Ouvrir le menu principal

Ce soir les jupons volent

film de Dimitri Kirsanoff, sorti en 1956
Ce soir les jupons volent
Titre original Ce soir les jupons volent
Réalisation Dimitri Kirsanoff
Scénario Jean Marsan
Claude Desailly
Acteurs principaux
Sociétés de production Vascos Films
Socipex
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Comédie
Durée 88 min
Sortie 1956

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Ce soir les jupons volent est un film français réalisé par Dimitri Kirsanoff et sorti en 1956.

Sommaire

SynopsisModifier

Dans la maison du grand couturier parisien Pierre Roussel (joué par Jean Chevrier), à cause de leur séance de représentation prolongée la veille de Noël, des mannequins, notamment Marlène (Sophie Desmarets), Blanche (Brigitte Auber) et Catherine (Anne Vernon), vont voir leur nuit et leur vie sentimentale quelque peu bouleversée. Mais tout s'achèvera dans la liesse.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

ProductionModifier

ScénarioModifier

  • Selon Christophe Trebuil[1], l'intérêt du film est « L'originalité qui provient du dispositif choral assez peu utilisé à l'époque, excepté dans les films à sketches, de plusieurs aventures sentimentales enchevêtrées ». Le mot « enchevêtrement », toujours selon Christophe Trebuil, serait représentatif du style cinématographique de Kirsanoff « lorsqu'il s'essayait à mélanger plusieurs suites d'images ». Christophe Trebuil présume que, bien que non crédité à l'écriture du scénario, Dimitri Kirsanoff y a peut-être contribué sans toutefois être, pour ce film, responsable de l'enchevêtrement des histoires de cœurs des mannequins.

TournageModifier

Tourné du 5 avril au 3 mai 1956

  • Extérieurs : Paris.
  • Marcel Huret, critique à l'époque chez Radio-Cinéma-Télévision[2], écrit qu'il trouve intéressant que les histoires « ne sont pas présentées comme des sketches, mais s'enchevêtrent constamment sans fondus. […] Seule audace technique tentée par le réalisateur », selon lui.

Notes et référencesModifier

  1. Source : extrait de son ouvrage L'Œuvre singulière de Dimitri Kirsanoff, Paris, Éditions L'Harmattan, coll. « Champs visuels », , 176 p. (ISBN 9782747553339, présentation en ligne).
  2. Ancêtre de Télérama.

Lien externeModifier