Canton de Rhétie

canton de la République helvétique
Canton de Rhétie
de Kanton Rätien
it Cantone Raetia
rm Chantun Rezia

1799–1803

Drapeau Blason
Description de cette image, également commentée ci-après
Carte de la République helvétique ; le canton de Rhétie est représenté en pourpre dans la partie droite de la carte.
Informations générales
Statut Canton de la République helvétique
Capitale Coire
Histoire et événements
21 avril 1799 Création
19 février 1803 Fin de la République helvétique

Entités précédentes :

Entités suivantes :

Le canton de Rhétie (en allemand : Kanton Rätien ; en italien : Cantone Raetia ; en romanche : Chantun Rezia) est un ancien canton de la République helvétique, correspondant à l'actuel canton des Grisons de la Suisse, et créé en 1799 lors de l'annexion des Trois Ligues par la République helvétique.

Les districts de Chiavenna, Valteline et Bormio, anciennes dépendances des Trois Ligues, en sont détachés en 1797 et annexés par la République cisalpine. Ils rejoignent le royaume lombard-vénitien après le Congrès de Vienne et deviennent plus tard la province italienne de Sondrio.

En 1803, l'Acte de médiation rétablit le canton des Grisons en lieu et place du canton de Rhétie.

CréationModifier

L'article 18 de la constitution de la République helvétique du  : Les Ligues-Grises sont invitées à devenir partie intégrante de la Suisse ; & si elles répondent favorablement à cette invitation, les cantons seront provisoirement au nombre de vingt-deux ; savoir : [...] De Rhétie ou des Grisons ; chef- lieu, Coire ; [...].

Le , Schwaller et Herzog, représentants de la République helvétique, et le Gouvernement provisoire des Grisons, signèrent, à Coire, le traité de réunion du Peuple rhétien à la République helvétique. Ce traité fut ratifié par le Directoire exécutif le 24 avril 1799 et sanctionné par la loi du .

TerritoireModifier

Le territoire du canton de Rhétie recouvrait celui de la République des Trois Ligues (en allemand : Freistaat Gemeiner Drei Bünde ; en italien : Libero Stato delle Tre Leghe), savoir :

Le canton de Rhétie recouvrait ainsi l'actuel canton des Grisons, à l'exception des territoires suivants :

SuppressionModifier

L'acte de médiation du crée le canton des Grisons par réunion au canton de Rhétie des seigneuries de Haldesteins et de Tarasp et du quartier épiscopal de Coire.

Voir aussiModifier

Liens internesModifier

Liens externesModifier