Charles Emich de Leiningen

(Redirigé depuis Charles Emile de Leiningen)

Le « prince » Charles Emich de Leiningen (né Karl Friedrich Hermann Emich Nikolaus Prinz zu Leiningen , 12 juin de 1952) est le fils aîné de Emich, 7e prince de Leiningen et de sa femme la duchesse Eilika d'Oldenbourg. Il est le frère aîné de Andreas, 8e prince de Leiningen. Il est le descendant aîné direct de la famille royale russe Romanov par sa grand-mère, la grande-duchesse Maria Kirillovna de Russie (1907-1951), fille aînée du grand-duc Cyrille Vladimirovitch de Russie, prétendant au trône de Russie.

Charles Emich de Leiningen
Karl Emich of Leiningen photo2.jpg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (68 ans)
AmorbachVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Famille
Père
Emich Kyrill (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Eilika Stephanie Elisabeth Thekla Juliana (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoints
Margarita Katherina Elisabeth Prinzessin zu Hohenlohe-Öhringen (d) (depuis )
Inaara Aga Khan (de à années 1990)
Isabelle von und zu Egloffstein (d) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Cacile Prinzessin zu Leiningen (d)
Theresa zu Leiningen (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Domaines
Noblesse, philanthrope (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
The Coat Of Arms Of Nicholas K. Reinhard-Romanova.png
blason

Il est également le descendant aîné direct de la famille de Hanovre.

En 2013 le Parti monarchiste de Russie l'a déclaré principal héritier au trône de Russie à la suite de sa conversion du luthéranisme à l'orthodoxie.

En 2014, le parti monarchiste de Russie a annoncé la formation d'un État souverain Impérial, dont Charles Emich a accepté d'en devenir Empereur sous le nom de Nicolas III.

Mariages et enfantsModifier

Il a épousé la princesse Margarita de Hohenlohe (née en 1960) le 8 juin 1984. Il a une fille de ce mariage.

  • Cécilia de Leiningen (né en 1988).

La princesse Margarita meurt en 1989 dans un accident de voiture.

Le 24 mai 1991, il épouse Gabriele Renate Thyssen (née en 1963). Il est exclu de la ligne de succession au trône britannique, parce que son épouse Gabriele Thyssen est catholique. Avec Gabriele, il a une fille:

  • Theresa Anna Elisabeth de Leiningen, née en 1992[1],[2],[3],[4].

Après une dispute avec son père, il est destitué par celui-ci de ses titres et des droits dynastiques de sa famille en faveur de son frère cadet Andreas, qui devient 8e prince de Leiningen. En 1998, Charles Emich et Gabriele divorcent.

Il épouse la comtesse Isabelle von und zu Egloffstein (née en 1975) lors d’une cérémonie civile le 8 septembre 2007 à Amorbach, et dans une cérémonie religieuse le 7 juin 2008 à Pappenheim. Ils ont un fils:

  • Emich de Leiningen né en 2010.

ProcèsModifier

Charles Emich fut déshérité peu de temps après son mariage de 1991 de son titre de prince héritier, son père et sa mère désapprouvant son mariage avec une roturière, Gabriele Thyssen. Il rompait avec une règle en vigueur dans sa famille qui stipule que ses membres ne peuvent se marier qu'entre princes de statut équivalent.

En 2000, Charles Emich commence un long procès en vue d'hériter de sa part dans la fortune familiale évaluée à plusieurs centaines de millions d'euros comprenant châteaux, propriétés diverses et une île en Méditerranée, fortune dont il avait été écarté parce qu'il avait choisi de se marier en dépit de l'opposition de sa famille[5].

Charles fit cette remarque sur toute l'affaire :

"Dès le début de notre mariage, je fus considéré comme un ennemi. Nous étions tous les deux soumis à une pression énorme. Aucun mariage ne peut résister à ce genre de chose dans le long terme. J'avais espéré les choses allaient s'améliorer quand notre enfant est arrivé. Mais après que notre fille fut née, rien ne s'est passé. Ma mère a refusé de me parler depuis le mariage »[6].

Charles Emich déclara qu'il était persuadé que la pression de cette querelle sur son mariage fut la raison pour laquelle Gabriele Thyssen le quitta et s'enfuit avec l'Aga Khan IV[6] .

Trône de Russie ?Modifier

Le parti monarchiste russe reconnaît le prince comme l'héritier du trône de Russie, et affirme que la conversion, en date du 1er juin 2013, de lui-même ainsi que de sa femme Isabelle, du luthéranisme à l'orthodoxie, permettent au couple de prétendre à la succession au Trône Impérial de Russie[7]. Le couple a reçu les noms orthodoxes de Nikolai Kirillovich et Ekaterina Feodorovna. Charles Emich est devenu « Tsar de Russie » sous le nom de « Nicolas III ».

« Nicolas III » et « État souverain du Trône Impérial Russe »Modifier

Au début de 2014, Anton Bakov leader du Parti Monarchiste Russe déclara qu'on pouvait considérer, en conformité avec les règles du droit international, le Trône Impérial Russe comme un État Souverain, bénéficiant des attributs de la souveraineté, indépendamment de tous les autres attributs, se référant à des analogies avec le Saint-Siège. Il souligna que Charles Emich, en acceptant la religion orthodoxe, avait le droit de prendre ce Saint Trône conformément aux lois fondamentales de l'Empire russe d'avant la révolution bolchevique. [réf. nécessaire]

Bakov demanda au prince d'accepter le trône en vue de former un nouvel État indépendant et de faire participer le prince à ses projets de promotion dans le Parti Monarchiste, tels la création d'un État virtuel de l'Empire russe et plusieurs autres. En avril 2014 Bakov et Charles Emich apparurent dans le texte et le reportage photo d'un journal[8] déclarant le Prince avait accepté les propositions ainsi que le titre d'empereur sous le nom de Nicolas III (successeur de Nicolas II).

Dans l'article de journal, Bakov souligne que Charles Emich avait été dirigeant d'entreprise pendant longtemps, mais qu'à partir de maintenant, toutes ses activités connexes en dehors de celle du Trône étaient arrêtées. Le rapport contenait un "Manifeste pour l'octroi de la Constitution de l'État", signé par Nicolas III, proclamant la formation de l'État souverain "Trône Impérial Russe" visant à rassembler toutes les personnes dans le monde consacrées au Monarchisme Chrétien.

Le Trône Impérial Russe dans ce document est considéré comme l'héritier du premier Trône Impérial Chrétien Romain de Constantin le Grand, Trône transmis à l'Empire byzantin, puis transmis à l'Empire russe, puis transmis à la Maison héréditaire des Romanov par des procédures religieuses[8]. [pas clair]

Plus tard Bakov annonça qu'il avait acheté une parcelle de terrain dans le Monténégro pour former un emplacement pour le nouvel état (80 ha , "deux fois plus grand que l'État du Vatican"[9]), et être en négociation avec les autorités du Monténégro pour la reconnaissance de l'État.

Il a également déclaré que le président russe Vladimir Poutine avait refusé d'accorder un emplacement similaire à Ekaterinbourg (résidence de Bakov et lieu de l'assassinat de la famille Romanov en 1918) en réponse à une demande de Charles Emich de Leiningen[10] qu'il avait transmise lui-même à Poutine en sa qualité d'ancien député[11].

Notes et référencesModifier

  1. Marek Miroslav. "leiningen/leiningen6.html" (http://genealogy.euweb.cz/leiningen/leiningen6.html). Genealogy.EU (http://genealogy.euweb.cz).
  2. http://www.william1.co.uk/g4.htm
  3. http://www.emmerdale.org/qvd.htm
  4. http://freepages.genealogy.rootsweb.com/~conqueror/genealogy_htm/il090.html
  5. Il s'agit notamment de l'île méditerranéenne de Tagomago, de deux maisons de maître en Bavière et en Rhénanie, et de parts indivises de propriétés en Afrique et au Canada (Voir Tony Paterson "A pauper Prince's Palatial Quest" The Guardian, 22 juin 2000).
  6. a et b Империя - наше прошлое и будущее? - "Регионы России", 10/04/2014
  7. Виртуальная «Российская империя» с одобрения Николая III обретает государственный суверенитет, 15/04/2014
  8. a et b Виртуальная «Российская империя» с одобрения Николая III обретает государственный суверенитет - russe Wikinews , 15/04/2014
  9. Суверенное Государство Императорский Престол Домен Царьград - "Регионы России", 03/06/2014
  10. Претендент на российский престол предлагает создать в Екатеринбурге аналог Ватикана - russe Wikinews , 23/07/2014
  11. Гость «Стенда» - Антон Баков, России de Председатель Монархической. - 06/02/2014

Lectures complémentairesModifier

  • « La femme de l'Aga Khan poursuit le divorce », Daily Mail, 8 octobre 2004.