Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Casey Stoner

pilote de moto australien
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Stoner.

Casey Stoner
image illustrative de l’article Casey Stoner
Casey Stoner en 2010.
Biographie
Date de naissance (32 ans)
Lieu de naissance Drapeau de l'Australie Southport, Queensland
Nationalité Drapeau de l'Australie Australien
Site web www.caseystoner.com
Carrière professionnelle
Années d'activité depuis 2006
Équipe Honda
Aprilia
KTM
Ducati
Numéro 27
Statistiques
Course Pole Vic. Pod.
Moto GP 118 39 38 69
250 cm3 31 2 5 10
125 cm3 30 2 2 10
Palmarès
1er 2e 3e
Moto GP 2 1 1
250 cm3 - 1 -

Casey Stoner, né le 16 octobre 1985 à Southport, Australie, est un ancien pilote de vitesse moto australien, double champion du monde MotoGP en 2007 et en 2011. Il porte le numéro 27.

Sommaire

BiographieModifier

Débuts en 125 et 250 cm³Modifier

Australien, Casey Stoner a très tôt reçu le soutien de ses parents, qui lui ont permis de s'installer dans la compétition en Grande-Bretagne. Sa progression est rapide, l'école britannique porte ses fruits et Stoner arrive en championnat du monde en 2001, en participant à deux courses 125 cm3, au guidon d'une Honda, où il marque ses premiers points. En 2002, il passe en 250 cm3, sur Aprilia, et finit douzième du championnat.

En 2003, Casey Stoner retourne en catégorie 125 cm3 sur Aprilia : après être monté trois fois sur le podium, il remporte sa première victoire à Valence et finit huitième. Il passe sur KTM en 2004 et signe d'autres podiums et une nouvelle victoire, cette fois à Sepang, pour se classer cinquième au championnat.

Il revient à la catégorie 250 cm3 en 2005, de nouveau sur une Aprilia. Il y sera le principal adversaire de Daniel Pedrosa pour le titre mondial, remportant au passage cinq victoires (Portugal, Chine, Malaisie, Qatar, Turquie), mais échoue à 55 points du pilote espagnol. Après avoir ainsi disputé sa meilleure saison en petites cylindrées, il passe en MotoGP en 2006.

MotoGPModifier

2006 : Débuts en catégorie reineModifier

 
Stoner au Sepang International Circuit en Malaisie en janvier 2007

En 2006, Casey Stoner accède à la catégorie MotoGP. Au guidon d'une Honda préparée par le Team LCR, il réalise une première saison correcte et termine huitième au classement général. Il signe une pole position, au Qatar, et monte une fois sur le podium, lors du Grand Prix de Turquie qu'il termine à la seconde place.

2007-2010 : L'ère DucatiModifier

Remarqué par Ducati, il est engagé par l'équipe italienne aux côtés de l'expérimenté Loris Capirossi pour la saison 2007. Pour le premier Grand Prix de la saison, il s'octroie la victoire après un duel face à Valentino Rossi, c'est le début d'une ascension irrésistible contre laquelle le septuple champion du monde ne pourra rien. Casey l'emporte à nouveau en Turquie, en Chine, en Catalogne, en Grande-Bretagne, aux États-Unis, en République tchèque et à Misano[1]. Sa plus mauvaise place, sixième lors du Grand Prix du Japon à Motegi, lui apporte suffisamment de points pour remporter le titre de champion du monde MotoGP 2007. Le 14 octobre 2007, il honore ce titre par une victoire lors de son Grand Prix national sur le circuit de Phillip Island en Australie. Il porte enfin son nombre de victoires à dix (sur 18 possibles) lors du Grand Prix de Malaisie. Avec 367 points, il écrase la concurrence en devançant au championnat Dani Pedrosa de 125 points et Valentino Rossi de 126 points. Il est ainsi le premier pilote à offrir le titre à l'écurie italienne Ducati.

