Ouvrir le menu principal
Championnats du monde de judo 2018
Généralités
Sport Judo
Organisateur(s) Fédération internationale de judo
Édition 36e
Lieu(x) Bakou
Drapeau de l'Azerbaïdjan Azerbaïdjan
Date Du 20 au 27 septembre
Nations 125
Participants hommes
femmes
Épreuves 15
Site web officiel Site officiel

Navigation

Les championnats du monde de judo 2018, trente-sixième édition des championnats du monde de judo, ont lieu du 20 au 27 septembre 2018 à Bakou en Azerbaïdjan.

Sommaire

Bilan et faits marquantsModifier

Comme depuis 1987, le Japon reste la première nation mondiale[1].

Le Japon, voit un seul de ses combattants, Aaron Wolf, champion du monde lors de l'édition précedente, ne pas remporter de médaille en terminant cinquième[2]. Le Japon remporte seize médailles dans les compétitions individuelles, dont sept titres, la famille Abe remportant les titres des moins de 52 kg par Uta Abe et son frère Hifumi Abe le titre en moins de 66 kg. Le Japon remporte en plus la compétition par équipe mixte.

La Corée du Sud remporte deux titres chez les hommes, pour un total de trois médailles. La France, avec un bilan de quatre médailles individuelles et l'argent par équipe, termine troisième avec un seul titre, par Clarisse Agbegnenou ui remporte son troisième titre mondial. La France perd la deuxième place au profit de la Corée du Sud, pour la première fois depuis les mondiaux 2009[1].

Quatre combattants, Clarisse Agbegnenou, la Japonaise Chizuru Arai et ses compatriotes Naohisa Takatō et Abe Hifumi, conservent leur titre obtenu aux mondiaux 2017 de Budapest[3],[4]. 22 pays obtiennent au moins une médaille et 39 voient un combattant terminer dans le Top 7[5]. La compétition est disputée par 755 combattants représentant 124 nations[2].

L'Ukrainienne Daria Bilodid remporte la médaille d'or en moins de 48 kg à seulement 17 ans et devient la plus jeune judokate championne du monde[6]. Nikoloz Sherazadishvili est premier judoka espagnol à obtenir un titre de champion du monde[7].

Pour la première fois, les deux équipes nationales de Corée sont réunies pour l'épreuve de la compétition par équipe mixte. Pour cela, les autres nations participantes ont accepté à l'unanimité que cette équipe bénéficie de la place de tête de série détenue par la Corée du Sud[3].

DélégationsModifier

758 sportifs sont inscrits auprès de la Fédération internationale de judo pour participer aux compétitions individuelles. Ces 460 hommes et 298 femmes représentent 125 délégations.

PodiumsModifier

FemmesModifier

Épreuves Or Argent Bronze
Moins de 48 kg
Poids super-légers
  Daria Bilodid   Funa Tonaki   Otgontsetseg Galbadrakh
  Paula Pareto
Moins de 52 kg
Poids mi-légers
  Uta Abe   Ai Shishime   Érika Miranda
  Amandine Buchard
Moins de 57 kg
Poids légers
  Tsukasa Yoshida   Nekoda Smythe-Davis   Christa Deguchi
  Dorjsürengiin Sumiyaa
Moins de 63 kg
Poids mi-moyens
  Clarisse Agbegnenou   Miku Tashiro   Tina Trstenjak
  Juul Franssen
Moins de 70 kg
Poids moyens
  Chizuru Arai   Marie-Eve Gahié   Yuri Alvear
  Yoko Ono
Moins de 78 kg
Poids mi-lourds
  Shori Hamada   Guusje Steenhuis   Marhinde Verkerk
  Aleksandra Babintseva
Plus de 78 kg
Poids lourds
  Sarah Asahina   Idalys Ortíz   Larisa Cerić
  Kayra Sayit

HommesModifier

Épreuves Or Argent Bronze
Moins de 60 kg
Poids super-légers
  Naohisa Takatō   Robert Mshvidobadze   Amiran Papinashvili
  Ryūju Nagayama
Moins de 66 kg
Poids mi-légers
  Hifumi Abe   Yerlan Serikzhanov   An Baul
  Heorhiy Zantaraya
Moins de 73 kg
Poids légers
  An Chang-rim   Soichi Hashimoto   Mohammad Mohammadi
  Hidayat Heydarov
Moins de 81 kg
Poids mi-moyens
  Saeid Mollaei   Sōtarō Fujiwara   Alexander Wieczerzak
  Vedat Albayrak
Moins de 90 kg
Poids moyens
  Nikoloz Sherazadishvili   Iván Felipe Silva   Kenta Nagasawa
  Axel Clerget
Moins de 100 kg
Poids mi-lourds
  Cho Gu-ham   Varlam Liparteliani   Niyaz Ilyasov
  Lkhagvasürengiin Otgonbaatar
Plus de 100 kg
Poids lourds
  Guram Tushishvili   Uşangi Kokauri   Hisayoshi Harasawa
  Duurenbayar Ulziibayar

Par équipesModifier

Épreuves Or Argent Bronze
Mixte   Japon
Chizuru Arai
Sarah Asahina
Hisayoshi Harasawa
Soichi Hashimoto
Shoichiro Mukai
Kenta Nagasawa
Yusei Ogawa
Yoko Ono
Akira Sone
Momo Tamaoki
Arata Tatsukawa
Tsukasa Yoshida
  France
Cyrille Maret
Priscilla Gneto
Guillaume Chaine
Marie-Eve Gahié
Axel Clerget
Anne-Fatoumata M'Bairo
Benjamin Axus
Hélène Receveaux
Aurélien Diesse
Clarisse Agbegnenou
Alexandre Iddir
Audrey Tcheuméo
  Russie
Kamila Badurova
Kseniia Chibisova
Anzhela Gasparian
Natalia Golomidova
Denis Yartsev
Mikhail Igolnikov
Khusen Khalmurzaev
Anastasiia Konkina
Musa Mogushkov
Alena Prokopenko
Inal Tasoev
Kazbek Zankishiev
  Corée unifiée
An Baul
An Chang-rim
Ahn Joon-sung
Cho Gu-ham
Choi In-hyuk
Gwak Dong-han
Han Mi-jin
Jeong Hye-jin
Kim Chol-gwang
Kim Ji-jeong
Kim Ji-su
Kim Jin-a
Kim Min-jong
Kim Min-jeong
Kwon Sun-yong
Kwon You-jeong
Lee Seung-su
Ri Hyo-sun

Tableau des médaillesModifier

Rang Nation Or Argent Bronze Total
1   Japon 8 5 4 17
2   Corée du Sud 2 0 1 3
3   France 1 2 2 5
4   Géorgie 1 1 1 3
5   Iran 1 0 1 2
  Ukraine 1 0 1 2
7   Espagne 1 0 0 1
8   Cuba 0 2 0 2
9   Russie 0 1 3 4
10   Pays-Bas 0 1 2 3
11   Azerbaïdjan 0 1 1 2
  Kazakhstan 0 1 1 2
13   Grande-Bretagne 0 1 0 1
14   Mongolie 0 0 3 3
15   Turquie 0 0 2 2
16   Allemagne 0 0 1 1
  Argentine 0 0 1 1
  Bosnie-Herzégovine 0 0 1 1
  Brésil 0 0 1 1
  Canada 0 0 1 1
  Colombie 0 0 1 1
  Corée unifiée 0 0 1 1
  Slovénie 0 0 1 1
Total 15 15 30 60

RéférencesModifier

  1. a et b Jean-Pierre Blimo, Julien Baldacchino, « Championnats du monde de judo : bon bilan pour les filles, les garçons à la peine sans Riner », sur franceinter.fr, .
  2. a et b (en) Alan Abrahamson, « With Baku worlds as a springboard, judo on the rise », sur 3wiresports.com.
  3. a et b (en) Mark Pickering et Gabriela Sabau, « 5 key takeaways from #JudoWorlds2018 », sur ijf.org, .
  4. Sarah Asahina est détentrice d'un titre de championne du monde, mais aux mondiaux toutes catégories.
  5. (en) Nicolas Messner, « Technical Analysis by Lucie Decosse », sur ijf.org, .
  6. « Championnats du monde : l'Ukrainienne Daria Bilodid (17 ans) sacrée en moins de 48 kilos », sur L'Équipe,
  7. (es) « Nikoloz Sherazadishvili, el primer judoca español campeón del mundo », sur elmundo.es, .

Liens externesModifier