Élections législatives barbadiennes de 2018

Élections législatives barbadiennes de 2018
Voir et modifier les données sur Wikidata
Corps électoral et résultats
Inscrits 258 901
Votants 154 193
59,56 % en diminution 2,5
Blancs et nuls 455
Parti travailliste – Mia Mottley
Voix 112 955
73,47 %
en augmentation 25,3
Sièges obtenus 30 en augmentation 16
Parti travailliste démocrate – Freundel Stuart
Voix 33 551
21,82 %
en diminution 29,5
Sièges obtenus 0 en diminution 16
Composition de l'assemblée élue
Diagramme
  • BLP : 30 sièges
Premier ministre
Sortant Élue
Freundel Stuart
DLP
Mia Mottley
BLP

Les élections législatives barbadiennes de 2018 se déroulent le à la Barbade afin de renouveler les 30 membres de l'Assemblée.

Le scrutin donne lieu à une alternance avec la victoire écrasante du Parti travailliste (BLP) sur le Parti travailliste démocrate au pouvoir. Le BLP remporte ainsi l'intégralité des sièges, une première dans l'histoire politique de l'île, alors même que l'élection voit concourir un nombre record de partis politiques d'opposition avant le regroupement d'une partie d'entre eux en coalition. Mia Mottley remplace Freundel Stuart au poste de Premier ministre de la Barbade, devenant ainsi la première femme à occuper cette fonction.

Système politique et électoral modifier

En 2018, la Barbade est une monarchie parlementaire et l'un des seize royaumes du Commonwealth : c'est un État indépendant qui reconnaît comme chef d'État symbolique la reine Élisabeth II en tant que reine de la Barbade. Elle est représentée sur place par un gouverneur général. Le pouvoir exécutif est exercé par le Premier ministre, chef du gouvernement, choisi par le parlement.

L'Assemblée est la chambre basse du parlement bicaméral de la Barbade. Elle est composée de 30 députés élus pour cinq ans au scrutin majoritaire uninominal à un tour dans autant de circonscriptions uninominales[1].

Campagne modifier

La campagne prend place dans le contexte d'une lente reprise économique à la suite de la crise économique de 2008. Le Parti travailliste (DLP) au pouvoir met en avant ses réalisations, s'appuyant sur huit trimestres consécutifs de croissance économique. Il promet de porter à 50 % l'autosuffisance alimentaire d'ici 2026, année qui marquera le soixantième anniversaire de l'indépendance de l'ex-colonie britannique. Le Parti travailliste démocrate (BLP) critique quant à lui le DLP pour sa politique fiscale et le coût de la vie dans le pays. Il s'engage notamment à reconstituer les réserves de devises, à alléger la charge fiscale, à assurer une collecte régulière des ordures, à développer les transports publics et à réparer les routes[2].

Résultats modifier

Résultats des élections législatives barbadiennes de 2018[3],[4]
 
Partis Voix % +/- Sièges +/-
Parti travailliste BLP 112 955 73,47   25,24 30   16
Parti travailliste démocrate DLP 33 551 22,64   29,49 0   16
Solutions Barbade SB 3 772 2,45 Nv. 0  
Parti progressiste uni UPP 1 913 1,24 Nv. 0  
Mouvement Barbade intègre BIM 340 0,22 Nv. 0  
Parti bajan libre BFP 107 0,07   0,04 0  
Congrès populaire démocratique PDC 55 0,04   0,02 0  
Gouvernement du royaume KGB 26 0,02   0,01 0  
Parti conservateur progressiste PCP 10 0,01 Nv. 0  
Indépendants Ind 1 009 0,66   0,30 0  
Suffrages exprimés 153 738 99,70
Votes blancs et invalides 455 0,30
Total 154 193 100 30  
Abstentions 104 708 40,44
Inscrits / participation 258 901 59,56

Analyse et conséquences modifier

 
Parti arrivé en tête par circonscription.

La victoire du Parti travailliste (BLP) est écrasante, le parti remportant l'intégralité des sièges, une première dans l'histoire politique de l'île, alors même que l'élection voit concourir un nombre record de partis politiques d'opposition avant le regroupement d'une partie d'entre eux en coalition[3]. Le Parti travailliste démocrate au pouvoir perd ainsi toute représentation à la chambre basse. Le Premier ministre de la Barbade Freundel Stuart cède la place le 25 mai à Mia Mottley, qui devient la première femme à occuper cette fonction[5].

En l'absence de toute opposition, le député Joseph Atherley (es) quitte le BLP le pour prendre la fonction officielle de chef de l'opposition. Il fonde dans la foulée le Parti populaire pour la démocratie et le développement[6],[7]

Notes et références modifier

  1. « IPU PARLINE database: BARBADE (House of Assembly), Texte intégral », sur archive.ipu.org (consulté le ).
  2. Dernière élections
  3. a et b (en) « Barbados General Election Results 2018 », sur www.caribbeanelections.com (consulté le ).
  4. Résultats détaillés
  5. Caroline Popovic, « Mia Mottley, première femme élue Premier Ministre de Barbade », sur Martinique la 1re, (consulté le ).
  6. (en) « Bishop Atherley now Leader of the Opposition | Barbados Advocate », www.barbadosadvocate.com,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  7. « Atherley sworn in as Opposition Leader », www.nationnews.com,‎ (lire en ligne).