L'année 2008 démarre bien avec une victoire au Qatar. La suite sera plus difficile, avec deux résultats très moyens à Jerez et Estoril, il renoue avec le podium en Chine, où il termine troisième, mais est ensuite victime d'un problème moteur au Mans où il ne finira que seizième. Il reviendra dans la course au titre en dominant et remportant les courses de Donington et Assen, puis au Sachsenring sur une piste détrempée après un mano-à-mano à distance avec Valentino Rossi. Vient ensuite Laguna Seca : Stoner est revenu à vingt points de Rossi au classement général et il domine outrageusement tout le week-end, avant une course épique et un duel entre les deux champions qui restera dans les annales... et qui se termine par une victoire de Rossi devant Stoner. À Brno et Misano, Casey Stoner domine les essais mais chute en course alors qu'il était en tête. Il n'arrive alors plus à combler son retard au championnat et termine vice-champion du monde.

En 2009, Stoner remporte les Grands Prix du Qatar et d'Italie. Il est alors leader du championnat, mais une faiblesse physique l'empêche de piloter au maximum. Début août, il décide de prendre une pause pour trois courses, il est remplacé par le Finlandais Mika Kallio. Les expectatives vont bon train pour expliquer ce retrait : on découvrira finalement qu'il souffre d'une intolérance au lactose[2]. Il fait un retour fracassant en octobre avec une deuxième place au Grand Prix du Portugal, puis avec deux victoires en Australie et en Malaisie. Il est en pole position pour le dernier Grand Prix de la saison, mais chute dans le tour d'installation. Cette bévue lui coûtera la troisième place au championnat.

Après de bons essais hivernaux, la saison 2010 commence au Qatar, où Stoner est triple vainqueur en titre. Il domine nettement le week-end, mais chute en course et abandonne. Les semaines suivantes, il enchaîne les soucis et s'installe dans un faux-rythme, alternant excellents résultats (trois victoires, six podiums dont cinq consécutifs) et grosses déceptions, notamment à cause de pertes du train avant de sa Ducati. Il termine la saison au quatrième rang et opte pour un changement de constructeur en rejoignant l'équipe officielle Honda pour 2011.

2011 : Retour gagnant chez HondaModifier

L'année 2011 débute pour Casey Stoner au sein de l'écurie officielle Repsol Honda aux côtés de Dani Pedrosa et Andrea Dovizioso. Meilleur temps de la quasi-totalité de tous les essais hivernaux, Casey Stoner commence la saison par une victoire au Grand Prix du Qatar. Pour le second Grand Prix en Espagne, disputé sous la pluie, il est mis au sol par Valentino Rossi lors d'une manœuvre plus que hasardeuse du Docteur, abandonne, et laisse Lorenzo récupérer la tête du championnat. Il remonte ensuite sur le podium au Portugal (troisième) avant de dominer de bout en bout ses rivaux aux Grands Prix de France, en Catalogne puis en Grande-Bretagne, à l'issue duquel il récupère la tête du championnat, avec trois victoires consécutives. Il assure une seconde place dans la cathédrale de la moto : le circuit néerlandais d'Assen, puis signe la troisième place en Allemagne. Au cours du long et sollicitant Grand Prix des États-Unis à Laguna Seca, Casey Stoner dépose Lorenzo à sept tours de l'arrivée, après avoir laissé sur place Dani Pedrosa, au cours de deux manœuvres remarquables. Il enchaine par une sixième victoire en République tchèque, puis une septième à Indianapolis. Stoner semble ainsi avoir grandement muri, assurant les places d'honneur là où il ne peut aller chercher la victoire, filant tout droit vers son second sacre.

