Canton d'Aulnay-sous-Bois

canton français

Le canton d'Aulnay-sous-Bois est une circonscription électorale française du département de la Seine-Saint-Denis créée par le décret du 21 février 2014. Elle tient lieu de circonscription d'élection des conseillers départementaux et entre en vigueur lors des élections départementales de 2015.

Canton d'Aulnay-sous-Bois
Canton d'Aulnay-sous-Bois
Situation du canton d'Aulnay-sous-Bois dans le département de la Seine-Saint-Denis.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Seine-Saint-Denis
Arrondissement(s) Le Raincy
Bureau centralisateur Aulnay-sous-Bois
Conseillers
départementaux

Mandat
Frank Cannarozzo
Séverine Maroun
2021-2028
Code canton 93 02
Histoire de la division
Création 22 octobre 1919
Modification 28 janvier 1964
Disparition 1967
Recréation 22 mars 2015[1]
Démographie
Population 86 969 hab. (2019)
Densité 5 368 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 56′ 11″ nord, 2° 29′ 35″ est
Superficie 16,20 km2
Subdivisions
Communes 1

HistoireModifier

Département de Seine-et-OiseModifier

Conseillers généraux de l'ancien canton d'Aulnay-sous-Bois ;

Un canton d'Aulnay-sous-Bois, qui regroupait Aulnay, Blanc-Mesnil, Sevran, Villepinte et Tremblay-les-Gonesse, a été créé par la loi du .

Il a été scindé par l'article 10 du décret du , qui a créé à sa place :

Ce canton d'Aulnay exista jusqu'à sa division en 1967, lors de la création du département de la Seine-Saint-Denis, où furent créés notamment les cantons d'Aulnay-sous-Bois-Nord et d'Aulnay-sous-Bois-Sud[3].

Département de la Seine-Saint-DenisModifier

  • Un nouveau découpage territorial de la Seine-Saint-Denis entre en vigueur à l'occasion des premières élections départementales suivant le décret du 21 février 2014[1]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au 1er tour. En outre, la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[4]. En Seine-Saint-Denis, le nombre de cantons passe ainsi de 40 à 21.

ReprésentationModifier

Conseillers généraux de 1919 à 1967Modifier

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1919 1924
(décès)[5]
Jules Princet[6] RG Maire d'Aulnay-sous-Bois (1919 →1924)
Décédé en fonction
1925[7] 1928 André Neufinck Rad. Maire du Blanc-Mesnil (1908 → 1929)
1928 1934 Pierre Cathala Rad.ind. Avocat, conseiller d'arrondissement
Député de la Seine (1928 → 1936)
Sous-secrétaire d'Etat (1930 → 1931) - Ministre (1935 → 1936)
1934 1938
(décès)
Louis Fernet SFIC Maire de Sevran (1931 → 1938)
Décédé en fonction
1939[8] 1940
(déchu de son mandat)[9]
Gilbert Berger SFIC Menuisier
1940 1945 Pas de conseiller général    
1945 1964 Gilbert Berger PCF Menuisier
Député de Seine-et-Oise (1946 → 1951)
Maire de Tremblay-lès-Gonesse (1935-1939, 1944-1965)
1964 1967 Louis Solbès PCF Instituteur puis professeur de collège
Maire d'Aulnay-sous-Bois (1965 → 1971)
Elu en 1967 dans le Canton d'Aulnay-sous-Bois-Nord

Conseillers d'arrondissement (de 1922 à 1940)Modifier

Liste des conseillers d'arrondissement successifs
Période Identité Étiquette Qualité
         
1927 1928 Pierre Cathala Rad.ind. Avocat à la Cour, Vice-Président de la fédération radicale de Seine-et-Oise
1928 1934 M. Tournoud    
1934 1940 Henri Duquenne
(1875-1951)[10]
SFIC Ouvrier blanchisseur, conseiller municipal du Blanc-Mesnil
1940       Les conseils d'arrondissement ont été suspendus par la loi du 12 octobre 1940
et n'ont jamais été réactivés
Les données manquantes sont à compléter.

Conseillers départementaux depuis 2015Modifier

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015[11] 2016[12] Bruno Beschizza
(Démissionnaire à la suite de sa
réélection comme conseiller régional)
LR Syndicaliste policier puis sous-préfet.
Maire d'Aulnay-sous-Bois (2014 → ),
Conseiller régional d'Île-de-France (2010 → )
Président de l'EPT Paris Terres d'Envol (2016 → )
2016[12] 2021 Mohamed Ayyadi
(Remplaçant)
DVD Adjoint au maire (2014 → 2017) puis conseiller municipal d'Aulnay-sous-Bois (2017 → )
2015 2021 Séverine Maroun[13]   LR Fonctionnaire territoriale
Conseillère municipale[14] (2008 → 2014) puis première maire-adjointe
d'Aulnay-sous-Bois (2014 → )
2021 2028[Note 1] 2021 en cours Frank Cannarozzo   LR Manager, adjoint au maire d'Aulnay-sous-Bois
2021 en cours Séverine Maroun   LR Conseillère sortante

Mohamed Ayyadi est membre d'Agir, la droite constructive[16].

Quatre binômes de candidats se sont présenté à cette élection :

  • Claire Dexheimer (DVE) et Mackendie Toupuissant (PC)
  • Guy Challier (PS) et Latifa Bezzaouya-Cotrie (PS)
  • Cyril Bozonnet (FN) et Marie Vanessche (FN)
  • Séverine Maroun (UMP) et Bruno Beschizza (UMP)[17],[18].

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Bruno Beschizza et Séverine Maroun (UMP, 46,37 %) et Latifa Bezzaouya-Cotrie et Guy Challier (PS, 22,45 %). Le taux de participation est de 34,94 % (15 531 votants sur 44 454 inscrits)[19] contre 36,83 % au niveau départemental[20] et 50,17 % au niveau national[21].

Au second tour, Bruno Beschizza et Séverine Maroun sont élus avec 65,57 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 35,17 % (9 538 voix pour 15 631 votants et 44 445 inscrits)[22].

CompositionModifier

Composition de 1919 à 1964Modifier

Le canton regroupait cinq communes.

Composition de 1964 à 1967Modifier

Le canton comprenait la commune d'Aulnay-sous-Bois[2].

Composition depuis 2015Modifier

Le canton comprend désormais une commune entière[1].

Liste de la commune du canton d'Aulnay-sous-Bois au
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Modifier
Aulnay-sous-Bois
(bureau centralisateur)
93005 Métropole du Grand Paris 16,20 86 969 (2019) 5 368   
Canton d'Aulnay-sous-Bois 9302 86 969 (2019)  

DémographieModifier

En 2019, le canton comptait 86 969 habitants[Note 2], en augmentation de 5,25 % par rapport à 2013 (Seine-Saint-Denis : +5,95 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
2013 2018 2019
82 63486 27886 969
(Sources : Base Insee, population municipale à partir de 2013[23].)

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Pour éviter une trop forte concentration des scrutins, la loi du 22 février 2021 a reporté les élections régionales et départementales de juin 2027 à mars 2028[15].
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2022, millésimée 2019, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2021, date de référence statistique : 1er janvier 2019.

RéférencesModifier

  1. a b et c Décret no 2014-217 du 21 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de la Seine-Saint-Denis.
  2. a et b « Décret du 28 janvier 1964 portant modification de limites territoriales de cantons et création de nouveaux cantons (Seine-et-Oise) », Journal officiel de la République française,‎ , p. 1090-1092 (lire en ligne [PDF]).
  3. Décret no 67-591 du 20 juillet 1967 portant creation et delimitation des cantons du departement de la Seine-Saint-Denis
  4. Article 4 de la loi du 17 mai 2013 modifiant l'article L 191 -1 du code électoral.
  5. « Journal officiel de la République française. Lois et décrets »  , sur Gallica, (consulté le ).
  6. « Jules Princet 1936 - Histoire d'Aulnay Sous Bois », sur http://www.pbase.com (consulté le ).
  7. « Journal officiel de la République française. Lois et décrets »  , sur Gallica, (consulté le ).
  8. « Le Temps »  , sur Gallica, (consulté le ).
  9. « Le Temps »  , sur Gallica, (consulté le ).
  10. https://maitron.fr/spip.php?article23430, notice DUQUENNE Henri par Claude Pennetier, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 28 juillet 2012.
  11. « Beschizza, l'ancien policier qui a fait basculer Aulnay », Le Parisien, édition de la Seine-Saint-Denis,‎ (lire en ligne).
  12. a et b S.T., « Trois nouveaux élus au conseil départemental du 93 », Le Parisien, édition de la Seine-Saint-Denis,‎ (lire en ligne).
  13. G.B., « Pour Aulnay, Séverine Maroun (UMP) mise sur la proximité », Le Parisien, édition de la Seine-Saint-Denis,‎ (lire en ligne).
  14. « La droite quitte le conseil municipal d'Aulnay », Le Parisien, édition de la Seine-Saint-Denis,‎ (lire en ligne).
  15. Loi du 22 février 2021 portant report, de mars à juin 2021, du renouvellement général des conseils départementaux, des conseils régionaux et des assemblées de Corse, de Guyane et de Martinique.
  16. https://www.politiquemania.com/forum/vie-partis-f16/creation-agir-droite-constructive-t6961-10.html
  17. Sébastien Thomas et Gwenael Bourdon, « L'UDI et l'UMP du 93 s'entendent enfin sur les candidats », Le Parisien, édition de la Seine-Saint-Denis,‎ (lire en ligne).
  18. Gwenael Bourdon, « À Aulnay, l’UMP veut prolonger l’effet «municipales » », Le Parisien, édition de la Seine-Saint-Denis,‎ (lire en ligne).
  19. « Résultats du premier tour pour le canton d'Aulnay-sous-Bois », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le )
  20. « Résultats du premier tour pour le département de la Seine-Saint-Denis », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le )
  21. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le )
  22. Ministère de l'Intérieur – Résultats des élections départementales de 2015 dans le canton d'Aulnay-sous-Bois, consulté le 30 mars 2015
  23. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 et 2019.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier