Claude Baty

pasteur protestant français

Claude Baty, né le à Matha (Charente-Maritime), est un pasteur évangélique de courant christianisme non dénominationnel, de l’Union des Églises évangéliques libres.

BiographieModifier

Après des études à la Faculté libre de théologie évangélique de Vaux-sur-Seine (de tendance évangélique), il part de 1972 à 1975 au Congo-Brazzaville, comme aumônier et enseignant. À son retour en France, il devient pasteur de l’Union des Églises évangéliques libres. Il exercera à Orthez de 1975 à 1986, puis à Paris jusqu'en 2007 au temple de Paris Alésia dans le 14e.

Il préside la commission synodale de l’Union des Églises évangéliques libres de France de 1983 à 1999 et est l'initiateur du retour de ces églises au sein de la Fédération protestante de France.

Il est président de l’Alliance biblique française en 1997 et président de la Commission biblique de la Fédération protestante de France en 2000.

Après avoir été membre du bureau de la Fédération protestante de France de 2003 à 2007 et président de la Fédération protestante région Ile-de-France de 2004 à fin , il succède le à Jean-Arnold de Clermont comme président de la Fédération protestante de France. Il quitte ses fonctions au terme de son mandat, le , remplacé par François Clavairoly, pasteur de l'Église protestante unie de France[1],[2].

Claude Baty est membre du comité d'honneur de l'Observatoire du patrimoine religieux, une association multiconfessionnelle qui œuvre à la préservation et au rayonnement du patrimoine cultuel français.

Notes et référencesModifier

  1. « La Fédération : Histoire », sur www.protestants.org (consulté le 30 novembre 2018)
  2. Francis Messner, Anne-Laure Zwilling, Formation des cadres religieux en France: une affaire d'Etat?, Labor et Fides, France, 2010, p. 90

AnnexesModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier