Cha (auteur)

auteure de bande dessinée française
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cha.
Cha
Description de cette image, également commentée ci-après
Naissance
Meung-sur-Loire, Loiret
Profession
Formation
Autodidacte

Charlène Jean, dite Cha, née le [1] à Meung-sur-Loire (Loiret), est une dessinatrice de bande dessinée française.

BiographieModifier

Cha grandit à Meung-sur-Loire, tente un cursus universitaire à Tours qu'elle abandonne rapidement, puis fréquente l'Atelier Pop, un groupe d'auteurs de BD installé dans le vieux Tours. C'est en 2003 qu'elle se fait connaître grâce à son blog Ma vie est une Bande dessinée, qui l'amène à participer aux côtés de Mélaka et de Laurel à la rubrique 33, rue Carambole[2],[3]dans le magazine Spirou.

Cha et Maliki sont marraines de l'édition 2009 du Festiblog[4].

Cha participe également aux fanzines My Way et Speedball, fait partie de l'équipe de fresqueurs du collectif Humungus[5], et réalise quelques affiches et pochettes de disques pour la scène Punk rock. Les éditions Même Pas Mal publient en 2010 le recueil de BD Oh! Merde!, puis elle entame une collaboration avec El diablo[6] pour les éditions Ankama (Pizza Roadtrip puis Un Homme de Goût).

Plusieurs séjours à Cuba[7] ont donné lieu à quelques travaux sur le sujet, notamment l'adaptation de nouvelles cubaines publiée dans le magazine AAARG![8].

Cha est végane et aborde parfois des thématiques liées au véganisme dans ses bandes dessinées[9].

ŒuvresModifier

ExpositionsModifier

  • Sex à la Cantada, du 12 décembre 2006 au 22 janvier 2007
  • Lovekills à la Galerie Jamault, avec Pénélope Bagieu et Jeromeuh, en mars 2008
  • Punk-rock Pin'ups à Undersound, en février/mars 2008
  • Le voile noir, 27 planches originales[13], centre Belge de la Bande Dessinée du 16 janvier au 04 mars 2018[14]

BiographieModifier

  • Des amateurs dans les médias : Légitimités, autonomie, attachement, Benjamin Ferron[3]

RéférencesModifier

  1. Cha (1982-....), « BnF Catalogue général », sur catalogue.bnf.fr (consulté le 20 janvier 2018)
  2. « 33 rue Carambole », sur bdoubliees.com (consulté le 20 janvier 2018)
  3. a et b Benjamin Ferron, Des amateurs dans les médias : Légitimités, autonomie, attachements (lire en ligne), p. 174-175
  4. « Cha et Maliki, marraines du Festiblog 2009 - BoDoï », sur BoDoï (consulté le 20 janvier 2018)
  5. « Collectif Humungus »
  6. « Interview bd de Cha et El Diablo sur planetebd.com ! », sur planetebd.com (consulté le 20 janvier 2018)
  7. « Cha: punkette is not dead (mais c'est pas faute d'essayer) », Case Départ,‎ (lire en ligne, consulté le 20 janvier 2018)
  8. « www.chabd.com », sur www.chabd.com (consulté le 14 juillet 2016)
  9. « C'est quoi cette bouteille de lait » de Cha sur Vegactu.com (consulté le 18 février 2017)
  10. Le Voile Noir chez Casterman, Paris, Casterman, 48 p. (ISBN 978-2-203-12084-6, lire en ligne)
  11. « Le Voile noir : une aventure au coeur de l’intégrisme religieux et du fanatisme signée Dodo et Cha », Le Meilleur de la BD,‎ (lire en ligne, consulté le 20 janvier 2018)
  12. « Critique d'album : Le Voile Noir, par Dodo, Cha (Casterman) », sur www.auracan.com (consulté le 20 janvier 2018)
  13. « Interview : Dodo et Cha sur la piste terrif-hilarante des combattants syr…akiens, l’humour vainqueur face à l’horreur », Branchés Culture,‎ (lire en ligne, consulté le 20 janvier 2018)
  14. Typi Design 2012 info(at)typidesign(dot)be, « La Gallery, Le voile noir de Dodo et Cha — Centre Belge de la Bande Dessinée - Musée Bruxelles », sur www.cbbd.be (consulté le 20 janvier 2018)

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • La rédaction, « Charlène Jean : un auteur de BD qui promet », La Nouvelle République du Centre-Ouest,‎

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :