur l'épreuve du Gundersen Tremplin normal, avec 131,5 points obtenus lors du saut, Frenzel démarre en première place le ski de fond, six secondes devant le Japonais Akito Watabe. Rapidement rattrapé par ce dernier, ils vont se relayer pour éviter le retour des poursuivants. Au bout des 10 km de ski de fond, l'Allemand dépose au sprint Watabe, et décroche la médaille d'or. Lors de l'épreuve par équipes, en compagnie de Björn Kircheisen, Johannes Rydzek et Fabian Riessle, il décroche la médaille d'argent. En fin de saison, il reçoit la médaille Holmenkollen, célèbre distinction du ski nordique[4]. Plus tard dans la saison, il remporte le classement général de la Coupe du monde 2014.

En 2015, à Falun (Suède), il devient champion du monde par équipes lors des Championnats du monde. Puis il remporte le classement général de la Coupe du monde 2015, sa troisième Coupe du monde consécutive.

Lors de la Coupe du monde de combiné nordique 2015-2016, Frenzel gagne à Ramsau am Dachstein puis à Chaux-Neuve. Fin janvier 2016, il remporte les deux premières étapes des Trois jours du combiné nordique disputées à Seefeld. Sa deuxième victoire, la dixième consécutive dans la station autrichienne, lui permet de prendre la tête du classement général de la Coupe du monde[5].

Il remporte la Coupe du monde de nouveau en 2017, devenant le seul quintuple vainqueur de la compétition devant Hannu Manninen. L'equipe allemande occupe quatre des cinq premières places au classement. Il domine notamment Johannes Rydzek grâce à trois victoires au mois de mars où il prend l'ascendant sur son adversaire. Aux Championnats du monde de Lahti, il est battu par Rydzek sur l'épreuve au petit tremplin pour le titre, mais remporte tout de même les deux titres par équipes.

Il conserve en 2018 son titre olympique en individuel sur tremplin normal en dominant sur le 10 kilomètres son grand rival Akito Watabe[6] puis gagne la compétition par équipes grand tremplin + relais 4 x 5 km avec l'Allemagne, totalisant désormais trois titres olympiques et six médailles en tout.

Il remporte ses 6e et 7e médailles d'or aux Championnats du monde 2019 à Seefeld. Comme en 2018 où il avait remporté deux titres olympiques, il se fait plutôt discret en Coupe du monde pour mieux surgir dans les grands évènements, s'imposant le 22 février dans l'épreuve Gundersen sur grand tremplin[7] et deux jours plus tard dans la compétition sprint par équipes en compagnie de Fabian Riessle dans un course où les deux allemands se montrent intouchables[8]. Avec 14 médailles dont 7 titres, il est non seulement un des athlètes les plus décorés des championnats du monde de ski nordique mais de loin celui qui compte le plus d'or et de podiums en combiné nordique[8].

Vie personnelleModifier

Eric Frenzel est devenu père à l'âge de 18 ans[9]. Sa femme s'appelle Laura et son fils Philip[9].

PalmarèsModifier

Jeux olympiques d'hiverModifier

Épreuve / Édition Individuel Par équipes
Grand tremplin
Petit tremplin Grand tremplin
JO 2010
  Vancouver
10e 40e   Bronze
JO 2014
  Sotchi
  Or 10e   Argent
JO 2018
  Pyeongchang
  Or   Bronze   Or

Championnats du mondeModifier

Épreuve / Édition Individuel Par équipes
Grand tremplin
Petit tremplin Sprint
Grand tremplin
Mondiaux 2007
  Sapporo
22e - -
Épreuve / Édition Individuel Par équipes
Relais
Petit tremplin Grand tremplin Départ en ligne
Mondiaux 2009
  Liberec
34e 29e 8e   Argent
Épreuve / Édition Individuel Par équipes
Petit tremplin Grand tremplin Petit tremplin
Relais
Grand tremplin
Relais
Mondiaux 2011
  Oslo
  Or   Bronze   Argent   Argent
Épreuve / Édition Individuel Par équipes
Petit tremplin Grand tremplin Grand tremplin
Sprint
Petit tremplin
Relais
Mondiaux 2013
  Val di Fiemme
4e   Or   Bronze 6e
Mondiaux 2015
  Falun
4e 10e   Argent   Or
Mondiaux 2017
  Lahti
  Argent 7e   Or   Or
Mondiaux 2019
  Seefeld
16e   Or   Or   Argent

Coupe du mondeModifier

Dernière mise à jour le 24 décembre 2018

Différents classements en Coupe du mondeModifier

Année Classement général final
2007-2008 7e
2008-2009 11e
2009-2010 4e
2010-2011 4e
2011-2012 6e
2012-2013 1er
2013-2014 1er
2014-2015 1er
2015-2016 1er
2016-2017 1er
2017-2018 8e

VictoiresModifier

Numéro Saison Date Lieu Tremplin Taille Discipline
1 2007/08 20 January 2008   Klingenthal Vogtland Arena HS140 GT Mass-start
2 2009/10 30 janvier 2010   Seefeld Toni-Seelos-Olympiaschanze HS100 PT Gundersen
3 2011/12 4 décembre 2011   Lillehammer Lysgårdsbakken HS138 GT Penalty Race
4 2012/13 19 janvier 2013   Seefeld Toni-Seelos-Olympiaschanze HS109 PT Gundersen
5 20 janvier 2013   Seefeld Toni-Seelos-Olympiaschanze HS109 PT Gundersen
6 26 janvier 2013   Klingenthal Vogtland Arena HS140 GT Gundersen
7 27 janvier 2013   Klingenthal Vogtland Arena HS140 GT Penalty Race
8 8 mars 2013   Lahti Salpausselkä HS130 GT Gundersen
9 15 mars 2013   Oslo Holmenkollbakken HS134 GT Gundersen
10 2013/14 30 novembre 2013   Kuusamo Rukatunturi HS142 GT Gundersen
11 8 décembre 2013   Lillehammer Lysgårdsbakken HS138 GT Gundersen
12 15 décembre 2013   Ramsau W90-Mattensprunganlage HS98 PT Gundersen
13 17 janvier 2014   Seefeld Toni-Seelos-Olympiaschanze HS109 PT Sprint
14 18 janvier 2014   Seefeld Toni-Seelos-Olympiaschanze HS109 PT Gundersen
15 19 janvier 2014   Seefeld Toni-Seelos-Olympiaschanze HS109 PT Gundersen
16 26 janvier 2014   Oberstdorf Schattenbergschanze HS137 GT Gundersen
17 2014/15 6 décembre 2014   Lillehammer Lysgårdsbakken HS138 GT Gundersen
18 10 janvier 2015   Chaux-Neuve La Côté Feuillée HS118 GT Gundersen
19 16 janvier 2015   Seefeld Toni-Seelos-Olympiaschanze HS109 PT Sprint
20 17 janvier 2015   Seefeld Toni-Seelos-Olympiaschanze HS109 PT Gundersen
21 18 janvier 2015   Seefeld Toni-Seelos-Olympiaschanze HS109 PT Gundersen
22 23 janvier 2015   Sapporo Ōkurayama HS134 GT Gundersen
23 24 janvier 2015   Sapporo Ōkurayama HS134 GT Gundersen
24 2015/16 20 décembre 2015   Ramsau W90-Mattensprunganlage HS98 PT Gundersen
25 23 janvier 2016   Chaux-Neuve La Côté Feuillée HS118 GT Gundersen
26 29 janvier 2016   Seefeld Toni-Seelos-Olympiaschanze HS109 PT Sprint
27 30 janvier 2016   Seefeld Toni-Seelos-Olympiaschanze HS109 PT Gundersen
28 31 janvier 2016   Seefeld Toni-Seelos-Olympiaschanze HS109 PT Gundersen
29 10 février 2016   Trondheim Granåsen HS140 GT Gundersen
30 19 février 2016   Lahti Salpausselkä HS130 GT Gundersen
31 5 mars 2016   Schonach Langenwaldschanze HS106 PT Gundersen
32 2016/17 3 décembre 2016   Lillehammer Lysgårdsbakken HS100 PT Gundersen
33 4 décembre 2016   Lillehammer Lysgårdsbakken HS138 GT Gundersen
34 18 décembre 2016   Ramsau W90-Mattensprunganlage HS98 PT Gundersen
35 7 janvier 2017   Lahti Salpausselkä HS130 GT Gundersen
36 13 janvier 2017   Val di Fiemme Trampolino dal Ben HS134 GT Gundersen
37 15 janvier 2017   Val di Fiemme Trampolino dal Ben HS134 GT Gundersen
38 29 janvier 2017   Seefeld Toni-Seelos-Olympiaschanze HS109 PT Gundersen
39 15 mars 2017   Trondheim Granåsen HS140 GT Gundersen
40 18 mars 2017   Schonach Langenwaldschanze HS106 PT Gundersen
41 19 mars 2017   Schonach Langenwaldschanze HS106 PT Gundersen
42 2017/18 16 décembre 2017   Ramsau W90-Mattensprunganlage HS98 PT Gundersen
43 13 mars 2018   Trondheim Granåsen HS140 GT Gundersen

Championnats du monde juniorsModifier

  • Tarvisio 2007 : Médaille d'or du sprint et médaille d'argent par équipes.

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Frenzel changes back to childhood club SSV Geyer », sur fis-ski.com, .
  2. « «Jez» n'est plus leader », sur lequipe.fr,
  3. Coupe du monde - Seefeld: Eric Frenzel baptise la Triple de Seefeld, Jason Lamy-Chappuis 9e, sur eurosport.fr, le 19 janvier 2014
  4. (no) Holmenkollmedaljen til Moan og Frenzel, sur nrk.no, le 8 mars 2014
  5. « Eric Frenzel s'impose à Seefeld devant Akito Watabe et prend la tête du général », sur lequipe.fr, L'Équipe,
  6. Eric Frenzel conserve son titre sur l'individuel tremplin normal - L'Équipe, 14 février 2018.
  7. Mirko Hominal, « Eric Frenzel sextuple champion du monde », sur ski-nordique.net, (consulté le 27 février 2019)
  8. a et b Nordic Magazine, « Combiné nordique », sur Nordic Mag, (consulté le 27 février 2019)
  9. a et b (de) « "Klappt etwas nicht, macht mich das fuchsig" », sur welt.de (consulté le 24 mai 2015).

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :