Ouvrir le menu principal

Centre international d’évangélisation - Mission intérieure africaine

Centre international d’évangélisation - Mission intérieure africaine
Acronyme CIE-MIA
Mouvement Christianisme évangélique
Courant Mouvement néo-charismatique
Lieu Ouagadougou, Burkina Faso
Langue(s) Français, moré, anglais
Dirigeant Mamadou Karambiri
Principal Institut de théologie Centre de formation biblique le Chandelier
Fondateur Mamadou Karambiri
Fondation 1987
Membres 6 000 (2010)
Site Web http://www.cie-mia.org

Centre international d’évangélisation - Mission intérieure africaine est une dénomination chrétienne évangélique néo-charismatique. Son siège est situé à Ouagadougou, au Burkina Faso et est une megachurch. Son pasteur principal est Mamadou Karambiri.

HistoireModifier

L’église voit le jour en 1987 à Ouagadougou, avec un groupe de personnes et le pasteur Mamadou Karambiri[1],[2]. En 1997, l’église quitte les Assemblées de Dieu et fonde le réseau CIE-MIA, une dénomination chrétienne évangélique néo-charismatique[3],[4].

Le , le Centre de formation biblique le Chandelier, situé près des locaux du CIE, voit le jour[5]. En 2010, la chaine Impact TV est créée [6]. Le CIE comptait 6 000 membres en 2010[7]. Il a continué sa croissance depuis, sur deux axes: l'impact local à Ouagadougou, et une dynamique missionnaire globale, d'abord en Afrique centrale et de l'Ouest, puis au-delà, dans toute la francophonie protestante, espace transnational dont Mamadou Karambiri « est devenu l'un des visages incontournables »[8].

Implication socialeModifier

L’église s’occupe de diverses actions humanitaires pour aider les démunis, tels le soutien aux prisonniers, aux élèves et aux malades[9],[10]. Le CIE-MIA gère également un hôpital[7].

BibliographieModifier

  • Sébastien Fath, Dieu XXL, la révolution des mégachurches, Éditions Autrement, France, 2008, pages 142 & 144.

Notes et référencesModifier

  1. Sandra Fancello, Les aventuriers du pentecôtisme ghanéen: nation, conversion et délivrance en Afrique de l'Ouest, Karthala Éditions, France, 2006, p. 212
  2. Laurent Fourchard, André Mary et René Otayek, Entreprises religieuses transnationales en Afrique de l'Ouest, Karthala Éditions, France, 2005, p. 133.
  3. André Corten, André Mary, Imaginaires politiques et pentecôtismes : Afrique, Karthala Éditions, France, 2000, p. 65
  4. P.-J. Laurent, Les pentecôtistes du Burkina Faso. Mariage, pouvoir et guérison, Éditions Karthala, France, 2003, p. 66.
  5. CIE-MIA, [1] Écoles bibliques, site web du CIE-MIA|, consulté le 29 janvier 2016
  6. Ali Traore, « Un Burkinabè parmi les dix voix sur la planète évangélique », Journal lefaso.net, [2], Burkina Faso, 31 octobre 2011
  7. a et b Céline Hoyeau, « Dix voix qui comptent sur la planète évangélique », la-croix.com, [3], 8 octobre 2010.
  8. Sébastien Fath, « Mamadou Karambiri, ex-musulman devenu “apôtre” au Burkina Faso», RegardsProtestants.com, [4], 7 novembre 2014.
  9. CIE-MIA, Qui sommes nous, Site officiel|, consulté le 29 janvier 2016
  10. Sandra Fancello, "Les aventuriers du pentecôtisme ghanéen: nation, conversion et délivrance en Afrique de l'Ouest ", Karthala Éditions, France, 2006, p. 213-214

Voir aussiModifier

Liens externesModifier