Chapelle Sainte-Claire (Vosges)

chapelle située dans les Vosges, en France
(Redirigé depuis Chapelle Sainte-Claire)

Chapelle Sainte Claire
Vue de la chapelle Sainte Claire.
Vue de la chapelle Sainte Claire.
Présentation
Culte Catholique romain
Type Chapelle
Début de la construction 1730
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Lorraine
Département Vosges
Ville Saint-Étienne-lès-Remiremont
Coordonnées 48° 01′ 05″ nord, 6° 38′ 25″ est
Géolocalisation sur la carte : Lorraine
(Voir situation sur carte : Lorraine)
Chapelle Sainte Claire
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Chapelle Sainte Claire

La chapelle Sainte Claire est située sur le territoire de Saint-Étienne-lès-Remiremont, commune française du département des Vosges en région Grand Est. Elle fait partie de l'aire urbaine de Remiremont.

AvertissementModifier

Il convient de noter au préalable que les sources (légendes, vie de saints, récits merveilleux) qui nous renseignent sur l'origine et l'histoire primitive de ce monastère sont très marquées par le genre hagiographique, textes parfois contestés et discutables, remaniés par d'anciens historiens ne possédant pas l'exigence moderne de la vérité historique exacte. Il est par conséquent nécessaire d'aborder certains aspects de cette histoire avec prudence, en conservant la capacité de vouloir savoir et comprendre[1].

GéographieModifier

La commune, hameau agricole connu depuis le VIIe siècle, sous le nom de San Sphéphanus, a été rendue célèbre par l'arrivée de Romaric, Amé et Arnoul, et la fondation du monastère au Saint Mont située à une altitude de 683 m, haut-lieu du christianisme en Lorraine[2].

Ceux qui ont voulu, en suivant les itinéraires balisés par le "Club Vosgien"[3] profiter du décor féerique de la cascade de Miraumont, traversent le petit pont du XVIIe siècle qui enjambe le torrent au niveau de la ferme Miraumont, derrière les bâtiments de la Gendarmerie mobile rue des 5e et 15e BCP, puis accèdent, après le petit pont en béton[4] en contrebas du « restaurant ST-Romary »[5], à la petite fontaine où ils peuvent se rafraichir. Cette fontaine est située devant un pavillon du XVIIIe siècle, très agréable avec son escalier clos et ses façades recouvertes de tavaillons.

HistoireModifier

Les sites du Saint Mont ou Mont HabendModifier

Disposant du site, Romaric[6] décida avec Amé[7] d'en faire un lieu pieux, de là naquit le Saint Mont ou mont Habend, deux monastères, un d'hommes et un de femmes[8]. Ce dernier, transféré en 870 dans la vallée, fut à l'origine de la ville[9],[10],[11]. Le monastère des hommes disparut vers la fin du XIe siècle.

Confisqué en 1790 comme tous les autres biens du clergé, le Saint Mont sera vendu, en ruines, le 19 février 1819.

Humbert de Moyenmoutier, moine de l’Abbaye de Moyenmoutier, célèbre par ses écrits et pour son rôle dans le Grand schisme d'Orient, a rédigé un certain nombre de manuscrits, dont la plupart viennent du Prieuré de Saint-Mont.

Sainte ClaireModifier

Le pèlerinage à la chapelle Sainte-Claire se développa pendant le Moyen Âge et fut remis à l'honneur par Catherine de Lorraine au XVIIe siècle. En 1735, deux miracles sont attribués à la sainte[12].

Sur le flanc méridional du Saint-Mont, on peut voir une fontaine miraculeuse, dite de Sainte Claire, située à quelques centaines de mètres de la ferme et à 50 mètres au-dessus de l'endroit où le chemin de St-Jacques, aménagé au début du XVIIe siècle par Catherine de Lorraine, coupe l'enceinte gallo-romaine.

La représentation de Sainte Claire figure dans trois vitraux : à Remiremont (transept sud), à Saint-Etienne (dans le chœur de l'église, partie sud), à Dommartin, également en Clarisse ; au chœur de Julienrupt. Un bras-reliquaire de sainte Claire du Saint-Mont est également conservé à l’hôpital Sainte-Béatrix de Remiremont[13].

La chapelle de Sainte Claire et le site de Saint RomaryModifier

La Chapelle de Ste-Claire a été bâtie vers 1730 par les chanoines qui habitaient le St-Mont. Cette chapelle, comme en témoigne l’inscription au-dessus de la porte, a été dédiée à Ste-Claire[14], [15](la troisième abbesse du St-Mont) et à St-Romaric (l’un des fondateurs du monastère)[16], [17]. Elle se niche au pied de la montagne et fut nommée « Chapelle Ste-Claire ».

Lorsque la chapelle de Sainte-Claire au Saint-Mont disparut à la révolution, la coutume de célébrer le 12 août de chaque année s'établit dans la chapelle de la grange de Saint-Romary. Ce lieu de prière fut reconstruit après la Révolution, près de la ferme St-Romary[18], il fait l’objet d’une vénération populaire, car chaque année, le 12 août (Sainte Claire à ne pas confondre avec Sainte-Claire d’Assise morte le 11 août 1253)[19], [20], [21], [22], malgré sa double dédicace, à Ste Claire et à St Romaric, la chapelle est dénommée « Chapelle Sainte Claire ». La sainte née vers 600 et décédée vers 652, 656 ou 665 selon des sources différentes, fille de Saint-Romary, s’appelait Ségoberge, troisième abbesse du Saint-Mont. Pour ses qualités de pureté et de tendresse exceptionnelle, ses compagnes la surnommaient « Claire ». Elle avait des dons pour soigner les maux des yeux, avec l’eau de la source du même nom qui coule au pied du Saint-Mont.

À l'intérieur de la chapelle, de chaque côté d’une petite lucarne, on peut voir deux petites têtes en pierre, sculptées, de 18 cm de haut incrustées dans la maçonnerie, provenant vraisemblablement du monastère d’hommes fondé par St-Romaric.

L'étang a été creusé en 1731, à proximité de la chapelle Ste Claire, par les bénédictins du St-Mont.

Les colonnes du XIe siècle ou même antérieures, réemployées dans l'ancienne ferme St-Romary, et aujourd’hui conservées à l’intérieur du « Restaurant Le Saint Romary »[23], proviendraient d’après la tradition du monastère d’hommes, fondé par St Romaric[24],[25].

À 500 mètres environ de l’auberge de St-Romaric, à proximité de l'ancienne ferme, la métairie des chanoines du Saint-Mont, au lieu-dit « La Piotte », on peut admirer une petite chapelle construite en 1690, et entièrement restaurée[26].

BibliographieModifier

Documentation sur le patrimoine de la commune de Saint-Etienne-lès-Remiremont et Remiremont[27] :

  • Helga D. Hofmann, Lothringische Skulptur der Spätgotik, Sarrebrück, Librairie Karl Funk,
  • Chanoine Renaud, (728-1792), écolâtre du chapitre, Histoire du St Mont
    Manuscrit à la bibliothèque de Remiremont
  • Collection de documents inédits dans l'histoire économique de la révolution française, publiés par les soins du ministre de l'instruction civique :
    • Chapitre 1er : Inventaire des biens ecclésiastiques
      • Bénédictins du Saint-Mont, pages 45-46-65
    • Chapitre 2 : Inventaire des biens nationaux par communes
    • Chapitre 3 : Les ventes d'immeubles
      • Prieuré du Saint-Mont : n°s des biens décrits : 445 ( page 262 : Ferme, dite grange de Saint Romary)  ; 446 (page 263 : Ferme de la Piotte) ; 487 page 287 : Partie de la Métairie de Miraumont)
  • J. J. Bammert, prix Erckmann-Chatrian, Les Nobles Dames de Remiremont, 620-1791, L’histoire du Chapitre des Nobles Dames de Remiremont, Remiremont, Imprimerie Lalloz-Perrin, Remiremont,
    Publication en 20 brochures, chacune contenant un chapitre : Chapitre 1 : Les Temps Premiers, Chapitre 2 : Le Monastère sur la montagne, Chapitre 3 : Les Translations dans la Vallée, Chapitre 20 : La Fin
  • Chanoine André Laurent, Ils sont nos aïeux … les saints de chez nous, Saint-Dié, , 261 p.
  • Charles Kraemer et Michel Rouillon, Guide historique et archéologique du Saint Mont et ses environs, Epinal, Groupe de recherches archéologiques des Hautes Vosges (GRAHV),
  • (en) Nicole Lemaître, Montagnes sacrées d’Europe. Actes du colloque « Religions et montagnes », Tarbes, Publications de la Sorbonne, , 427 p. (ISBN 2-85944-516-1)
    Actes du colloque "Religion et montagnes", Tarbes, 30 mai-2 juin 2002 / textes réunis et publiés par Serge Brunet, Dominique Julia et Nicole Lemaître. Pages 109 à 119, par Marie-Hélène Colin – Université de Nancy 2 : Des saints vosgiens de la montagne ? Amé, Romaric et Claire p 109; Le Saint-Mont : un haut lieu p 110; Des saints vosgiens de la montagne ? p 111; Le « discours » sur les saints p 112; Des saints vosgiens de la montagne ? p 113; Le culte des saints du Saint-Mont et les miracles attribués à Sainte Claire p 113; Les Kyrolés p 116; Carte : les saints du Saint-Mont p 119
  • Gabriel Gravier, Lorraine 1, Légendes des Vosges,, Belfort, Collection du Mouton bleu, , 238 p. (ISBN 2-905126-01-9)
    * pp. 216 à 218, La chapelle et la fontaine de Sainte Claire, abbesse de Remiremont, pèlerinage du 12 août, jour de la fête de Sainte Claire d’assise * pp. 122 à 128, La vie légendaire des saint Amé, Romaric, Adelphe et des Saintes Claire et sabine : Les miracles et autres prodigues qui ornent la légende de saint Romaric,…
  • Abel Mathieu, Histoire du Saint-Mont, Dommartin-lès-Remiremont, Imprimerie Girompaire à Cornimont, , 104 p.
    pp. 64-65 ː Les chapelles ; p. 90 ː La ferme de Saint-Romary, l'étang et la chapelle, les miracles connus attribués à Sainte Claire
  • Pierre-Henri Mathieu, La vie rurale et son patrimoine, l’eau, la forêt et l’agriculture de montagne dans la région d’Éloyes, Épinal, Association de recherches archéologiques, histoire et patrimoine d'Éloyes et de ses environs, , 654 p. (ISBN 2-9513453-2-1)
    * Ière partie : Introductions générales ; * IIème partie : L’eau, la forêt, la vie à la campagne ; * IIIème partie : Les communes, histoire et patrimoine, comprenant les communes de : Arches, Archettes, Bellefontaine, Cheniménil, Cleurie, Docelles, Éloyes, Faucompierre, Hadol, Julienrupt, (Le Syndicat), La Forge, Le Tholy, Pouxeux, Raon-aux-Bois, Rehaupal, Saint-Amé, Saint-Étienne-lès-Remiremont, Saint-Jean-du-Marché (commune de La Neuveville-devant-Lépanges), Saint-Nabord, Tendon, Xamontarupt ; * IVème partie : Le Massif du fossard, la forêt, population et patrimoine ; * Vème partie : Annexes : 1re Guerre Mondiale et 2e Guerre Mondiale.**Voir en particulier : *Saint-Amé : Le Saint Mont p. 448-449-450 ; Le Pont de Fées p. 451 ; *Saint-Etienne-lès-Remiremont : Fête au Saint-Mont : p. 462 ; La chapelle de Saint Romaric – Sainte Claire p. 471-472 ; Pèlerinage au Saint-Mont : Cantique du Saint-Mont (Air : Laudate Mariam) p. 473 ; Cantique à Sainte-Claire (Air : Ave de Lourdes) et Invocations aux saints du Saint-Mont p. 474
  • Saint Claire, Sainte du Saint-Mont
  • La Chapelle Sainte-Claire à Saint-Romary

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier

AnnexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Remiremont, histoire de la Ville et de son Abbaye, Société d'Histoire de Remiremont, Ed. G.Louis, 1985 Collectif
  2. Mémorial des saints de l'abbaye du Saint-Mont
  3. Fédération du Club Vosgien
  4. Ce petit pont a été construit en béton armé (en remplacement de celui en bois régulièrement détruit par la puissance de l'eau de la cascade) par le groupe d' éclaireurs de France de Saint Etienne-lès-Remiremont « Les Castors », pour rétablir le circuit de randonnées du "Club Vosgien".
  5. L’Auberge Saint – Romary » a été créée le 19 avril 1966
  6. Saint Romary, Fondateur de Remiremont
  7. Saint Amé, Premier Abbé du Saint-Mont
  8. La Chapelle du Saint-Mont
  9. J.J. Bammert, Les Nobles Dames de [Remiremont] "620-1791", L’histoire du Chapitre des Nobles Dames de Remiremont (Prix Erckmann-Chatrian, Imprimerie Lalloz-Perrin, Remiremont, (Vosges), 4e trimestre 1971
  10. Le patrimoine architectural et mobilier, étudié par le service régional de l'inventaire, est particulièrement important(fr) Saint-Etienne-lès-Remiremont : Bases Mérimée et Palissy sur le site officiel du ministère français de la Culture
  11. Francis Puton, Fiches documentaires et notices de repérage établies sur l’ensemble du patrimoine architectural et mobilier de Saint Étienne lès Remiremont, Service régional de l'inventaire de Nancy,
  12. Un cheval aveugle d'un paysan des environs de Charmes et une femme de Vagney
  13. Bras-reliquaire de sainte Claire du Saint-Mont
  14. Sainte Claire, sainte du Saint-Mont
  15. Chapelle Saint Claire à Saint Romary
  16. Saint Romaric, Romary ou Remiré
  17. Saint Romary, Fondateur de Remiremont
  18. Cette chapelle était dédiée à sainte Claire qui devint la 3e abbesse du Saint-Mont
  19. Sainte Claire, Claire d'Assise, Fondatrice des Clarisses (+ 1253)
  20. Sainte Clarisse : troisième abbesse du Saint-Mont (7e s.)
  21. Au XVIIIe siècle, le culte évolua avec, en 1736, le déplacement de la fête de sainte Claire. À la demande des religieux, la chambre de la conservation déplaça la célébration au 12 août "pour faciliter la dévotion que les peuples ont à cette sainte, et qui ne peuvent la satisfaire à cause des neiges qui recouvrent la montagne au mois de janvier
  22. Georges Durand, Le Saint-Mont sous le prieur Dom Jérôme Gillet (1735-1740), Fontenay, p. 30-31
  23. 5 Colonnes romanes provenant selon la tradition du monastère d’hommes, fondé par St Romaric : Fiche objet de repérage du 28 juin 1989 de Francis Puton, Service régional de l’inventaire de la Région Lorraine.
  24. Habendum le Saint Mont, La montagne des quatre saints : le monastère du Saint Mont
  25. Ferme, à l'origine, construite par les Bénédictins du Saint-Mont vers 1730, aménagée, depuis avril 1966, en "Restaurant «Le Saint Romary"
  26. Chapelle de la Piotte
  27. Archives départementales des Vosges : Liens utiles Direction régionale des Affaires culturelles de Lorraine, Service Régional de l’Archéologie de Lorraine ; Service régional de l’Inventaire de Lorraine ; Centre de Documentation du Patrimoine ; Base « Généalogie des Vosges en ligne » ; Conservation régionale des Monuments historiques de Lorraine ; Service départemental de l’Architecture et du Patrimoine des Vosges ; Conservation départementale des antiquités et objets d’art, Base « Mérimée » (ministère de la Culture) : édifices; Base « Palissy » (ministère de la Culture) : objets mobiliers classés …
  28. Nominis : Sainte Clarisse
  29. Sainte Claire, Sainte du Saint-Mont