Ouvrir le menu principal

Cartoradio
Logo de Cartoradio

Adresse cartoradio.fr
Commercial Non
Écrit en PHP, JavaScript[1]
Publicité Non
Type de site Carte d'installations radioélectriques
Langue Français
Inscription Facultative
Siège social Maisons-Alfort
Drapeau de la France France
Créé par Agence nationale des fréquences
Lancement 9 décembre 2003

Cartoradio est un site web créé en 2003 par l'Agence nationale des fréquences. Il recense toutes les antennes émettant à plus de 5 watts déclarées sur le territoire français, hormis celles de l'Aviation civile et des ministères de la Défense et de l'Intérieur[2].

Cela englobe, en plus de la téléphonie mobile (GSM/UMTS/LTE), les faisceaux hertziens, la radio FM, la TNT, le WiMAX, la goniométrie, les réseaux PMR, GSM-R, POCSAG[3]... En décembre 2017, la base Cartoradio contient 414 453 antennes sur 144 570 supports[4].

Sommaire

HistoriqueModifier

Le , la première version de Cartoradio est inaugurée par la ministre de l'Industrie, Nicole Fontaine. À son lancement, le site recense plus de 80 000 antennes, 3 150 mesures et est visité par une moyenne de 700 internautes chaque jour[5],[6],[7]. Créé à la demande du ministère de l'Industrie, il a été financé et élaboré conjointement avec les principaux opérateurs. La base de données est mise à jour de façon hebdomadaire[2],[8].

En 2005 et 2006, des travaux sont effectués dans le but d'améliorer la fiabilité de la carte et de la tenir à jour. L'information est généralisée à un plus grand nombre de stations, et les accords donnés par l'ANFR sont considérés comme caducs si les opérations n'ont pas été exécutées dans les 12 mois qui suivent[8].

Le , le site subit une refonte complète, réalisée par l'agence web Atol C&D. Le but premier est d'en améliorer l'ergonomie, qui était alors, du propre aveu de Gilles Brégant, directeur de l'ANFR, rebutante : « À part les robots qui téléchargeaient les informations, il n'y avait pas beaucoup de visites »[9],[10],[11]. Le nouveau site utilise l'API de Géoportail conjointement avec OpenLayers, la bibliothèque du projet OpenStreetMap, ainsi que Google Closure (en). La partie serveur est écrite avec le framework PHP Symfony[1].

Le , une application mobile Cartoradio est lancée pour Android et iOS[12],[13],[14]. Elle fait l'objet de 43 000 téléchargements en moins d'un mois[8].

Le , les fonctionnalités de filtrage relatives à la téléphonie mobile sont affinées[15].

FonctionnementModifier

Les données relatives aux antennes sont mises à jour sur une base mensuelle, en même temps que la publication de l'Observatoire des réseaux mobiles de l'ANFR[16]. Les données relatives aux mesures, elles, le sont de manière plus fréquente.

Les données consultables sont fournies par les opérateurs dans le cadre de la procédure COMSIS (Commission des sites et servitudes)[17],[8].

Il est possible de filtrer l'affichage des antennes sur différents critères : la fonction (téléphonie mobile, télévision, radio, autres stations), ainsi que l'opérateur, la technologie et l'état d'activation dans le cas de la téléphonie mobile. Si le critère de base pour la parution des antennes est une puissance d'émission supérieure à 5 watts, on trouve des exceptions, notamment des antennes en réception (satellite[18], goniométrie[19]...) marquées « REC » dans la base[20].

ExportsModifier

Le site Cartoradio propose, pour le périmètre maximal d'un département à la fois, de générer un export au format CSV des données présentes sur la carte[21]. Cette fonctionnalité demande une inscription ; seuls une adresse de courriel, à laquelle seront envoyés les exports, ainsi qu'un mot de passe sont demandés.

Depuis le , un export national des données de Cartoradio est disponible sur data.gouv.fr[4]. Par rapport à l'export départemental, les noms de colonnes et les valeurs y sont présentés de manière plus compacte, et un système d'index est utilisé pour les valeurs qui reviennent souvent (comme les noms d'opérateurs)[22].

L'ouverture des données a permis la création de plusieurs sites annexes reprenant les données de l'ANFR, avec des interfaces différentes, parfois plus ergonomiques ou accessibles. On trouve également des mises en œuvre plus originales, comme une carte des liaisons par faisceau hertzien, les liaisons entre les antennes ayant été établies sur la base de calculs à partir des azimuts de celles-ci[23].

En tant que données publiques, les données de Cartoradio sont soumises à la loi du 17 juillet 1978, dont l'article 12 indique qu'elles sont réutilisables « à la condition que ces dernières ne soient pas altérées, que leur sens ne soit pas dénaturé et que leurs sources et la date de leur dernière mise à jour soient mentionnées »[24],[21],[25].

Conformément à un avis donné le par l'Autorité de la concurrence[26], pour les antennes qui ont fait l'objet d'une déclaration, mais qui ne sont pas activées, le nom de l'exploitant n'apparaît pas dans l'export départemental. Il reste cependant consultable sur l'interface web[27].

DonnéesModifier

Les colonnes présentes dans le fichier des antennes sont le numéro de support, le numéro d'antenne, le numéro Cartoradio (un autre identifiant pouvant être relié au fichier des dates d'accord ANFR), le nom de l'exploitant, le type d'antenne, le diamètre de l'antenne, son caractère directif, son azimut, sa hauteur du sol, son usage ou protocole radio, et sa bande de fréquences.

Celles présentes dans le fichier des supports sont le numéro de support, les coordonnées géographiques du support, son adresse avec précision au lieu-dit, sa hauteur et son propriétaire[21].

MesuresModifier

Sur Cartoradio sont également présentes des mesures de champs radioélectriques, réalisées par des laboratoires indépendants. Ces mesures sont symbolisées par des icônes rouges sur la carte[28].

AléasModifier

Lors de son lancement en 2003, le site a fait l'objet de critiques vis-à-vis de sa précision, ainsi que de son exhaustivité[29].

La fonctionnalité des exports départementaux a fait l'objet de plusieurs périodes d'indisponibilité depuis son lancement[30],[31],[32].

ExtractionsModifier

Voici, selon l'export d'avril 2015[4], la liste des 10 opérateurs exploitant le plus d'antennes :

Opérateur Antennes
Bouygues Telecom 87 123
SFR 80 279
Orange 77 825
Free Mobile 17 909
TDF 17 594
Orange (service fixe) 12 124
Reseau privé 11 815
SNCF Réseau 6 544
EDF 5 591
Towercast 4 462

La même chose avec les propriétaires de supports :

Opérateur Supports
TDF 29 078
Orange 10 192
Commune, communauté de communes 9 161
SFR 8 862
Société privée SA 8 231
France Télécom 6 593
Copropriété, syndic, SCI 5 785
Société HLM 5 579
SNCF Réseau 5 258
Syndicat des eaux, adduction 5 108

Voici la liste des supports hébergeant le plus d'antennes :

Désignation Adresse Antennes Dont FH Hauteur Propriétaire
  Tour métallique de Fourvière 10, montée Nicolas de lange, 69005 Lyon 5e Arrondissement 130 90 101 m TDF
  Hôtel Hyatt Regency Paris Étoile 3, place du Général-Kœnig, 75017 Paris 17e Arrondissement 98 86 179 m Société privée SA
  Émetteur de Mulhouse 21, rue de la Pépinière, 68100 Mulhouse 96 56 195 m TDF
  Émetteur de Bouliac 26, avenue Domaine de Vialle, Lesparre, 33270 Bouliac 95 53 250 m TDF
  Émetteur du Mont du Chat Mont du Chat, 73370 Le Bourget-du-Lac 88 61 55 m TDF
  Station TDF d'Amiens-Dury Route nationale 1, Mi-Grogne, 80480 Dury 85 55 95 m TDF
  Chemin de Peyre-d'Escale-Pouzo, La Cornasse, 31520 Ramonville-Saint-Agne 79 53 81,2 m TDF
  Émetteur de Bionne 760, rue des Grezes, 34000 Montpellier 78 43 119 m TDF
  Observatoire, mont Salève, 74560 Monnetier-Mornex 77 57 62 m TDF
  Fort de Montfaucon, 25660 Montfaucon 77 52 78,2 m TDF
  Chemin de Villabé, Les Hauts Cornus, 91090 Lisses 77 53 93 m TDF
  Émetteur du Bois de la Vierge Bois de la Vierge, 88000 Épinal 76 32 102,5 m TDF
  Avenue d'Aplemont, 122, rue Andrei Sakharov, 76600 Le Havre 75 51 132 m TDF
  Téléport de Rambouillet La Grande Touche, 28700 Bleury-Saint-Symphorien 75 0 0 m Eutelsat
  Route Notre-Dame du Mai, Cap-Sicié, 83140 Six-Fours-les-Plages 75 36 93 m TDF

Notes et référencesModifier

  1. a et b « Cartoradio.fr, nouvelle réalisation Atol C&D », sur blog.atolcd.com, (consulté le 18 avril 2015)
  2. a et b « Rapport d'activité 2003 », sur anfr.fr (consulté le 19 avril 2015)
  3. « Glossaire », sur Cartoradio (consulté le 19 avril 2015)
  4. a b et c « Données sur les installations radioélectriques de plus de 5 watts », sur data.gouv.fr, (consulté le 18 avril 2015)
  5. « Lancement d'un site recensant les antennes relais », sur Le Nouvel Observateur, (consulté le 19 avril 2015)
  6. « La Carte des antennes relais sur le Web », sur lesmobiles.com, (consulté le 19 avril 2015)
  7. « La carte des antennes-relais sur Internet », sur Le Parisien, (consulté le 19 avril 2015)
  8. a b c et d Lory Waks, « L'expérience Cartoradio », sur territoires-ville.cerema.fr, (consulté le 18 avril 2015)
  9. Catherine Maussion, « Téléphonie: Cartoradio, la carte des ondes connues », sur Libération, (consulté le 18 avril 2015)
  10. « Cartoradio.fr permettra de localiser les antennes relais en France », sur linformaticien.com, (consulté le 19 avril 2015)
  11. « Une version grand public du site internet cartoradio.fr », sur anfr.fr, (consulté le 19 avril 2015)
  12. « Lancement de Cartoradio Mobile », sur anfr.fr, (consulté le 18 avril 2015)
  13. « L’ANFR lance une appli de géolocalisation des antennes-relais », sur 01net.com, (consulté le 19 avril 2015)
  14. « Une appli localise les antennes », sur Le Parisien, (consulté le 19 avril 2015)
  15. « Nouvelles versions de Cartoradio disponibles », sur atolcd.com, (consulté le 19 avril 2015)
  16. « Observatoire 2G/3G/4G », sur anfr.fr (consulté le 18 avril 2015)
  17. « Questions / Réponses - Site Cartoradio : Question no 4 », sur anfr.fr (consulté le 19 avril 2015)
  18. « Centre de télécommunications par satellite, Bercenay-en-Othe », sur Cartoradio (consulté le 18 avril 2015)
  19. « Centre France Télécom de Saint-Wizt, Mortefontaine », sur Cartoradio (consulté le 18 avril 2015)
  20. « Glossaire des abréviations utilisées dans CARTORADIO » (version du 3 novembre 2007 sur l'Internet Archive)
  21. a b et c « Comprendre les données de Cartoradio », sur anfr.fr, (consulté le 19 avril 2015)
  22. « Description des tables », sur data.gouv.fr, (consulté le 18 avril 2015)
  23. Carte des faisceaux hertziens
  24. Article 12 de la loi no 78-753 du 17 juillet 1978 sur Légifrance
  25. « Mentions légales », sur anfr.fr (consulté le 19 avril 2015)
  26. « Avis no 11-A-20 du 15 décembre 2011 », sur autoritedelaconcurrence.fr, (consulté le 18 avril 2015)
  27. « Questions / Réponses - Site Cartoradio : Question no 3 », sur anfr.fr (consulté le 18 avril 2015)
  28. « Mesure des ondes », sur Cartoradio, (consulté le 20 avril 2015)
  29. « Une carte contestée », sur Le Parisien, (consulté le 19 avril 2015)
  30. ANFR, « Bonjour, nous avons effectivement eu un souci sur les exports, mais c'est résolu désormais. », sur Twitter, (consulté le 19 avril 2015)
  31. ANFR, « Nous sommes actuellement dessus afin de régler ce problème. Nous sommes conscients de la gêne, nous vous tenons au courant ! », sur Twitter, (consulté le 19 avril 2015)
  32. ANFR, « Les exports #Cartoradio sont de nouveau opérationnels ! », sur Twitter, (consulté le 19 avril 2015)

Voir aussiModifier