Ouvrir le menu principal

Canton de Forbach
Canton de Forbach
Situation du canton de Forbach dans le département de Moselle.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Moselle
Arrondissement(s) Forbach
Bureau centralisateur Forbach
Conseillers
départementaux
Carmen Diligent
Gilbert Schuh
2015-2021
Code canton 57 08
Histoire de la division
Création Avant 1848
24 décembre 1984
Modification 1 22 mars 2015
Disparition 8 août 1967
Démographie
Population 40 242 hab. (2016)
Densité 960 hab./km2
Géographie
Superficie 41,94 km2
Subdivisions
Communes 7

Le canton de Forbach est un canton français situé dans le département de la Moselle et la région Grand Est.

GéographieModifier

Ce canton est organisé autour de Forbach dans l'arrondissement de Forbach-Boulay-Moselle. Son altitude varie de 190 m (Petite-Rosselle) à 388 m (Forbach).

HistoireModifier

Créé au XIXe siècle, le canton de Forbach est supprimé par le décret du 8 août 1967 créant les cantons de Forbach-I et Forbach-II[1].

Il est recréé par décret du 24 décembre 1984 réorganisant les deux cantons de Forbach en trois cantons (Forbach, Stiring-Wendel et Behren-lès-Forbach)[2].

Par décret du 18 février 2014, le nombre de cantons du département est divisé par deux, avec mise en application aux élections départementales de mars 2015. Le canton de Forbach est conservé et s'agrandit. Il passe de 1 à 7 communes[3].

ReprésentationModifier

Représentation avant 1967Modifier

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1833
(démission)
Jean-Michel Couturier   Receveur particulier des contributions et finances
Maire de Sarreguemines
Elu dans le Canton de Sarreguemines
1833 1839 Jean-Jacques Cunin
(1775-?)
  Premier adjoint au maire de Metz
1840[4] 1842 Jean Victor Coinze
(1802-1856)
  Notaire
Ancien Sous-Préfet à Sarreguemines
1842 1848 Antoine Mathieu   Procureur du Roi à Sarreguemines
1848 1852 Pierre Himmelspach   Maire de Forbach (1843-1851)
1852 1868
(décès)[5]
François -Joseph de Vaulx d'Achy[6]   Juge de paix de Forbach et maire de Folkling (1843-1852)
1868 1871 Charles Le Joindre   Propriétaire à Forbach
1871 1919 Annexion allemande    
1919 1935
(décès)
Louis Couturier RG Industriel - Maire de Forbach
1935 1940 Alexandre Hoffmann SFIO Maire de Petite-Rosselle
1945 1949 Edouard Waghemaecker SFIO Professeur - Maire de Forbach (1945-1947)
1949 1967 Jean-Éric Bousch RS puis
UDR
Ingénieur
Sénateur (1959-1974)
Maire de Forbach (1953-1988)

Représentation de 1967 à 1984Modifier

Voir Canton de Forbach-I et Canton de Forbach-II.

Représentation de 1984 à 2015Modifier

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1984 1990
(démission)
Jean-Éric Bousch RPR Ingénieur
Sénateur (1959-1974 et 1988-1992)
Député (1978-1981)
Maire de Forbach (1953-1988 et 1989-1995)
Ancien conseiller général du Canton de Forbach-II (1967-1973 et 1976-1984)
1990 1996
(décès)
Louis Houpert app.RPR Maire de Forbach (1988-1989)
1996 2004 Charles Stirnweiss UDF puis UMP Chef d'entreprise
Maire de Forbach (1995-2008)
Ancien conseiller général du Canton de Forbach-I (1973-1984)
2004 2012
(démission)
Laurent Kalinowski PS Retraité de l'enseignement
Maire de Forbach depuis 2008
Président de la Communauté d'Agglomération
Forbach Porte de France
Député (2012-2017) 
2012 2015 Marie-Antoinette Gérolt PS Adjointe au Maire de Forbach 

Représentation à partir de 2015Modifier

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Carmen Diligent   LR Fonctionnaire retraitée
Vice-présidente du département, conseillère régionale du Grand-Est
2015 en cours Gilbert Schuh   UDI Agent commercial
Maire de Morsbach

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Patricia Corbisez et Eric Vilain (FN, 40,9 %) et Carmen Diligent et Gilbert Schuh (Union de la Droite, 27,57 %). Le taux de participation est de 36,55 % (9 943 votants sur 27 203 inscrits)[7] contre 44,87 % au niveau départemental[8] et 50,17 % au niveau national[9]. Au second tour, Carmen Diligent et Gilbert Schuh (Union de la Droite) sont élus avec 53,89 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 38,34 % (5 296 voix pour 10 429 votants et 27 204 inscrits)[10].

CompositionModifier

Avant 1967Modifier

Le canton de Forbach était composé de vingt-deux communes[1] :

De 1984 à 2015Modifier

 
Situation du canton de Forbach dans l'arrondissement de Forbach de 1984 à 2015.
Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Forbach
(chef-lieu)
57227 CA de Forbach Porte de France Fraction : 21 475(2012)
Commune : 21 740 (2014)

Le canton était alors composé de la portion de la commune de Forbach située au sud d'une ligne définie par l'axe du chemin départemental 32 b à partir de la limite de la commune de Schœneck jusqu'à la voie ferrée desservant le puits Simon, la voie ferrée de desserte du puits Simon en direction des ponts de Petite-Rosselle jusqu'au chemin d'exploitation menant au château d'eau de Forbach et l'axe de ce chemin jusqu'à la limite de la commune de Petite-Rosselle[2].

Depuis 2015Modifier

Le canton comprend désormais les sept communes suivantes[3] :

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Forbach
(bureau centralisateur)
57227 CA de Forbach Porte de France 21 627 (2016)
Cocheren 57144 CA de Forbach Porte de France 3 527 (2016)
Morsbach 57484 CA de Forbach Porte de France 2 680 (2016)
Œting 57521 CA de Forbach Porte de France 2 650 (2016)
Petite-Rosselle 57537 CA de Forbach Porte de France 6 358 (2016)
Rosbruck 57596 CA de Forbach Porte de France 777 (2016)
Schœneck 57638 CA de Forbach Porte de France 2 623 (2016)

DémographieModifier

1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2009
21 70423 12025 24427 18727 07622 80722 432-
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes.
Population municipale à partir de 2006
(Sources : INSEE et cassini)

En 2014, la population municipale du nouveau canton était de 40 461 habitants[11].

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier