Ouvrir le menu principal

Le Centre André-Chastel, laboratoire de recherche français en histoire de l'art, est une unité mixte de recherche (UMR 8150), dont les travaux sont consacrés à l’histoire de l’art du Moyen Âge à la période contemporaine.

Placée sous la triple tutelle du CNRS, de l’université Paris-Sorbonne et du ministère de la Culture et de la Communication (Direction générale des patrimoines), et hébergée dans le bâtiment de la Galerie Colbert à Paris, elle porte le nom de son fondateur, l’historien de l’art André Chastel (1912-1990), spécialiste de la Renaissance italienne.

Sommaire

HistoriqueModifier

Comme de nombreux laboratoires en sciences humaines et sociales, le Centre André-Chastel résulte de l’agrégation successive de composantes, dont les statuts administratifs et les appellations ont évolué en fonction du paysage de la recherche[1].

Son origine remonte à 1959, quand André Chastel regroupe une dizaine de chercheurs autour du thème de la ville, dans le cadre d’une Recherche coopérative sur programme (RCP n° 10), financée par le CNRS et l’université de Paris. Leur travail porte en particulier sur le quartier des Halles à Paris, qui fait alors l’objet d’une rénovation très controversée, avec la destruction des pavillons de Baltard et le projet de gare souterraine et de centre commercial. Il faudra cinq ans pour que le CNRS accepte de publier le volume collectif Système de l’architecture urbaine. Le quartier des Halles à Paris[2], paru en 1977 et considéré, notamment pour ses méthodes d'analyse morphologique du tissu urbain et de ses transformations, comme un livre pionnier de l’histoire urbaine[3].

Ce groupe s’étoffe et prend le nom de Centre de recherche d’histoire de l’architecture moderne (CRHAM), acquérant en 1967 le statut d’Équipe de recherche associée (ERA 1012 du CNRS). L’accueil de chercheurs spécialisés dans d’autres domaines fait évoluer l’appellation, désormais Centre de recherche sur l’histoire de l’art et de l’architecture modernes (CRHAAM), avec le statut d’Unité mixte de recherche (UMR 8597), rattachée au CNRS et à l’université Paris IV.

 
Depuis 2004, le Centre André-Chastel est situé dans la galerie Colbert.

En 2002, l’UMR 8597 fusionne avec l’UMR 22, une Unité mixte de recherche davantage tournée vers le patrimoine, associée au CNRS et au ministère de la Culture et de la Communication, et alors dirigée par Claude Mignot. Celle-ci dérivait d’une autre institution dont André Chastel avait été également à l’origine, au côté d’André Malraux, l’Inventaire général des monuments historiques et des richesses artistiques de la France, créé en 1964. C’est pourquoi l’entité résultant de la réunion de ces deux laboratoires prend le nom de « Centre André-Chastel », avec l’intitulé Laboratoire de recherche sur l’histoire de l’art occidental et le patrimoine français ; il acquiert sa configuration actuelle en 2004 (UMR 8150).

Le Centre André-Chastel modifie son intitulé en 2010, devenant Laboratoire de recherche en histoire de l’art, puisque ses activités couvrent désormais le patrimoine européen et, dans une faible mesure, l’art non occidental (Amérique latine, Chine, etc.).

Initialement hébergé à l’Institut d’art et d’archéologie, il est situé depuis 2004 dans la Galerie Colbert à Paris, avec d’autres centres de recherche et l’Institut national d’histoire de l’art.

OrganisationModifier

Il rassemble actuellement une cinquantaine de membres permanents et environ cent soixante doctorants, répartis en cinq équipes, ainsi redéfinies en 2010[4] :

  • l’équipe Villard de Honnecourt, pour l’art du Moyen Âge,
  • l’équipe André Félibien, pour l’art et les artistes du XVIe au XIXe siècle,
  • l’équipe de recherche sur l’histoire de l’architecture moderne avec deux sections : l’une sur l’architecture et l’urbanisme, l’autre sur les jardins et le paysage du XVIe au XXIe siècle,
  • l’équipe de recherche en histoire de l’art contemporain pour les XXe et XXIe siècles,
  • l’équipe de recherche sur le vitrail.

Directeurs successifsModifier

Quelques membresModifier

Notes et référencesModifier

  1. Voir « André Chastel et l’UMR 8150 », notice sur le site officiel. Consulté le 9 juillet 2012.
  2. Françoise Boudon, André Chastel, Hélène Couzy, Françoise Hamon, Système de l’architecture urbaine. Le quartier des Halles à Paris, Paris, Éditions du CNRS, 2 vol. 1977.
  3. Voir par exemple Albert Lévy « Formes urbaines et significations : revisiter la morphologie urbaine », Espaces et sociétés, n° 122, 2005-4, p. 25-48, consultable sur le portail Cairn. Consulté le 9 juillet 2012.
  4. Voir « Présentation du Centre André-Chastel », notice sur le site officiel. Consulté le 9 juillet 2012.

Lien externeModifier