Ouvrir le menu principal

Cathédrale Ghazanchetsots
Vue depuis le sud-ouest, avec la tour-clocher à gauche.
Vue depuis le sud-ouest, avec la tour-clocher à gauche.
Présentation
Nom local Սուրբ Ամենափրկիչ Ղազանչեցոց Եկեղեցին
Culte Apostolique arménien
Type Église
Début de la construction 1858/1868
Fin des travaux 1887
Style dominant Arménien
Géographie
Pays Haut-Karabagh[1]
Région Chouchi
Province historique Artsakh
Ville Chouchi
Coordonnées 39° 45′ 32″ nord, 46° 44′ 52″ est

Géolocalisation sur la carte : Haut-Karabagh

(Voir situation sur carte : Haut-Karabagh)
Cathédrale Ghazanchetsots

La cathédrale Ghazanchetsots ou cathédrale Saint-Sauveur Ghazanchetsots (en arménien Սուրբ Ամենափրկիչ Ղազանչեցոց Եկեղեցին) est une des plus grandes églises du monde arménien. Construite au XIXe siècle à Chouchi (actuel Haut-Karabagh), elle est désaffectée à la suite des massacres de Chouchi en 1920. Elle connaît ensuite différentes utilisations avant d'être restaurée après la guerre du Haut-Karabagh.

Sommaire

Situation géographiqueModifier

  Pour un article plus général, voir Chouchi (région).

La cathédrale est située sur la place centrale de Chouchi, dans la région du même nom, dans la République du Haut-Karabagh[2].

HistoireModifier

La cathédrale a été construite entre 1868 et 1887, alors que sa tour-clocher date de 1858[3], sur le modèle de la cathédrale d'Etchmiadzin[4]. À cette époque, Chouchi relève, au sein de l'Empire russe, du gouvernement d'Elizavetpol.

Elle est désaffectée à la suite des massacres de Chouchi de 1920, à la période soviétique[2]. La ville est alors intégrée à l'oblast autonome du Haut-Karabagh, au sein de la République socialiste soviétique d'Azerbaïdjan. La cathédrale sert ensuite de grenier à blé puis de garage[3], avant de devenir un dépôt d'armes pour les Azerbaïdjanais de 1989 à 1992, lors de la guerre du Haut-Karabagh, au cours de laquelle elle est endommagée[2].

Après la prise de la ville par les Arméniens, elle est restaurée, avec notamment la reconstruction de la coiffe et le remplacement des anges de la tour-clocher[5].

BâtimentsModifier

  Pour un article plus général, voir Architecture arménienne.

La cathédrale, l'une des plus vastes églises du monde arménien, est bâtie sur le modèle de la cathédrale d'Etchmiadzin : il s'agit d'une croix libre dotée de quatre absides[2]. Elle est l'œuvre de l'architecte Simon Ter-Hakobyan. Elle est précédée à l'ouest d'une tour-clocher à trois étages[2] décorée de sculptures d'anges jouant d'instruments de musique[3], œuvres d'Armen Hakobian[5].

Notes et référencesModifier

  1. Pour le statut international du Haut-Karabagh, cf. l'article « Haut-Karabagh ».
  2. a b c d et e Sèda Mavian, Arménie, coll. « Guides Évasion », Hachette, Paris, 2006 (ISBN 978-2-01-240509-7), p. 222.
  3. a b et c (en) Nicholas Holding, Armenia and Nagorno-Karabagh, Bradt Travel Guides, 2006 (ISBN 978-1841621630), p. 214.
  4. (en) Levon Chorbajian, Patrick Donabedian et Claude Mutafian, The Caucasian Knot: The History and Geopolitics of Nagorno-Karabagh, Zed Books, Londres, 1994 (ISBN 1-85649-288-5), p. 84
  5. a et b Sèda Mavian, op. cit., p. 223.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :