Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Coquerel.
Charles Coquerel
Description de cette image, également commentée ci-après
Portrait de Charles Coquerel
Naissance
Amsterdam (Pays-Bas)
Décès (à 44 ans)
Saint-Denis (Île de La Réunion (France))
Nationalité Drapeau : France Française
Domaines Entomologie. Médecine. Chirurgie.
Institutions Marine nationale
Diplôme Doctorat en médecine
Renommé pour Études sur les Coléoptères de Madagascar et de La Réunion.
Distinctions Chevalier de la Légion d'honneur Chevalier de la Légion d'honneur. Médaille d'argent de la valeur militaire (Italie) Valor militare silver medal BAR

Signature

Signature de Charles Coquerel

Jean Charles Coquerel né le à Amsterdam et mort le à Saint-Denis de La Réunion, est un médecin de marine et un entomologiste français.

BiographieModifier

 
Charles Coquerel

Fils d'Anne Rattier et du pasteur Athanase-Charles Coquerel, frère ainé du pasteur de l’Église du libre examen Athanase Coquerel, Charles fit ses études à Paris, où son père avait été appelé dès 1830 comme pasteur de l’Église réformée.

De bonne heure, Charles Coquerel embrassa la carrière de la chirurgie de marine, et y conquit, par le concours, tous ses grades, d'auxiliaire en 1845 jusqu’à celui de chirurgien de première classe en 1860. Il devint docteur de la Faculté de Paris en 1849 avec une thèse intitulée De la cécité nocturne. Il fit de nombreuses campagnes maritimes dans la Méditerranée et l’océan Indien, et notamment quatre voyages à Madagascar et à La Réunion, plus une campagne dans les Antilles et les campagnes de Crimée et d’Italie tout entières.

Il récolte des insectes, notamment à Madagascar et dans l'île de La Réunion. Une partie de ceux-ci sont décrits après sa mort par Léon Marc Herminie Fairmaire (1820-1906) dans ses Notes sur les Coléopteres recueillis par Charles Coquerel a Madagascar et sur les côtes d'Afrique (1869).

Charles Coquerel avait payé un lourd tribut à la science. Plusieurs années avant sa mort, sa santé était déjà fortement ébranlée, et il avait dû solliciter à plusieurs reprises des congés de convalescence, mais reparti pour La Réunion, il devait y succomber d'un abcès au foie, consécutif à une dysenterie qu’il avait contractée, depuis plusieurs années, dans les régions de l’Extrême Orient.

Notes et travauxModifier

Coquerel est l’auteur de plusieurs publications dont une annexe sur les insectes dans le Voyage à Madagascar au couronnement de Radama II (1865) d’Auguste Vinson (1820-1903). Ses Lettres d'un marin à sa famille paraissent posthumément en 1870 (Germer-Baillière, Paris). Parmi ses travaux entomologiques, il est possible de noter[1] :

  • 1848: Observations entomologiques sur divers insectes recueillis à Madagascar ( Première partie). Annales de la Société entomologique de France, (2) 6: 177-190.
  • 1851: Coléoptères nouveaux de Madagascar. Revue Mag. Zool., (2) 2: 86-90.
  • 1852: Observations entomologiques sur divers insectes recueillis à Madagascar (Troisième partie). Annales de la Société entomologique de France,(1851), (2) 10: 359-405.
  • 1855 a: Observations entomologiques sur divers insectes recueillis à Madagascar (Quatrième partie). Sur les mœurs des Oryctes de Magagascar et sur deux espèces de Scolia qui vivent aux dépens des larves de ces Oryctes. Annales de la Société entomologique de France, (3) 3: 167-175.
  • 1855 b: Description de parasites anormaux d'un figuier de l'île Bourbon. Revue Mag. Zool., (2) 7: 365-371.
  • 1855 c: idem, 14 pages. Imprimerie S. Raçon, Paris (Ré-impression de l'étude).
  • 1859: Note sur quelques insectes de Madagascar et de Bourbon. Coléoptères et Homoptères. Annales de la Société entomologique de France, (3) 7: 239-260.
  • 1861: Orthoptères de Bourbon et de Madagascar. Annales de la Société entomologique de France, (4) 1: 495-500.
  • 1864: Catalogue des animaux qui se rencontrent à La Réunion. Soc. Acclim. Hist. nat. Île Réunion. Tome 2.
  • 1865: (Détails sur divers insectes observés par lui à l'île de La Réunion). Annales de la Société entomologique de France, (4) 5: lvii.
  • 1866 a: (Remarques sur un cryptogame parasite du Sphinx eson Cramer à La Réunion). Annales de la Société entomologique de France, (4) 6: xxiii.
  • 1866 b: Faune de Bourbon. Coléoptères (Cicindélètes, Carabiques, Staphiliniens, Eucnémides, Pecticornes, Lamellicornes). Annales de la Société entomologique de France, (4) 6: 293-340.
  • 1866 c: (Note sur le Borer saccharinae Guénée à l'île de La Réunion). Annales de la Société entomologique de France, (4) 6: xxv.

Récompenses et distinctionsModifier

Les décorations de   Chevalier de la Légion d'honneur et la médaille d'argent de la valeur militaire (Italie)   avaient récompensé ses mérites, et, en dernier lieu, il fut chargé d’un service de premier ordre à l’hôpital colonial de Saint-Denis, capitale de la Réunion, service qu’il avait réorganisé d’une façon qui lui avait valu de la part du gouverneur un témoignage officiel de satisfaction.

HommagesModifier

 
Coquerel's Sifaca - Ankarafantsika - Madagascar S4E9151 (15276873291)
 
Cratopopsis coquereli (Fairmaire, 1880) (Coleoptera, Curculionidae). Espèce endémique de l'île de La Réunion.
 
Cossonus coquereli Fairmaire, 1880, in vivo (Coleoptera, Curculionidae). Espèce endémique de l'île de La Réunion.
 
Mirza coquereli 1868

Plusieurs espèces, parmi les vertébrés, lui ont été dédiées dont l’oiseau coua de Coquerel (Coua coquereli Grandidier, 1867), le lémurien propithèque de Coquerel (Propithecus coquereli Grandidier, 1867), et un autre lémurien, la souris-lémurien de Coquerel (Mirza coquereli Grandidier, 1867).

En ce qui concerne les Arthropodes on peut citer, parmi les Coléoptères de l'archipel des Mascareignes[2]:

  • Plesiofornax coquereli Bonvouloir, 1872: Insecta, Coleoptera, Eucnemidae.
  • Cucujinus (Paracucujinus) coquereli (Grouvelle, 1906): Insecta, Coleoptera, Laemophloeidae.
  • Megopis modesta coquereli (Fairmaire, 1880): Insecta, Coleoptera, Cerambycidae.
  • Spathuliger coquereli (Fairmaire, 1901): Insecta, Coleoptera, Cerambycidae.
  • Lymidus coquereli Fairmaire, 1901: Insecta, Coleoptera, Chrysomelidae.
  • Monosirhapis coquereli (Fairmaire, 1880): Insecta, Coleoptera, Anthribidae.
  • Cratopopsis coquereli (Fairmaire, 1880): Insecta, Coleoptera, Curculionidae.
  • Cossonus coquereli Fairmaire, 1880: Insecta, Coleoptera, Curculionidae.
  • Syzygops coquereli Fairmaire, 1903: Insecta, Coleoptera, Curculionidae.

Dans d'autres régions:

  • Platydela coquereli Fairmaire, 1867: Insecta, Coleoptera, Cicindelidae.
  • Chlaenius (Callistoides) coquereli Fairmaire, 1868: Insecta, Coleoptera, Carabidae.
  • Solanophila coquereli Sicard, 1907: Insecta, Coleoptera, Coccinellidae.
  • Anomoderus coquereli Fairmaire, 1871: Insecta, Coleoptera, Cerambycidae.

Dans d'autres ordres d'Arthropodes:

AnnexesModifier

SourceModifier

  • Ce texte utilise aussi des extraits de l'article de langue anglaise de Wikipédia (version du 22 août 2006).
  • Dossier Légion d'Honneur de Charles Coquerel[3]

BibliographieModifier

  • Patrick Cabanel, « Coquerel Jean-Charles », in Patrick Cabanel et André Encrevé (dir.), Dictionnaire biographique des protestants français de 1787 à nos jours, tome 1 : A-C, Les Éditions de Paris Max Chaleil, Paris, 2015, p. 736-737 (ISBN 978-2846211901)

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Mamet (J.R.), 1992.- Bibliographie de l'entomologie des îles Mascareignes 1771-1990. Mauritius Sugar Industry Research Institut. 318 pages.
  2. Gomy (Y.), 2000.- Nouvelle liste chorologique des Coléoptères de l'archipel des Mascareignes (Préface de M. le Recteur Renaud Paulian). Société réunionnaise des Amis du Muséum. Saint-Denis de La Réunion.
  3. Dossier de la Légion d'Honneur sur Éléonore

Coquerel est l’abréviation botanique standard de Charles Coquerel.

Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI

Coquerel est l’abréviation habituelle de Charles Coquerel en zoologie.
Consulter la liste des abréviations d'auteur en zoologie