Ouvrir le menu principal
Trois caractères japonais Cette page contient des caractères japonais. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres classes de navires du même nom, voir Classe Akizuki.

Classe Akizuki
Image illustrative de l’article Classe Akizuki (1942)
Le Fuyutsuki
Caractéristiques techniques
Type Destroyer
Longueur 134,2 m
Maître-bau 11,6 m
Tirant d'eau 4,5 m
Tirant d'air m
Déplacement 2 701 t (standard)
Port en lourd 3 700 t (pleine charge)
Propulsion 2 turbines Kampon
3 chaudières Ro-Gō Kampon
Puissance 52000 ch
Vitesse 33 nœuds
Caractéristiques militaires
Armement

Suzutsuki en avril 1945

Rayon d’action 8 300 miles nautiques à 18 nœuds (1097 tonnes de fuel)
Autres caractéristiques
Électronique 1 radar
1 sonar passif Type 93
Équipage 263 à 315
Histoire
A servi dans Naval Ensign of Japan.svg Marine impériale japonaise
Pavillon de l'United States Navy United States Navy
Naval Ensign of the Soviet Union (1950–1991).svg Marine soviétique
Naval Ensign of the United Kingdom.svg Royal Navy
Commanditaire Japon
Période de
construction
1940 - 1945
Période de service 1942-1945(MIJ)
Navires construits 12
Navires prévus 27
Navires perdus 6
Navires démolis 6

Les destroyers de la classe Akizuki (秋月型駆逐艦, Akizuki-gata kuchikukan?) furent parmi les premiers des nouvelles classes des nouveaux destroyers de la marine impériale japonaise (MIJ) après 1942. La MIJ les appelait destroyers de type-B (乙型駆逐艦, Otsu-gata Kuchikukan?) à partir du nom des plans. Ils furent surtout conçus pour lutter contre les avions et les sous-marins.

ConceptionModifier

 
Le destroyer Harutsuki (mis en service en 1943), transféré en 1947 à l'URSS et renommé Vnezapnyy (1947-1969).

Celle-ci est considérée comme ayant été la classe de destroyers la plus réussie que le Japon ait employé durant la Seconde Guerre mondiale et elle fut particulièrement efficace dans la MIJ. Leur excellente artillerie principale consistait en 8 pièces de 100 mm (en) en quatre tourelles doubles pouvant tirer contre les avions. Ces destroyers furent les premiers navires japonais à être équipés d'un radar. Leur armement en torpilles était plus faible que celui de nombreux destroyers contemporains (une seule plateforme de quatre tubes avec 4 torpilles en réserve), mais cette faiblesse relative était compensées par une défense antiaérienne plus puissante et moderne. Au cours du conflit, leur DCA légère fut renforcée par de nombreux canons antiaériens de 25 mm Type 96.

Les sous-classes Fuyutsuki et Michitsuki ont été modifiés pour simplifier et accélérer la construction.

HistoireModifier

Quatre destroyers de cette classe ont été saisis par les Alliés pour dommage de guerre.

Un autre classe de destroyers construite dans les années 1960 reprit ce nom.

Navires de cette classeModifier

Sous classe Indicatif Nom Chantier naval Pose quille Lancement Mise en service Fin de carrière
Akizuki 104 Akizuki (秋月, "Lune d'automne"?) Arsenal naval de Maizuru Coulé le durant la bataille du cap Engaño à la position 20° 29′ N, 126° 30′ E. Rayé des registres de la Marine le .
105 Teruzuki (照月, "Lune brillante"?) Chantier naval Mitsubishi-Nagasaki Gravement endommagé par les PT boats PT-37 et PT-40 au large de l'Ile de Savo le . Il sera sabordé le lendemain à la position 9° 13′ S, 159° 46′ E.Rayé des registres de la Marine le .
106 Suzutsuki (涼月, "Clair de lune (en automne)"?) Chantier naval Mitsubishi-Nagasaki Amarré à l'arsenal naval de Sasebo à la fin de la guerre. Il sera converti en brise lame dans le port de Takamatsu. Décommissioné le 20 novembre 1945, il sera finalement ferraillé le mois suivant.
107 Hatsuzuki (初月, "Nouvelle lune (d'automne)"?) Arsenal naval de Maizuru Coulé le durant la bataille du cap Engaño à la position 20° 24′ N, 126° 20′ E. Rayé des registres de la Marine le .
108 Niizuki (新月, "Nouvelle lune"?) Arsenal naval de Maizuru Coulé le durant la bataille du golfe de Kula à la position 7° 57′ S, 157° 12′ E. Rayé des registres de la Marine le .
109 Wakatsuki (若月, "Croissant de lune"?) Chantier naval Mitsubishi-Nagasaki Coulé le pendant la bataille de la baie d'Ormoc à la position 10° 50′ N, 124° 35′ E. Rayé des registres de la Marine le .
360 Shimotsuki (霜月, "Lune des gelées[1]"?) Chantier naval Mitsubishi-Nagasaki Torpillé et coulé le par le sous-marin USS Cavalla à 410 km à l'est-nord-est des îles Anambas (2° 21′ N, 107° 20′ E). Rayé des registres de la Marine le .
Fuyutsuki 361 Fuyutsuki (冬月, "Lune d'Hiver"?) Arsenal naval de Maizuru Il est lourdement endommagé à la poupe par une mine marine le , en sortant du port de Moji. Réparé et désarmé, il sera décommissioné le 20 novembre 1945. En mai 1948, en partie démantelé, il finira comme brise-lame dans le port de Kitakyushu.
362 Harutsuki (春月, "Lune de printemps"?) Arsenal naval de Sasebo Amarré à l'arsenal de Kure à la fin de la guerre. Décommissionné le . Transféré à la Marine soviétique le 28 août 1947, renommé Внезапный ("Brusque").
363 Yoizuki (宵月, "Lune du crépuscule"?) Compagnie des docks d'Uraga Amarré à l'arsenal de Nōmi à la fin de la guerre puis décommissionné le . Il est transféré à la Marine de la République de Chine le 29 août 1947, renommé Fen Yang, et finalement ferraillé en 1963.
364 Natsuzuki (夏月, "Lune d'été"?) Arsenal naval de Sasebo Amarré à l'arsenal de Kitakyūshū à la fin de la guerre puis décommissionné le . Transféré à la Royal Navy le , il sera revendu et ferraillé à Uraga entre septembre 1947 et mars 1948.
Michitsuki 365 Michitsuki (満月, "Pleine lune"?)[2],[3] Arsenal naval de Sasebo / / Incomplet à la fin de la guerre (16 %), la construction est stoppée le
Il sera envoyé à la ferraille le
366 Hanazuki (花月, "Lune de la saison des floraisons"?) Arsenal naval de Maizuru Au mouillage dans la mer intérieure de Seto à la fin de la guerre puis décommissioné le . Il est transféré à l'USN, le pour être renommé DD-934. Il sera coulé comme cible au large des îles Goto le [4]
367 Kiyotsuki (清月, "Lune pure"?) Annulés le 14 décembre 1944
368 Ōtsuki (大月, "Grande lune"?)
369 Hazuki (葉月, "Lune de la saison de la chute des feuilles[5]"?)
5061 Yamazuki (山月, "Lune au sommet de la montagne"?)
5062 Urazuki (浦月, "Lune sur la baie"?)
5063 Aogumo (青雲, "Nuage bleu"?)
5064 Benigumo (紅雲, "Nuage écarlate"?)
5065 Harugumo (春雲, "Nuage de printemps"?)
5066 Amagumo (天雲, "Nuage céleste"?) Annulés le 9 juin 1944
5067 Yaegumo (八重雲, "Nuage éponge"?)
5068 Fuyugumo (冬雲, "Nuage d'hiver"?)
5069 Yukigumo (雪雲, "Nuage de neige"?)
5070 Okitsukaze (沖津風, "Vent marin"?)
5071 Shimokaze (霜風, "Vent étrange"?)
5072 Asagochi (朝東風, "Vent matinal de l'Est"?)
5073 Ōkaze (大風, "Ouragan"?)
5074 Kochi (東風, "Vent d'Est"?)
5075 Nishikaze (西風, "Vent d'Ouest"?)
5076 Minamikaze (南風, "Vent du Sud"?)
Super Akizuki 5077 Kitakaze (北風, "Vent du Nord"?)
5078 Hayakaze (早風, "Vent du matin"?)
5079 Natsukaze (夏風, "Vent du Sud"?)
5080 Fuyukaze (冬風, "Vent d'hiver"?)
5081 Hatsunatsu (初夏, "Début d'été"?)
5082 Hatsuaki (初秋?, "Début d'automne")
5083 Hayaharu (早春?, "Début du printemps")


Galerie de photosModifier

Voir aussiModifier

Lien interneModifier

Liens externesModifier

BibliographieModifier

RéférencesModifier

  1. Nom en référence à la 11ème lune du calendrier lunaire japonais, soit le mois de Novembre (Mois des gelées ou du givre)
  2. 5 February 1945, Administrative order No. 22, Named four destroyers, one submarine, and six coast defence ships., Minister's Secretariat, Ministry of the Navy.
  3. National Archives of Japan, Reference code: C12070510100, February (1) p. 44.
  4. John Pike, « globalsecurity.org » [archive du ], (consulté le 23 novembre 2007)
  5. Nom en référence à la 8ème lune du calendrier lunaire japonais, soit le mois d'Aout (Mois des feuilles)