USS Cavalla (SS-244)

sous-marin de classe Gato de la Marine des États-Unis

USS Cavalla
Image illustrative de l’article USS Cavalla (SS-244)
L'USS Cavalla au large de Norfolk, en 1957.
Type sous-marin
Classe Gato
Histoire
A servi dans Pavillon de l'United States Navy United States Navy
Constructeur Chantier naval Electric Boat de Groton
Quille posée
Lancement
Commission
Statut
Équipage
Équipage 6 officiers et 54 marins
Caractéristiques techniques
Longueur 311,9 pieds (95,1 m)
Maître-bau 27,3 pieds (8,3 m)
Tirant d'eau 17 pieds (5,2 m)
Déplacement 1 549 t en surface
2 463 t en plongé
Propulsion 4 Moteur Diesel V16 Electro-Motive Diesel Model 16-248 alimentant des générateurs électrique
4 moteurs électriques General Electric
Puissance 5 400 shp (4,0 MW) en surface
2 740 shp (2,0 MW) en plongé
Vitesse 21 nœuds (38,9 km/h) en surface
9 nœuds (16,7 km/h) en plongé
Profondeur 330 pieds (100,6 m)
Caractéristiques militaires
Armement
Rayon d'action 11 000 milles marins (20 372 km) à 10 nœuds (19 km/h) en surface
Autonomie de 48 heures de plongé à 2 nœuds (3,7 km/h)
75 jours de patrouille
Carrière
Indicatif SS-244
Localisation
Coordonnées 29° 18′ 05″ nord, 94° 47′ 52″ ouest
Géolocalisation sur la carte : [[Modèle:Géolocalisation/Galveston]]
[[Fichier:Modèle:Géolocalisation/Galveston|280px|(Voir situation sur carte : [[Modèle:Géolocalisation/Galveston]])|class=noviewer]]
USS Cavalla
USS Cavalla
Géolocalisation sur la carte : Texas
(Voir situation sur carte : Texas)
USS Cavalla
USS Cavalla
Géolocalisation sur la carte : États-Unis
(Voir situation sur carte : États-Unis)
USS Cavalla
USS Cavalla

L'USS Cavalla (SS-244) est un sous-marin de classe Gato de la Marine des États-Unis lancé en 1944.

Conception et constructionModifier

Carrière militaireModifier

Dans la matinée du , l'USS Cavalla torpille le porte-avions japonais Shōkaku. Trois des quatre torpilles provoquent des départs de feu dans le hangar, enflammant le carburant aviation et inondant le navire. Alors que l'étrave commence à couler, les avions et les munitions glissent vers l'avant, et une bombe explose dans le hangar. Cela enflamme les vapeurs d'essence, déclenchant quatre nouvelles explosions qui achèvent le navire. Le Shōkaku coule quelques minutes plus tard, emportant avec lui 1 263 hommes. 570 rescapés sont repêchés par le croiseur léger Yahagi et le destroyer Urakaze[1].

Notes et référencesModifier

  1. « The Sinking of Shokaku -- An Analysis | Nihon Kaigun », sur www.combinedfleet.com (consulté le 24 janvier 2017)

BibliographieModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier