Chef de l'opposition (Barbade)

Chef de l'opposition
(en) Leader of the Opposition
Image illustrative de l’article Chef de l'opposition (Barbade)
Dernier titulaire
Joseph Atherley (es)


Création
Mandant Président de la Barbade
Durée du mandat Tant que le groupe parlementaire qu'il dirige est le deuxième plus important de l'Assemblée, dont le renouvellement a lieu tous les cinq ans.
Premier titulaire Grantley Herbert Adams
Rémunération 129 000 $Bds

À la Barbade, le chef de l'opposition (en anglais : Leader of the Opposition, abrégé en LO) est un poste parlementaire occupé par le député qui dirige le plus grand parti ou groupe parlementaire ne faisant pas partie du gouvernement. En vertu de l'article 74 de la Constitution barbadienne, le chef de l'opposition est nommé par le président de la Barbade, qui choisit le député qui à son avis peut obtenir la confiance de la majorité des élus d'opposition de l'Assemblée. Par convention, le poste est généralement attribué au chef du parti ayant le deuxième plus grand nombre de sièges.

StatutModifier

La démocratie parlementaire barbadienne s'inscrit dans le cadre du système de Westminster. Le chef de l'opposition possède ainsi de nombreuses prérogatives spéciales, comme le fait d'être consulté par le Premier ministre sur un certain nombre de nominations à des postes gouvernementaux et judiciaires, et par le président sur la nomination des deux membres du Sénat (chambre haute du Parlement) représentant la minorité[1]. Il dispose d'un salaire privé de 129 000 dollars barbadiens[2].

HistoireModifier

Auparavant officieux, le poste est constitutionnalisé lors de l'indépendance de la Barbade le . Le premier chef de l'opposition est Grantley Herbert Adams, qui occupe cette fonction jusqu'en 1970[3]. Depuis son institution, douze personnes se sont succédé à ce poste. Quatre chefs de l'opposition l'ont été à deux reprises et sept sont devenus Premiers ministres.

Bien que la Barbade ait un système bipartite entre le Parti travailliste de la Barbade (BLP) et le Parti travailliste démocrate (DLP), à deux reprises, une élection parlementaire a permis au chef d'un troisième parti de prendre la tête de l'opposition, par exemple avec Richard Haynes en 1989 après avoir fondé le Parti démocrate national (en) (NDP), et le cas le plus récent en 2018, lorsque le BLP a remporté toutes les circonscriptions lors des élections générales : un de ses députés, Joseph Atherley (es), a quitté le parti après le scrutin pour devenir chef de l'opposition, créant le Parti populaire pour la démocratie et le développement (PdP)[4].

Jusqu'à l'instauration de la république le , le chef de l'opposition était nommé par le gouverneur général, agissant au nom du monarque[5].

ListeModifier

Portrait Titulaire Début Fin Parti politique
  Grantley Herbert Adams
()
1966 1970 Parti travailliste de la Barbade
  Harold Bernard St. John
()
1970 1971 Parti travailliste de la Barbade
  Tom Adams
()
1971 1976 Parti travailliste de la Barbade
  Frederick Smith (en)
()
1976 1978 Parti travailliste démocrate
  Errol Barrow
()
1978 1986 Parti travailliste démocrate
  Henry de Boulay Forde
(né le )
1986 1989 Parti travailliste de la Barbade
  Richard Haynes
()
1989 1991 Parti démocrate national (en)
  Henry de Boulay Forde
(né le )
1991 1993 Parti travailliste de la Barbade
  Owen Arthur
()
1993 1994 Parti travailliste de la Barbade
  David Thompson
()
1994 2001 Parti travailliste démocrate
  Clyde Mascoll (en)
(né le )
2001 2006 Parti travailliste démocrate
  David Thompson
()
2006 2008 Parti travailliste démocrate
  Mia Mottley
(née le )
2008 2010 Parti travailliste de la Barbade
  Owen Arthur
()
2010 2013 Parti travailliste de la Barbade
  Mia Mottley
(née le )
2013 2018 Parti travailliste de la Barbade
  Joseph Atherley (es)
(né le )
2018 2022 Parti populaire pour la démocratie et le développement
Vacance du poste de chef de l'opposition depuis le [6]

RéférencesModifier

  1. (en) « The Constitution of Barbados » [PDF], sur oas.org (consulté le ).
  2. (en) « Atherley: PM didn’t want me! », sur barbadostoday.bb, (consulté le ).
  3. (en) « Leaders of the Opposition of Barbados », sur caribbeanelections.com (consulté le ).
  4. (en) « Atherley sworn in as Opposition Leader », sur nationnews.com, (consulté le ).
  5. (en) « Constitution (Amendment) Bill, 2021 » [PDF], sur barbadosparliament.com (consulté le ).
  6. Le Parti travailliste de la Barbade (BLP) a remporté l'ensemble des trente sièges de l'Assemblée lors des élections législatives de 2022. Il n'y a donc pas d'opposition parlementaire. Verla De Peiza est le chef du principal parti d'opposition à l'extérieur du Parlement, le Parti travailliste démocrate (DLP).

Voir aussiModifier