Le 16 octobre 2011, jour de ces 26 ans, Il gagne une nouvelle fois son Grand Prix national sur le circuit de Philip Island[3], et s'offre ainsi, devant son public, son second titre mondial après celui obtenu en 2007 sur une Ducati[4]. Il devient ainsi le cinquième pilote à remporter deux titres mondiaux de la catégorie reine sur deux marques différentes (Ducati et Honda) et devient recordman du nombre de pole positions en MotoGP sur une saison avec onze poles, avant de terminer la saison en s'imposant pour la dixième fois de l'année, égalant son score de 2007, à Valence, en étant parti pour la douzième fois de la pole position, égalant le record de Mick Doohan. Il entame la saison 2012 dans le costume de grandissime favori. Cependant, à l'occasion de l'ouverture de la saison, il ne termine que 3e au Grand-Prix du Qatar, pourtant réputé comme être l'un de ses favoris, puisqu'il y a gagné 4 fois en catégorie reine. La Honda RCV, si complète et performante en 2011 pour la dernière année des 800 cm3, semble connaître quelques problèmes de dribbles pour sa version 1000 cm3. Cela ne l’empêche pas de gagner coup sur coup le GP de Jerez en Espagne, et celui d’Estoril au Portugal, deux circuits sur lesquels il n’avait jamais triomphé auparavant. Il crée la stupeur au Mans, en annonçant sa retraite pour la fin de la saison 2012, alors qu'il n'a que 26 ans, et qu'il est au sommet de sa carrière. Il finit sur la 3e marche du podium en France, après un beau combat sous la pluie face à Valentino Rossi. Lorenzo assoit alors sa domination sur le championnat en gagnant 3 courses d’affilées. Stoner lui termine en 4e position en Catalogne, et second à Silverstone. A Assen, alors qu’il chute lourdement aux essais, il signe une nouvelle pole position, avec la victoire à la clé, revenant à égalité de points avec Jorge Lorenzo qui est tombé au premier virage à la suite d’un accrochage avec Bautista.

2012 : Annonce de la fin de sa carrièreModifier

En 2012, Casey Stoner continue au guidon de la Honda RCV de 1000 cm3. Il commence sa saison par une 3e place au Grand Prix du Qatar mais remporta ensuite dès la seconde manche du championnat le Grand Prix d'Espagne. Il gagnera ensuite plusieurs Grands Prix notamment celui du Portugal, des Pays-Bas et des États-Unis. Malheureusement une lourde chute lors du Grand Prix d'Indianapolis lui fractura la cheville. Contraint de se faire opérer, Stoner manquera trois Grand Prix (République Tchèque, Saint Marin et Aragon) et voit toutes ses chances de conserver son titre mondial s'envoler. C'est courageusement qu'il reprend la compétition lors du Grand Prix du Japon avec une cheville encore fragile où il terminera 5e. Casey Stoner remportera ensuite pour la 6e fois consécutives le Grand Prix d'Australie devant son public. Il décide de mettre un terme à sa carrière à l'issue de la saison à seulement 27 ans pour profiter pleinement de sa famille.

2015 : Pilote d'essai chez DucatiModifier

Après plusieurs mois de rumeurs, le retour de Casey Stoner en MotoGP est officialisé le 23 novembre 2015 en tant que pilote d'essai de l'écurie Ducati pour la saison 2016. Il semblerait que 2018 soit sa dernière saison comme pilote essayeur et de développement.

Course automobileModifier

En 2013, il rejoint le championnat Dunlop V8 Supercar Series, antichambre du V8 Supercars, championnat mettant aux prises des voitures de type « tourisme » équipées de moteurs V8 et qui se déroule en Australie[5].

Vie privéeModifier

Casey Stoner est marié depuis le 6 janvier 2007 avec Adriana Tuchyna Stoner. Avant de disputer le Grand Prix de République tchèque 2011, qu'il remportera, Casey annonce la grossesse de son épouse[6]. Adriana accouche d'une petite Alessandra le 16 février 2012, le jour de l'anniversaire de son rival Valentino Rossi, qui fête ses 33 ans[7]. Elle est née à 21h55 en Suisse, près de Lausanne où réside le couple.

Le numéro 27Modifier

Casey Stoner porte le numéro 27 en hommage à Alberto Puig, ancien pilote moto et manager de Dani Pedrosa (Pedrosa était le numéro 26 alors que Stoner héritait du 27). Puig a ainsi aidé Stoner et sa famille à s’installer au mieux dans la vieille Europe pour se faire les dents dans le championnat 125 ibérique, avant de le recommander à Lucio Cecchinello en 2002.

PalmarèsModifier

Victoires en 125 cm³ : 2Modifier

Année Lieu du Grand Prix Circuit Ville
2003   Grand Prix moto de la Communauté valencienne Circuit de Valence Valence
2004   Grand Prix moto de Malaisie Circuit international de Sepang Sepang

250 cm³Modifier

  •   Grand Prix du Portugal 2005
  •   Grand Prix de Chine 2005
  •   Grand Prix de Malaisie 2005
  •   Grand Prix du Qatar 2005
  •   Grand Prix de Turquie 2005

MotoGPModifier

Saison 2007Modifier

  •   Grand Prix du Qatar
  •   Grand Prix de Turquie
  •   Grand Prix de Chine
  •   Grand Prix de Catalogne
  •   Grand Prix de Grande-Bretagne
  •   Grand Prix des États-Unis
  •   Grand Prix de République tchèque
  •   Grand Prix de Saint-Marin
  •   Grand Prix d'Australie
  •   Grand Prix de Malaisie
  • Champion du monde

Saison 2008Modifier

  •   Grand Prix du Qatar
  •   Grand Prix de Grande-Bretagne
  •   Grand Prix des Pays-Bas
  •   Grand Prix d'Allemagne
  •   Grand Prix d'Australie
  •   Grand Prix de Valence

Saison 2009Modifier

  •   Grand Prix du Qatar
  •   Grand Prix d'Italie
  •   Grand Prix d'Australie
  •   Grand prix de Malaisie

Saison 2010Modifier

  •   Grand Prix d'Aragon
  •   Grand Prix du Japon
  •   Grand Prix d'Australie

Saison 2011Modifier

  •   Grand Prix du Qatar
  •   Grand Prix de France
  •   Grand Prix de Catalogne
  •   Grand Prix de Grande-Bretagne
  •   Grand Prix des États-Unis
  •   Grand Prix de République tchèque
  •   Grand Prix d'Indianapolis
  •   Grand Prix d'Aragon
  •   Grand Prix d'Australie
  •   Grand Prix de Valence
  • Champion du monde

Saison 2012Modifier

  •   Grand Prix de Jerez
  •   Grand Prix du Portugal
  •   Grand Prix des Pays-Bas
  •   Grand Prix des États-Unis
  •   Grand Prix d'Australie

StatistiquesModifier

Par annéesModifier

Sais Cat. Moto Course Vict Pod Pole MT¹ Pts Class Titre
2001 125 cm³   Honda RS125R 2 0 0 0 0 4 29e -
2002 250 cm³   Aprilia RS250 15 0 0 0 0 68 12e -
2003 125 cm³   Aprilia RS125 14 1 4 1 2 125 8e -
2004 125 cm³   KTM 125 FPR 14 1 6 1 1 145 5e -
2005 250 cm³   Aprilia RSA250 16 5 10 2 1 254 2e -
2006 MotoGP   Honda RC211V 16 0 1 1 0 119 8e -
2007 MotoGP   Ducati GP7 18 10 14 5 6 367 1er 1
2008 MotoGP   Ducati GP8 18 6 11 9 9 280 2e -
2009 MotoGP   Ducati GP9 13 4 8 3 2 220 4e -
2010 MotoGP   Ducati GP10 18 3 9 4 3 225 4e -
2011 MotoGP   Honda RC212V 17 10 16 12 7 350 1er 1
2012 MotoGP   Honda RC213V 18 5 10 5 2 254 3e -
Total 179 45 89 43 33 2411 2
  • ¹Meilleur tour en course

Résultats détaillésModifier

Année Catégorie Moto 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 Position Points
2001 125 cm³   Honda JPN RSA SPA FRA ITA CAT NED GBR
17
GER CZE POR VAL PAC AUS
12
MAL BRA 29e 4
2002 250 cm³   Aprilia JPN
RET
RSA
RET
SPA
6
FRA
RET
ITA
Blessé
CAT
6
NED
8
GBR
11
GER
RET
CZE
5
POR
RET
BRA
6
PAC
17
MAL
11
AUS
10
VAL
13
12e 68
2003 125 cm³   Aprilia JPN
RET
RSA
10
SPA
6
FRA
4
ITA
18
CAT
RET
NED
RET
GBR
5
GER
2
CZE
Blessé
POR
Blessé
BRA
2
PAC
2
MAL
RET
AUS
RET
VAL
1
8e 125
2004 125 cm³   KTM RSA
3
SPA
5
FRA
8
ITA
2
CAT
4
NED
3
BRA
2
GER
Blessé
GBR
Blessé
CZE
RET
POR
RET
JPN
RET
QAT
RET
MAL
1
AUS
3
VAL
RET
5e 145
2005 250 cm³   Aprilia SPA
RET
POR
1
CHN
1
FRA
4
ITA
4
CAT
2
NED
6
GBR
3
GER
7
CZE
3
JPN
3
MAL
1
QAT
1
AUS
RET
TUR
1
VAL
3
2e 254
2006 MotoGP   Honda SPA
6
QAT
5
TUR
2
CHN
5
FRA
4
ITA
RET
CAT
RET
NED
4
GBR
4
GER
DNS
USA
RET
CZE
6
MAL
8
AUS
6
JPN
RET
POR
RET
VAL
RET
8e 119
2007 MotoGP   Ducati QAT
1
SPA
5
TUR
1
CHN
1
FRA
3
ITA
4
CAT
1
GBR
1
NED
2
GER
5
USA
1
CZE
1
RSM
1
POR
3
JPN
6
AUS
1
MAL
1
VAL
2
1er 367
2008 MotoGP   Ducati QAT
1
SPA
11
POR
6
CHN
3
FRA
16
ITA
2
CAT
3
GBR
1
NED
1
GER
1
USA
2
CZE
RET
RSM
RET
IND
4
JPN
2
AUS
1
MAL
6
VAL
1
2e 280
2009 MotoGP   Ducati QAT
1
JPN
4
SPA
3
FRA
5
ITA
1
CAT
3
NED
3
USA
4
GER
4
GBR
14
CZE
Blessé
IND
Blessé
SMR
Blessé
POR
2
AUS
1
MAL
1
VAL
DNS
4ème 220
2010 MotoGP   Ducati QAT
RET
SPA
5
FRA
RET
ITA
4
GBR
5
NED
3
CAT
3
GER
3
USA
2
CZE
3
IND
RET
SMR
5
ARA
1
JPN
1
MAL
ABS
AUS
1
POR
RET
VAL
2
4ème 225
2011 MotoGP   Honda QAT
1
SPA
RET
POR
3
FRA
1
CAT
1
GBR
1
NED
2
ITA
3
GER
3
USA
1
CZE
1
IND
1
SMR
3
ARA
1
JPN
3
AUS
1
MAL
C
VAL
1
1er 350
2012 MotoGP   Honda QAT
3
SPA
1
POR
1
FRA
3
CAT
4
GBR
2
NED
1
GER
RET
ITA
8
USA
1
IND
4
CZE
Blessé
SMR
Blessé
ARA
Blessé
JPN
5
MAL
3
AUS
1
VAL
3
3e 254

Par catégorieModifier

Cat. Année 1er GP 1er podium 1re victoire Courses Victoires Podiums Pole M.tours¹ Points Titres
125 cm³ 2001, 2003-2004   GBR 2001   GER 2003   VAL 2003 30 2 10 2 3 274 0
250 cm³ 2002, 2005   JAP 2002   POR 2005   POR 2005 31 5 10 2 1 322 0
MotoGP Depuis 2006   ESP 2006   TUR 2006   QAT 2007 118 38 69 39 29 1815 2
Total 179 45 89 43 33 2 411 2

¹ Meilleurs tours en course

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier