Carlos María de la Torre y Navacerrada

Carlos María de la Torre y Navacerrada, né en 1809 à Séville et mort le à Madrid[1], était un militaire et homme politique espagnol. Il fut gouverneur général des Philippines du au .

Carlos María de la Torre y Nava Cerrada
Image dans Infobox.
Fonctions
Gouverneur général des Philippines
-
Manuel Maldonado (d)
Rafael de Izquierdo y Gutíerrez (en)
General captain of Valencia (d)
-
Manuel Gasset y Mercader (d)
Rafael Primo de Rivera y Sobremonte (d)
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Carlos María de la Torre y Nava CerradaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Militaire, homme politiqueVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Grade militaire
Distinctions

BiographieModifier

En 1868, la révolution en Espagne amena un gouvernement plus libéral et démocratique. Carlos María de la Torre, qui épousait les idées révolutionnaires, fut nommé gouverneur des Philippines en 1869 pour porter les réformes démocratiques dans la colonie[2]. De la Torre s’attela à démocratiser l’archipel, notamment en abolissant la censure et la flagellation, en instaurant la liberté d’expression et de réunion, et en œuvrant pour la sécularisation de l’éducation[3],[4],[5]. Il régla aussi de façon pacifique la révolte locale menée par Eduardo Camerino à Cavite[6].

Ces réformes lui valurent une forte popularité parmi la population éduquée et les libéraux, mais lui aliénèrent les conservateurs et le clergé espagnol, si bien qu’il fut remplacé en 1871 par un gouverneur plus conservateur, Rafael de Izquierdo y Gutíerrez, qui s’attela à défaire toutes les réformes mises en place par son prédécesseur[4],[7].

ŒuvreModifier

Il écrivit un manifeste sur la situation à Cavite : (es) Manifiesto al pais sobre los sucesos de Cavite : y Memoria sobre la administration y gobierno de las Islas Filipinas, Madrid, G. Hernando, (lire en ligne).

RéférencesModifier

  1. (es) « Necrología Española », La Ilustración Española y Americana,‎ , p. 54 (lire en ligne).
  2. (en) Rolando S. de la Goza et Jesus Maria Cavanna, Vincentians in the Philippines, Salesiana Publishers, (lire en ligne), p. 222-223.
  3. (en) Megan Christine Thomas, Orientalists, Propagandists, and Ilustrados : Filipino Scholarship and the End of Spanish Colonialism, U of Minnesota Press, , 277 p. (ISBN 978-0-8166-7190-8, lire en ligne), p. 11.
  4. a et b (en) Ronald E. Dolan, « The Development of a National Consciousness », dans Philippines: A Country Study, GPO for the Library of Congress, (lire en ligne).
  5. (en) « Today in Philippine History, June 23, 1869, Carlos Maria de la Torre started his term as the new Governor-General », sur kahimyang.com, .
  6. (en) The Philippines : Land and People, vol. 2, Kalinangan Group, (ISBN 978-971-85-1800-7), p. 501.
  7. (en) Vincente R. Pilapil, « The Cause of the Philippine Revolution », Pacific Historical Review, vol. 34, no 3,‎ , p. 249-264 (lire en ligne).

BibliographieModifier

  • (es) Jeremías Rebanal y Ras, El Gobernador de Filipinas Carlos María de la Torre y Navacerrada, Raycar, .
  • (es) Antonio Caulín Martínez, « El mandato de Carlos María de la Torre (1869-1871): apoyo y oposición al primer gobernador enviado por la gloriosa », l lejano oriente español : Filipinas (siglo XIX) : actas,‎ , p. 355-366.