Politique à la Barbade

système politique barbadien

La Barbade est une république parlementaire multipartite. Le président est le chef de l’État et le Premier ministre est le chef du gouvernement. Les deux chambres du Parlement exercent le pouvoir législatif. Le pouvoir judiciaire est indépendant de l’exécutif et du législatif.

Pouvoir exécutifModifier

Fonction Nom Parti Depuis le
Présidente Sandra Mason Sans étiquette
Premier ministre Mia Mottley Parti travailliste de la Barbade (BLP) [1]

Le président est élu par le Parlement. Son mandat est d'une durée de 4 ans, renouvelable une fois. Il nomme le Premier ministre après les élections législatives, généralement le chef du parti majoritaire au Parlement, ainsi que les membres du gouvernement, sur conseil du Premier ministre.

Pouvoir législatifModifier

Le Parlement de la Barbade est composé de deux chambres. L’Assemblée compte 30 membres élus au scrutin majoritaire à un tour pour cinq ans dans des circonscriptions uninominales. Le Sénat compte 21 membres nommés par le président, dont 12 sur conseil du Premier ministre, 2 sur conseil du chef de l’opposition et 7 à la discrétion du président.

Partis politiques et électionsModifier

Deux partis se partagent traditionnellement l’essentiel des sièges au Parlement : le Parti travailliste de la Barbade (socialiste) et le Parti travailliste démocratique (social-démocrate).

Pouvoir judiciaireModifier

La Cour suprême, composée de la Haute cour et de la Cour d’appel, est la plus haute instance judiciaire nationale. Ses juges, quatre pour chaque cour, sont nommés par le président sur recommandation du Premier ministre.

La Cour caribéenne de justice, sise à Trinité-et-Tobago, offre une dernière possibilité de recours dont les décisions ont force obligatoire pour les parties.

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Barbados elects first woman PM », sur BBC News, .

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • (en) Hilary McD. Beckles, Chattel House Blues : making of a democratic society in Barbados, from Clement Payne to Owen Arthur, I. Randle, Kingston, Miami ; J. Currey, Oxford, 2004, 230 p. (ISBN 976-637086-9)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :