Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cataphore.

En grammaire, une cataphore est un mot ou un syntagme qui, dans un énoncé, renvoie sémantiquement à un segment à venir appelé conséquent (qui s'oppose à l'antécédent, qui, dans le cas inverse, précède l'anaphore). La cataphore est un procédé fondamental qui participe à la cohérence d'un texte.

Si tu la vois, tu diras à Geneviève que j'ai retrouvé son livre.
Le pronom personnel « la » est une cataphore, et son conséquent est le nom propre « Geneviève ».
Écoutez cette histoire que l'on m'a racontée... (Hugues Aufray - début de la chanson : Le Petit Âne gris)
Le syntagme nominal « cette histoire que l'on m'a racontée » est une cataphore, et son conséquent est le récit qui se déroule dans le reste de la chanson.
  • Il existe donc, entre le conséquent et la cataphore, une relation de représentation textuelle (ou phrastique), la cataphore étant l'élément représentant, et le conséquent, l'élément représenté. Lorsque dans une telle relation, l'ordre d'apparition de ces deux éléments est inversé, le représentant prend alors le nom d'anaphore, et le représenté, celui d'antécédent.

Par ailleurs, un incipit veut avoir une valeur cataphorique quand une œuvre reprend pour titre le ou les premiers mots de son texte (le titre renvoie au texte). Cette valeur n'est pas à confondre avec la référence anaphorique (où le texte renvoie au titre)[1].

Notes et référencesModifier

  1. Leo H. Hoek, La marque du titre: Dispositifs sémiotiques d'une pratique textuelle, Walter de Gruyter, coll. « Approaches to Semiotics [AS] », (ISBN 9783110822786, lire en ligne), p. 155 et sq..

Sujets connexesModifier