Canon de marine de 6 pouces BL Mk XXIII

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Canon de 6 pouces.

Canon de marine de 6 pouces BL Mk XXIII
Image illustrative de l'article Canon de marine de 6 pouces BL Mk XXIII
Tourelles avant à trois canons du HMS Belfast, mars 2005
Caractéristiques de service
Type Canon de marine
Service 1931 - 1985
Utilisateurs Naval Ensign of the United Kingdom.svg Royal Navy
Naval Ensign of Australia.svg Royal Australian Navy
Naval Ensign of New Zealand.svg Royal New Zealand Navy
Naval Ensign of Canada.svg Marine royale canadienne
Naval Ensign of India.svg Marine indienne
Naval Jack of Peru.svg Marine péruvienne
Naval Jack of the Republic of China.svg Marine de la république de Chine
Naval Ensign of China.svg Marine chinoise
Conflits Seconde Guerre mondiale,
Guerre de Corée
Production
Exemplaires produits 469[1]
Caractéristiques générales
Poids du canon seul 7 tonnes[1]
Longueur du canon seul 7,6 mètres[1]
Longueur en calibre 50[1]
Calibre 152,4 mm (6 pouces)[1]
Vitesse initiale 840 m/s[1]
Portée maximale 23 300 m à une élévation 45 degrés[1]

Le canon de marine de 6 pouces BL Mk XXIII[note 1] était le canon principal utilisé par les croiseurs légers conventionnels (non antiaériens) des marines britannique et du Commonwealth britannique, construits entre 1930 et la Seconde Guerre mondiale. Plusieurs autres marines l’utilisèrent lorsque des navires furent cédés après la fin de la guerre.

DescriptionModifier

 
Manipulation de charges de cordite à l'intérieur d'une tourelle d’un Mk XXIII à bord du HMS Jamaica, en 1943.
 
Culasse avec un obus sur le plateau de chargement du canon central d’une tourelle sur l’HMS Belfast, en 2006.

Il remplaça le canon de marine de 8 pouces BL Mk VIII utilisé sur les premiers croiseurs du traité naval de Washington. Ces canons frétés étaient constitué d’un tube et une manchette de 4,5 mètres avec un bloc de culasse Welin à commande manuelle. Les sacs en tissu contenaient des charges de 14 kg de cordite ou de poudre sans flash lumineux pour un projectile de 51 kg. L'espérance de vie utile d’un canon était de 1 100 charges complètes effectives avec de la cordite standard et de 2 200 charges complètes effectives avec de la poudre sans flash lumineux[1]. La cadence de tir maximale typique était de huit coups par canon et par minute[2]. Il y eut trois types de montures : la Mk XXI à deux canons, la Mk XXII à trois canons et la Mk XXIII à trois canons. Les limites en élévation différaient selon les montures. Les limites en élévation de la tourelle Mk XXI variaient de +60 degrés à -5 degrés et celles de la tourelle Mk XXII étaient de +45 degrés à -5 degrés. Le chargement pouvait être effectué à n'importe quel angle jusqu'à +12,5 degrés, bien que l'angle de chargement préféré se situait entre +7 et +5 degrés pour les trois montures. Les montures Mk XXI et XXII utilisaient un treuil à munitions à « court segment » tandis que le Mk XXIII utilisait un système de treuil à munitions à « long segment », ce qui réduisait les besoins en personnel et augmentait la vitesse du treuil[3].

Un officier d'artillerie de la marine britannique du HMS Bermuda donna des détails sur le cycle de chargement qui pouvait être atteint dans la tourelle Mk XXIII avec un équipage bien entraîné: "... un cycle de chargement de quatre secondes et demie à 5 secondes était atteint à basse élévation. il fallait deux à trois secondes supplémentaires lorsque les canons avaient une forte élévation pour les tirs à longue distance, le temps s'allongeait à mesure que la fatigue s'installait... »[4].

Navires intégrant le canon de 6 pouces BL Mk XXIIIModifier

Bâtiment Installation des canons[1]
HMS Achilles Quatre tourelles jumelées Mk XXI de 95 tonnes
HMS Ajax Quatre tourelles jumelées Mk XXI de 95 tonnes
HMS Arethusa Trois tourelles jumelées Mk XXI de 95 tonnes
HMS Aurora Trois tourelles jumelées Mk XXI de 95 tonnes
HMS Belfast Quatre tourelles triples Mk XXIII de 175 tonnes
HMS Bermuda Quatre tourelles triples Mk XXIII de 175 tonnes
HMS Birmingham Quatre tourelles triples Mk XXII de 150 tonnes
HMS Ceylon Trois tourelles triples Mk XXIII de 175 tonnes
HMS Edinburgh Quatre tourelles triples Mk XXIII de 175 tonnes
HMS Fiji Quatre tourelles triples Mk XXIII de 175 tonnes
HMS Galatea Trois tourelles jumelées Mk XXI de 95 tonnes
HMS Gambia Quatre tourelles triples Mk XXIII de 175 tonnes
HMS Glasgow Quatre tourelles triples Mk XXII de 150 tonnes
HMS Gloucester Quatre tourelles triples Mk XXII de 150 tonnes
HMAS Hobart Quatre tourelles jumelées Mk XXI de 95 tonnes
HMS Jamaica Quatre tourelles triples Mk XXIII de 175 tonnes
HMS Kenya Quatre tourelles triples Mk XXIII de 175 tonnes
HMNZS Leander Quatre tourelles jumelées Mk XXI de 95 tonnes
HMS Liverpool Quatre tourelles triples Mk XXII de 150 tonnes
HMS Manchester Quatre tourelles triples Mk XXII de 150 tonnes
HMS Mauritius Quatre tourelles triples Mk XXIII de 175 tonnes
HMS Neptune Quatre tourelles jumelées Mk XXI de 95 tonnes
HMS Newcastle Quatre tourelles triples Mk XXII de 150 tonnes
HMS Newfoundland Trois tourelles triples Mk XXIII de 175 tonnes
HMS Nigeria Quatre tourelles triples Mk XXIII de 175 tonnes
HMCS Ontario Trois tourelles triples Mk XXIII de 175 tonnes
HMS Orion Quatre tourelles jumelées Mk XXI de 95 tonnes
HMS Penelope Trois tourelles jumelées Mk XXI de 95 tonnes
HMAS Perth Quatre tourelles jumelées Mk XXI de 95 tonnes
HMS Sheffield Quatre tourelles triples Mk XXII de 150 tonnes
HMS Southampton Quatre tourelles triples Mk XXII de 150 tonnes
HMS Superb Trois tourelles triples Mk XXIII de 175 tonnes
HMS Swiftsure Trois tourelles triples Mk XXIII de 175 tonnes
HMAS Sydney Quatre tourelles jumelées Mk XXI de 95 tonnes
HMS Uganda Trois tourelles triples Mk XXIII de 175 tonnes

Trajectoire de l’obusModifier

Portée[1] Élévation Temps de vol Angle de descente (à l'impact) Vitesse d'impact
4,6 km 2° 23' 7 s 3° 0' 591 m/s
9,1 km 6° 15' 16 s 9° 57' 418 m/s
14 km 13° 6' 29 s 23° 38' 335 m/s
18 km 24° 7' 47 s 39° 52' 331 m/s
22,4 km 41° 4' 71 s 56° 27' 353 m/s

MunitionsModifier

Voir aussiModifier

Armes ayant un rôle, des performances et d'époque comparablesModifier

Exemplaires subsistantsModifier

  • La tourelle Y du HMNZS Achilles, plus tard INS Delhi, est conservée à l'entrée de la base navale de Devonport, à Auckland, en Nouvelle-Zélande.
  • Une deuxième tourelle de l'INS Delhi est conservée à l'Académie militaire indienne de Dehradun.
  • 12 canons et quatre tourelles sont conservés sur le navire musée HMS Belfast à Londres, au Royaume-Uni
  • Un certain nombre de Mark XXIII peuvent également être trouvés à English Heritage ou d'autres sites historiques. Ils sont utilisés pour montrer les premières versions utilisées comme artillerie côtière. Le fort de Tilbury dans l’Essex, a un canon ; le fort de Coalhouse à East Tilbury dans l’Essex a deux canons; Gravesend, dans le Kent, a un canon ; l'emplacement du canon de Tynemouth a un canon.

NotesModifier

  1. Mark XXIII = version 23. La Grande-Bretagne a utilisé des chiffres romains pour indiquer des modèles d'artillerie jusqu'après la Seconde Guerre mondiale. Mark XXIII indique que c'était le vingt-troisième modèle du canon BL de 6 pouces.

RéférencesModifier

  1. a b c d e f g h i et j Campbell 1985 pp.34-36
  2. O.U. 6359A, Handbook for 6-Inch, B.L., Mark XXIII Guns on Triple, Mark XXII Mounting, 1937, page 8.
  3. Campbell, Naval Weapons of WWII, p.35-36.
  4. Brooke, p.200

BibliographieModifier

  • Brooke,Geoffrey, Alarm Starboard!, Cambridge: Stevens, (ISBN 0850595789)
  • Campbell, John, Naval Weapons of World War Two, Naval Institute Press, (ISBN 0-87021-459-4)
  • Lenton, H.T. et Colledge, J.J, British and Dominion Warships of World War Two, Doubleday and Company,

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :