Ouvrir le menu principal

Charlotte Cooper

joueuse de tennis anglaise
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cooper.

Charlotte Cooper
(épouse Sterry)
Image illustrative de l’article Charlotte Cooper
Pays Drapeau du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande
Naissance
Ealing
Décès (à 96 ans)
Helensburgh
Prise de raquette Droitière
Palmarès
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple V (5)
Double F (1)
Médailles olympiques
Simple 1
Mixte 1
Charlotte Cooper à Paris lors des Jeux Olympiques de 1900.

Charlotte Reinagle Cooper (22 septembre 1870 à Ealing10 octobre 1966 à Helensburgh) est une joueuse de tennis britannique de la fin du XIXe siècle et du début du XXe. Elle est aussi connue sous son nom de femme mariée, Charlotte Cooper-Sterry[1]. Le 11 juillet 1900, elle remporte le simple dames des Jeux olympiques de Paris et devient historiquement la première femme à s’adjuger une médaille d’or olympique dans une épreuve individuelle.

Sommaire

Carrière tennistiqueModifier

Membre du Ealing Lawn Tennis and Archery Club, cette athlète élégante et élancée gagne le premier de ses cinq titres en simple à Wimbledon en 1895, face à Blanche Bingley en finale.

Surnommée « Chattie », elle gagne, après que les femmes aient été autorisées à concourir, la première médaille d'or féminine de l'histoire de l'olympisme, aux Jeux de Paris en 1900, avec Reginald Doherty en double mixte, mais surtout, elle décroche la première médaille d'or individuelle féminine en battant ensuite la Française Hélène Prévost en finale du simple dames, le 11 juillet 1900 sur les cours de l'Ile de Puteaux[2].

Le 12 janvier 1901, elle se marie et devient Mrs. Sterry. Mère de famille, elle reprend le tennis quelques années plus tard et triomphe une ultime fois à Wimbledon, en 1908 : à 37 ans et 282 jours, elle demeure à ce jour la gagnante la plus âgée de l'épreuve.

En 1912, figurant toujours parmi l'élite, elle atteint encore la finale (perdant contre Ethel Thomson Larcombe) et poursuit sa carrière sportive jusque dans les années 1950.

Son mari a présidé la Lawn Tennis Association. Sa fille, Gwen, a elle aussi été joueuse de tennis et représenté la Grande-Bretagne lors de la Wightman Cup.

Charlotte Cooper est décédée en 1966, à 96 ans.

Palmarès (partiel)Modifier

Titres en simple damesModifier

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Surface Finaliste Score
1 08/07/1895[3] The Championships, Wimbledon G. Chelem Gazon (ext.)   Helen Jackson 7-5, 7-6
2 ??/06/1896 The Championships, Wimbledon G. Chelem Gazon (ext.)   Alice Simpson 6-2, 6-3
3 ??/06/1898[3] The Championships, Wimbledon G. Chelem Gazon (ext.)   Louise Martin 6-4, 6-4
4 11/07/1900 Jeux olympiques d'été, Paris J. Olympiques Terre (ext.)     Hélène Prévost 6-1, 6-4 Parcours
5 ??/06/1901 The Championships, Wimbledon G. Chelem Gazon (ext.)   Blanche Bingley 6-2, 6-2
6 ??/06/1908[3] The Championships, Wimbledon G. Chelem Gazon (ext.)   Agnes Morton 6-4, 6-4

Finales en simple damesModifier

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Surface Vainqueur Score
1 ??/06/1897 The Championships, Wimbledon G. Chelem Gazon (ext.)   Blanche Bingley 5-7, 7-5, 6-2
2 ??/06/1899 The Championships, Wimbledon G. Chelem Gazon (ext.)   Blanche Bingley 6-2, 6-3
3 ??/06/1900 The Championships, Wimbledon G. Chelem Gazon (ext.)   Blanche Bingley 4-6, 6-4, 6-4
4 ??/06/1902 The Championships, Wimbledon G. Chelem Gazon (ext.)   Muriel Robb 7-5, 6-1
5 ??/06/1904 The Championships, Wimbledon G. Chelem Gazon (ext.)   Dorothea Douglass 6-0, 6-3
6 24/06/1912[3] The Championships, Wimbledon G. Chelem Gazon (ext.)   Ethel Thomson Larcombe 6-3, 6-1

Finale en double damesModifier

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Surface Vainqueurs Partenaire Score
1 23/06/1913 The Championships
Wimbledon
G. Chelem Gazon (ext.)   Winifred McNair
  Dora Boothby
  Dorothea Douglass 4-6, 2-4, ab.

Titre en double mixteModifier

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Surface Partenaire Finalistes Score
1 06/07/1900 Jeux olympiques d'été
Paris
J. Olympiques Terre (ext.)     Reginald Frank Doherty     Hélène Prévost
    Harold Mahony
6-2, 6-4 Parcours

Parcours en Grand Chelem (partiel)Modifier

Si l’expression « Grand Chelem » désigne classiquement les quatre tournois les plus importants de l’histoire du tennis, elle n'est utilisée pour la première fois qu'en 1933, et n'acquiert la plénitude de son sens que peu à peu à partir des années 1950.

En simple damesModifier

Année - Championnat de France Wimbledon US National
1895 - - Victoire   Helen Jackson -
1896 - - Victoire   Alice Simpson -
1897 - - Finale   Blanche Bingley -
1898 - - Victoire   Louise Martin -
1899 - - Finale   Blanche Bingley -
1900 - - Finale   Blanche Bingley -
1901 - - Victoire   Blanche Bingley -
1902 - - Finale   Muriel Robb -
1904 - - Finale   D. Douglass -
1908 - - Victoire   Agnes Morton -
1912 - - Finale   Ethel Thomson -

À droite du résultat, l’ultime adversaire.

En double damesModifier

Année - Championnat de France Wimbledon US National
1913 - - Finale
  D. Douglass
  W. McNair
  Dora Boothby
-

Sous le résultat, la partenaire ; à droite, l’ultime équipe adverse.

Parcours aux Jeux olympiquesModifier

En simple damesModifier

# Date Nom de l'olympiade Surface Résultat Ultime adversaire Score
1 06/07/1900 Jeux olympiques d'été, Paris Terre (ext.)   Or     Hélène Prévost 6-1, 6-4 Parcours
2 06/07/1908 Jeux olympiques d'été, Londres Gazon (ext.) 1/4 de finale   Kate Gillou Forfait Parcours

En double mixteModifier

# Date Nom de l'olympiade Surface Résultat Partenaire Ultimes adversaires Score
1 06/07/1900 Jeux olympiques d'été
Paris
Terre (ext.)   Or     Reginald Frank Doherty     Harold Mahony
    Hélène Prévost
6-2, 6-4 Parcours

Notes et référencesModifier

  1. À la suite de son mariage en 1901.
  2. CIO, « CHARLOTTE COOPER, LA PREMIÈRE CHAMPIONNE OLYMPIQUE », sur International Olympic Committee (consulté le 18 août 2018)
  3. a b c et d Ce résultat est celui de la petite finale (« all comers' final »), la gagnante de l'année précédente ne s'étant pas alignée pour la grande finale (« challenge round ») à laquelle elle était directement qualifiée.

Liens externesModifier