Carlos Spencer

joueur de rugby néo-zélandais
Carlos Spencer
Description de l'image Carlos Spencer.jpg.
Fiche d'identité
Nom complet Carlos James Spencer
Naissance (44 ans)
à Levin (Nouvelle-Zélande)
Taille 1,84 m
Poste Demi d'ouverture, arrière
Carrière en senior
PériodeÉquipeM (Pts)a
1992-1993
1994-2004
1996-2005
2005-2009
2009
2010
2010
Horowhenua-Kapiti
Auckland
Blues
Northampton
Gloucester
Lions
Golden Lions
18 (192)[1]
89 (491)[1]
99 (620)[1]
70 (170)[2]
16 (22)[2]
12 (17)[2]
2 (0)[2]
Carrière en équipe nationale
PériodeÉquipeM (Pts)b
1997-2004Drapeau : Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande35 (291)
Carrière d'entraîneur
PériodeÉquipe 
2012
2013
2014-2015
2016-
Lions (assistant)
Sharks (assistant)
Eastern Province Kings
Munakata Sanix Blues

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 2 août 2019.

Carlos Spencer, né le à Levin (Nouvelle-Zélande), est un joueur de rugby à XV néo-zélandais. Il a joué en équipe de Nouvelle-Zélande et évolue au poste de demi d'ouverture (1,84 m pour 95 kg).

Ce demi d'ouverture très entreprenant, et au jeu débridé fut jusqu'en 2003, barré en sélection par Andrew Mehrtens, au jeu beaucoup plus sobre. Cette année-là, il est choisi pour mener les All Blacks à la victoire en Coupe du Monde. La défaite en demi finale contre les Wallabies (Australie) scellera définitivement son destin en équipe nationale. Bien qu'il réapparût plusieurs fois l'année suivante, il fut peu à peu remplacé par le jeune Dan Carter.

Il est connu pour son audace sur le terrain, à travers des gestes techniques parfois insolites, des coups de pied redoutables et sa percussion dans la défense adverse. Bien qu'il fût doté d'un meilleur flair et d'une meilleure dextérité que son principal rival, Mehrtens, il ne semblait pas disposer du même sens tactique que ce dernier pour lire et contrôler le jeu. Seuls trois joueurs ont marqué plus de points que lui pour les All Blacks : Grant Fox, Andrew Mehrtens et Daniel Carter. Spencer remporta trois éditions du Super Rugby celles de 1996, 1997 et 2003 ou il forma une ligne arrière magique avec Mils Muliaina, Rupeni Caucaunibuca et Doug Howlett. King Carlos partit en Angleterre en 2005 pour jouer dans le club de Northampton et mit un terme à sa carrière en 2010 à l'âge de 35 ans.

CarrièreModifier

En clubModifier

En provinceModifier

En franchiseModifier

En équipe nationaleModifier

Il a honoré sa première cape internationale en équipe de Nouvelle-Zélande le contre l'équipe d'Argentine, inscrivant 33 points à lui seul (2 essais, 1 pénalité et 10 transformations).

Il a aussi joué avec l'équipe des Māori de Nouvelle-Zélande.

PalmarèsModifier

En franchiseModifier

  • Vainqueur du Super 12 : 1996, 1997, 2003
  • 96 matchs et 608 points en Super 12

En provinceModifier

En équipe nationaleModifier

Carlos Spencer obtient 35 sélections en équipe de Nouvelle-Zélande entre le à Wellington contre l'équipe d'Argentine et le à Sydney contre l'Australie. Il inscrit 291 points, 14 essais, 41 pénalités et 49 transformations[3]. Son bilan avec les All blacks est de 27 victoires, 7 défaites et un nul[3]. Il dispute neuf autres rencontres avec les All Blacks, pour 92 points, 2 essais, 23 transformations, 12 pénalités[4].

Il participe à quatre éditions du Tri-nations, en 1997, 1998, 2003, 2004, remportant celles de 1997 et 2003[5]. Il dispute 13 rencontres dans cette compétition, inscrivant 153 points, 3 essais, 21 transformations et 32 pénalités[5].

Carlos Spencer dispute également une édition de la coupe du monde, en 2003, où la Nouvelle-Zélande termine à la troisième place. Il joue lors de sept rencontres, contre l'Italie, le Canada, les Tonga, le pays de Galles, l'Afrique du Sud, l'Australie et la France, inscrivant 25 points se décompensant en 4 essais, 1 pénalité et 1 transformation[6].


Il participe à quatre rencontres avec les Barbarians, contre l'Afrique du Sud en 2000, une sélection nommée Australia XV en 2001, l'Angleterre en 2005 puis 2006[7]. Il inscrit 5 points[7].

Notes et référencesModifier

  1. a b et c « Carlos James Spencer », sur www.rugbyhistory.co.nz (consulté le 2 août 2019)
  2. a b c et d « Carlos Spencer », sur www.itsrugby.fr (consulté le 2 août 2019)
  3. a b c et d (en) « Carlos Spencer », sur espn.co.uk.
  4. (en) « Carlos Spencer #951 », sur stats.allblacks.com.
  5. a et b (en) « Carlos Spencer : The Rugby Championship », sur espn.co.uk.
  6. (en) « Carlos Spencer : IRB Rugby World Cup », sur espn.co.uk.
  7. a et b (en) « C.J. Spencer », sur barbarianfc.co.uk.

Liens externesModifier