Championnat d'Europe d'échecs individuel

compétition sportive

Le Championnat d'Europe d'échecs individuel est un tournoi organisé annuellement par l'European Chess Union depuis l'an 2000. Outre le titre de champion d'Europe, il permet aussi l'accès des trois premiers du tournoi masculin au championnat du monde d'échecs de la Fédération internationale des échecs (de 2000 à 2004) ou à la coupe du monde d'échecs (depuis 2005).

Le Championnat d'Europe d'échecs 2005 en Pologne

Tournoi européen de 1942Modifier

En septembre 1942, un tournoi appelé Championnat européen (Europameisterschaft) fut organisé à Munich (Allemagne). Cependant, un certain nombre de joueurs ne purent y participer en raison de la Seconde Guerre mondiale, et les nazis excluaient les joueurs juifs. Ce tournoi, remporté par Alexandre Alekhine, est considéré comme une manifestation de propagande du régime nazi et n'a pas reçu de reconnaissance officielle ultérieure comme championnat d'Europe.

Championnats d'Europe depuis 2000Modifier

OrganisationModifier

 
Onzième championnat d'Europe disputé à Rijeka en 2010.

Le tournoi est divisé en un tournoi mixte et un tournoi réservé aux dames selon le système suisse avec onze rondes depuis 2006. Il y eut une exception pour le premier tournoi féminin en 2000 qui était un tournoi à élimination directe.

Excepté pour la première édition, où le système de départage était le Buchholz, des matchs de parties rapides ont été utilisés pour les médailles d'or ou pour les places qualificatives pour le championnat du monde.

ParticipantsModifier

En raison de son moindre prestige et de dotations financières jugées insuffisantes, la plupart des meilleurs joueurs européens ne participent plus à ce championnat quand ils font partie des dix meilleurs mondiaux, ce qui réduit la valeur de l'appellation « champion d'Europe ». Cependant, tous les meilleurs européens nés depuis 1978 ont participé au moins une fois dans leur carrière au championnat d'Europe y compris le jeune Magnus Carlsen (34e en 2005) : Andreïkine (4e en 2012), Aronian (3e en 2004 et 2005), Artemiev (1er en 2019), Bacrot, Caruana (de 2008 à 2012), Duda (de 2013 à 2017), Eljanov (6e en 2005), Gashimov (en 2002), Giri (en 2010 et 2012), Grichtchouk (en 2003), Iakovenko (1er en 2012), Kariakine (4e en 2005), Lékó (en 2017), Mamedyarov (de 2002 à 2005), Moiseenko (1er en 2013), Motyliov (1er en 2014), Movsessian, Naiditsch (1er-11e en 2009), Navara (2e en 2015), Nepomniachtchi (1er en 2010), Ponomariov (2e en 2001), Radjabov (2e en 2005), Rapport (en 2011 et 2012), Vachier-Lagrave (6e en 2008), Vallejo Pons, Vitiougov (en 2011 et 2016), Wojtaskek (2e en 2011)...

Ont également participé aux championnats d'Europe : Adams (en 2010), Beliavski, Bologan, Ehlvest, Ivantchouk (1er en 2004), Khalifman (en 2007), Krasenkow, Miles, Nikolic (2e en 2004), Nisipeanu (1er en 2005), Judit Polgar (3e en 2011), Psakhis, Roublevski, Ivan Sokolov, Sutovsky (1er en 2001), Tkachiev (1er en 2007), Tiviakov (1er en 2008), Timman, Vaganian,, Van Wely

ControversesModifier

L'épreuve a souffert d'un certain nombre de problèmes lors de ses premières éditions.

En 2002 et 2003, les participants et les personnes accompagnantes étaient obligées de séjourner dans l’hôtel officiel désigné par l'organisateur. Les tarifs appliqués étaient cependant nettement supérieurs à ceux dont bénéficiaient les autres clients[1]. C'est cet élément qui a été à l'origine de la fondation de l'Association of Chess Professionals en 2003. D'autre part, la qualité de la nourriture et le confort de l'hôtel ont fait l'objet de plaintes de la part des journalistes et des joueurs.

En 2015, le championnat féminin a été l'objet d'une polémique : quinze joueuses ont accusé Mihaela Sandu de triche dans deux de ses parties. Le comité d'organisation décida de différer la retransmission des coups des parties. Aucune joueuse française ne participait à ce championnat[2].

Palmarès mixteModifier

Édition
Année
Lieu Or Argent Bronze Joueurs
Rondes
1 2000[3] Saint-Vincent, Italie   Pavel Tregoubov   Alekseï Aleksandrov   Tomasz Markowski 120 11
2 2001[4] Ohrid, Macédoine   Emil Sutovsky   Ruslan Ponomariov   Zurab Azmaiparashvili 203 13
3 2002[5] Batoumi, Géorgie   Bartłomiej Macieja   Mikhaïl Gourevitch   Sergueï Volkov 101
4 2003[6] Istanbul   Zurab Azmaiparashvili   Vladimir Malakhov   Alexander Graf 207
5 2004[7] Antalya, Turquie   Vassili Ivantchouk   Predrag Nikolić   Levon Aronian 74
6 2005[8] Zegrze, Pologne   Liviu-Dieter Nisipeanu   Teimour Radjabov   Levon Aronian 229
7 2006[9] Kuşadası, Turquie   Zdenko Kožul   Vassili Ivantchouk   Kiril Georgiev 138 11
8 2007[10] Dresde, Allemagne   Vladislav Tkachiev[11],[12]   Emil Sutovsky   Dmitri Iakovenko 403
9 2008[13] Plovdiv, Bulgarie   Sergei Tiviakov   Sergueï Volkov   Pavel Tregoubov 337
10 2009[14] Budva, Monténégro   Ievgueni Tomachevski[15]   Vladimir Malakhov   Baadur Jobava 306
11 2010[16] Rijeka, Croatie   Ian Nepomniachtchi   Baadur Jobava   Artiom Timofeïev 408
12 2011[17] Aix-les-Bains   Vladimir Potkine[18]   Radosław Wojtaszek   Judit Polgár 393
13 2012[19] Plovdiv, Bulgarie   Dmitri Iakovenko   Laurent Fressinet   Vladimir Malakhov 348
14 2013[20] Legnica, Pologne   Aleksandr Moiseenko   Evgueni Alekseïev   Ievgueni Romanov 286
15 2014[21] Erevan, Arménie   Alexandre Motyliov   David Antón Guijarro   Vladimir Fedosseïev 257
16 2015[22] Jérusalem   Ievgueni Naïer   David Navara   Mateusz Bartel 250
17 2016[23] Gjakovë, Kosovo   Ernesto Inarkiev[24]   Igor Kovalenko   Baadur Jobava[25] 245
18 2017[26] Minsk, Biélorussie   Maksim Matlakov   Baadur Jobava   Vladimir Fedosseïev 395
19 2018[27] Batoumi, Géorgie   Ivan Šarić[28]   Radosław Wojtaszek   Sanan Siouguirov 298
20 2019[29] Skopje, Macédoine   Vladislav Artemiev[30]   Nils Grandelius   Kacper Piorun 365
21 2021 Reykjavik, Islande   Anton Demtchenko   Vincent Keymer   Alekseï Sarana 180

Palmarès fémininModifier

Trois titres
Deux titres
Palmarès du championnat d'Europe féminin
Édition
Année
Lieu Or Argent Bronze Joueuses
Rondes
1 2000 Batoumi, Géorgie   Natalia Joukova[31]   Ekaterina Kovalevskaïa
(finaliste)
  Maia Tchibourdanidzé
  Tatiana Stepovaïa
(demi-finalistes[32])
32 (tournoi
k.o.)
2 2001[33] Varsovie, Pologne   Almira Skripchenko[34]   Ekaterina Kovalevskaïa   Ketevan Arakhamia-Grant 157 11
3 2002[35] Varna, Bulgarie   Antoaneta Stefanova   Lilit Mkrtchian   Alissa Galliamova[36] 114
4 2003[6] Istanbul, Turquie   Pia Cramling   Viktorija Čmilytė   Tatiana Kosintseva 113
5 2004[37] Dresde, Allemagne   Alexandra Kosteniouk   Peng Zhaoqin   Antoaneta Stefanova 108 12
6 2005[38] Chișinău, Moldavie   Kateryna Lahno   Nadejda Kosintseva   Yelena Dembo 164 12
7 2006[9] Kuşadası, Turquie   Ekaterina Atalik   Tea Bosboom-Lanchava   Lilit Mkrtchian 96 11
8 2007[11] Dresde, Allemagne   Tatiana Kosintseva   Antoaneta Stefanova   Nadejda Kosintseva 150
9 2008 Plovdiv, Bulgarie   Kateryna Lahno   Viktorija Čmilytė   Anna Ushenina 159
10 2009[39] Saint-Pétersbourg,
Russie
  Tatiana Kosintseva   Lilit Mkrtchian   Natalia Pogonina 168
11 2010[40] Rijeka, Croatie   Pia Cramling   Viktorija Čmilytė   Monika Soćko 158
12 2011[41] Tbilissi, Géorgie   Viktorija Čmilytė   Antoaneta Stefanova   Elina Danielian 130
13 2012[42] Gaziantep, Turquie   Valentina Gounina   Tatiana Kosintseva   Anna Mouzytchouk 103
14 2013[43] Belgrade, Serbie   Hoang Thanh Trang   Salomé Melia   Lilit Mkrtchian 169
15 2014 Plovdiv, Bulgarie   Valentina Gounina   Tatiana Kosintseva   Salomé Melia 116
16 2015[44] Tchakvi, Géorgie   Natalia Joukova   Nino Batsiachvili   Alina Kachlinskaïa 98
17 2016 Mamaia, Roumanie   Anna Ushenina[24]   Sabrina Vega Gutiérrez   Antoaneta Stefanova 112
18 2017[45] Riga, Lettonie   Nana Dzagnidzé   Aleksandra Goriatchkina   Alissa Galliamova 144
19 2018 Vysoké Tatry, Slovaquie   Valentina Gounina   Nana Dzagnidzé   Anna Ushenina 144
20 2019 Antalya, Turquie   Alina Kachlinskaïa   Marie Sebag   Elisabeth Pähtz 130
21 2021 Iași, Roumanie   Elina Danielian   Ioulia Osmak   Oliwia Kiołbasa 117

Notes et référencesModifier

  1. Michal Krasenkow, New in Chess 2002-6, p. 69-79 ; Dirk Jan ten Geuzendam, New in Chess 2003-5, p. 26-45
  2. Championnat d'Europe féminin 2015 - article de Europe échecs.
  3. Championnat 2000 mixte
  4. Championnat 2001 mixte
  5. Championnat 2002 mixte
  6. a et b Championnats 2003
  7. Championnat 2004 mixte
  8. Championnat 2005 mixte
  9. a et b Championnats 2006
  10. Championnat 2007, twic 649.
  11. a et b Championnats 2007 (départages)
  12. En 2007, sept joueurs finirent premier ex æquo et furent départagés pour les médailles par trois tour de parties rapides.
  13. Championnats 2008
  14. Championnat 2009, twic 750.
  15. En 2009, onze joueurs finirent premier ex æquo et furent départagés pour les médailles par quatre tour de parties rapides.
  16. Championnats 2010, twic 802.
  17. Championnat 2011, twic 856.
  18. Classement final sur le site officiel
  19. Championnat 2012, twic 908.
  20. Championnat 2013, twic.
  21. Championnat 2014, twic.
  22. Championnat 2015, twic.
  23. Championnat 2016, twic.
  24. a et b Jean-Michel Péchiné, « Europe : où est la France ? », Europe Échecs, Paris, Promotion Jeux de L'Esprit, no 667,‎ , p. 4 (ISSN 0014-2794).
  25. (en) Euro 2016 sur chess-results.com.
  26. Championnat 2017, twic.
  27. Championnat 2018, twic.
  28. Euro 2018 sur chess-results.com.
  29. Championnat 2019, twic.
  30. Euro 2019 sur chess-results.com.
  31. Finale Joukova - Kovaleskaïa 2000
  32. Championnat 2000 féminin
  33. Championnat 2001 féminin
  34. En 2001, il y eut sept joueuses ex æquo chez les femmes avec 8 points sur 11 : 4e : Alissa Galliamova ; 5e : Cristina Adela Foisor ; 6e : Natasa Bojkovic ; 7e : Tatiana Stepovaïa-Diantchenko.
  35. Championnat 2002 féminin
  36. 3e-4e : Peng Zhaoqin en 2002.
  37. Championnat 2004 féminin
  38. Championnat 2005 féminin
  39. Championnat féminin 2009
  40. * 2010 : site officiel 2010
  41. Championnat féminin 2011
  42. * 2012 : site officiel 2012
  43. Championnat féminin 2013
  44. 16th European Women's Individuals 2015 sur theweekinchess.com, mai 2015.
  45. Championnat féminin 2017