Ouvrir le menu principal

Château de Neuville (Gambais)

château fort français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Château de Neuville.

Château de Neuville
Image illustrative de l’article Château de Neuville (Gambais)
Vue aérienne du château et de la ferme.
Période ou style classicisme
Architecte Jacques Ier Androuet du Cerceau
Début construction XVIe siècle
Propriétaire initial Joachim de Bellengreville
Site web http://www.chateau-neuville.com
Coordonnées 48° 46′ 03″ nord, 1° 40′ 10″ est
Pays Drapeau de la France France
Région historique Île-de-France
Département Yvelines
Commune Gambais

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de Neuville

Le château de Neuville est situé à Gambais dans le département des Yvelines.

Sommaire

HistoireModifier

Le château de Neuville est de style Henri III en briques et pierres, construit au XVIe siècle par Joachim de Bellengreville, Grand Prévot de l’Hôtel du Roy chargé de la sécurité et de la police de la Cour sous Henri IV.

Josiane Sartre dans son ouvrage Châteaux Brique Et Pierre En France en attribue le plan à l'architecte français Jacques Ier Androuet du Cerceau, célèbre architecte à qui l’on doit notamment la galerie du Louvre, le pont Neuf ou l’Hôtel Carnavalet à Paris.

Par la suite, les propriétaires du château de Neuville changent à plusieurs reprises.

En 1672 Neuville et Gambais sont adjugées à Jean-Baptiste Vallot et un marquisat est érigée en sa faveur sous le titre de marquisat de Neuville[1].

En 1690, Vallot vend son marquisat à François de Nyert, premier valet de chambre du roi Louis XIV, gouverneur de Limoges et du Louvre acquiert le domaine qui devint Marquisat de Gambais.

En 1750 la fille de François de Nyert, Catherine de Revol, modifie profondément l'intérieur et l'extérieur du château. En 1765, ruinée, elle céda le château à Clément Charles François de L'Averdy, professeur au Collège de France et contrôleur général des finances de Louis XV. Une plaque située au-dessus du perron d'honneur rappelle l'œuvre d'Agnès de Revol :

Sous un aspect nouveau formé de mes débris
De mes maitres chéris l'héritière et l'image
Agnès me fait renaitre et m'augmente de prix
Puisse durer ses jours autant que son ouvrage.

Sous la Révolution française Clément de L'Averdy est guillotiné le 23 novembre 1793. Le château est vendu comme bien national puis racheté en 1795 par le marquis de Labriffe, gendre de Clément de L'Averdy et ancêtre des propriétaires actuels: les familles de Labriffe et Jousseaume de La Bretesche[2].

Au XXe siècle, le château est occupé par les armées allemandes et américaines et progressivement laissé à l'abandon. Ce n'est qu'en 1966 qu'est entreprise une profonde restauration qui se poursuit aujourd'hui. Le château, la ferme et l'ensemble du domaine de Neuville a été classé monument historique en 1972[3].

Le domaine de Neuville comprend aujourd'hui un parc boisé clos de mur de 110 hectares avec son étang entouré de rhododendrons géants ainsi qu'une ferme en quadrilatère construite entre 1701 et 1702.

Toujours habité par la famille, le château de Neuville est aujourd'hui occasionnellement loué pour des mariages, des réceptions et des tournages audiovisuels.

Tournages audiovisuelsModifier

Le château a servi de lieu de tournage pour plusieurs films, téléfilms, et émissions télévisées notamment :

Personnages célèbresModifier

GalerieModifier

Pour approfondirModifier