Ouvrir le menu principal

Attribut (grammaire)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Attribut.

Un attribut est un groupe nominal ou un adjectif qui sert à donner une caractéristique à un sujet ou à un complément d'objet direct par l’intermédiaire d’un verbe.

En grammaire française, on distingue l'attribut du sujet et l'attribut du complément d'objet direct.

Attribut du sujetModifier

NotionModifier

L'attribut du sujet est en général un groupe nominal ou un adjectif relié au sujet de la phrase par un verbe d'état (être, paraître, sembler, devenir, demeurer, rester, avoir l'air, passer pour, s'appeler, être considéré comme, se nommer.)

Lorsque l'attribut est un adjectif, on l'oppose souvent à la notion d'épithète.

SémantiqueModifier

Le verbe n'est plus qu'une copule. De nombreuses langues juxtaposent d'ailleurs l'attribut et le sujet (on le trouve quelquefois en français sous forme inversée. ex. : heureux les pauvres en esprit).

SyntaxeModifier

L'attribut est le plus souvent adjectif ou groupe nominal mais il peut aussi être pronom, groupe prépositionnel introduit par « de » + infinitif, participe passé, relative, proposition introduite par « que » ou « quand ».

ExemplesModifier

  • Ce perroquet est un oiseau magnifique. (ce perroquet : sujet ; un oiseau magnifique : attribut du sujet)
  • L'avant-centre de cette équipe semble être un homme de grande taille. (l'avant-centre de cette équipe : sujet ; un homme de grande taille : attribut du sujet)
  • L'idée paraissait subtile. (l'idée : sujet ; subtile : attribut du sujet)

Distinction avec le complément d'objet directModifier

Le complément d'objet direct est relié au sujet par un verbe d'action, et le sujet et le COD sont radicalement distincts.

Exemples :

  • Le chat mange la souris. (le chat : sujet ; la souris : COD)
  • L'homme cueille la pomme. (l'homme : sujet ; la pomme : COD)

Ainsi, il y a une radicale différence entre attribut du sujet et COD : tandis que le premier est relié au sujet par un verbe d'état et qu'on peut envisager une égalité entre sujet et attribut du sujet (pour reprendre l'exemple plus haut : Ce perroquet = un oiseau magnifique), le second est relié au sujet par un verbe d'action et il y a une supériorité du sujet sur le COD (pour reprendre l'exemple plus haut : l'homme > la pomme).

Attribut du complément d'objet directModifier

Quand l’attribut du COD se trouve après celui-ci, on peut le confondre avec une épithète s'il s'agit d'un adjectif. Toutefois, si l'on peut antéposer l'adjectif au nom sans changement de sens, il s'agit d'une épithète (« il a rendu son ennuyeux discours »). Si l'on peut antéposer l'adjectif au groupe nominal, il s'agit d'un attribut (« il a rendu ennuyeux son discours »). Un autre test consiste à pronominaliser le complément d'objet direct ou COD : si l'adjectif reste après le verbe, il s'agit d'un attribut et non d'une épithète (« elle a les yeux bleus », « elle les a bleus » : bleus est ici un attribut du COD).

L'attribut du COD peut aussi se trouver introduit par une préposition (« je le considère comme mon meilleur ami »).

RemarqueModifier

« Attribut », comme terme de grammaire, n'a pas la même signification en français qu'en allemand, où il correspond à notre épithète (voir la page correspondante).

Voir aussiModifier